Proposer un filtre polarisant pour iPhone peut sembler excessif, tant la qualité de l’objectif n’est en rien comparable à celle d’un reflex, sur lesquels ce type d’accessoire se trouve parfois. Mais le fabricant japonais Gizmon a cru bon de franchir le pas en proposant ce petit filtre très simple et plutôt efficace.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOffNoteOff

Avant toute chose, rappelons l’intérêt d’un filtre polarisant : accentuer les contrastes (et notamment le bleu ciel) et réduire, voire supprimer les reflets. On trouve de tels accessoires pour les appareils classiques avec des prix variant d’une poignée d’euros à plus de 80 euros. Le modèle de Gizmon pour iPhone se situe donc dans la fourchette de prix moyen de gamme. Mais est-ce pour autant comparable ?

Le Gizmon, fixé sur sa pince si peu pratique

Le Gizmon, fixé sur sa pince si peu pratique

L’objectif est livré dans une petite boîte en plastique contenant bien peu de choses : le filtre polarisant, vissé sur un pince en plastique. Très vite, on comprend que ladite pince n’aura aucun intérêt : occupant une grande partie de l’écran de l’iPhone, elle n’est de plus absolument pas compatible avec l’iPhone 5. De plus, centrer le filtre sur l’objectif de l’iPhone tout en réglant sa polarisation en faisant tourner la bague est un calvaire. La seule solution consiste alors à utiliser une coque dotée d’un système de fixation avec filetage comme la coque iCA (chère) ou le modèle hongkongais de DCkina  (bon marché) accompagnant notamment le microscope 20x et disponible seuls pour 5€ environ. Pour le reste, le filtre est intégralement composé de plastique, lentille comme monture, seule une petite bague de fixation métallique maintenant le tout en place. A noter qu’au fond de la poche, les vibrations risquent de dévisser la très fine bague : attention alors à ne pas l’égarer !

Le filtre monté sur iPhone 3GS

Le filtre monté sur iPhone 3GS

L’installation sur l’iPhone est très simple, qu’elle se fasse avec la pince ou la coque. Seul ennui : fourni sans aucun bouchon ni housse de protection, ce filtre risque de s’abîmer au fond de la poche. Une fois en place, le filtre fonctionne très simplement : en faisant tourner la bague sur elle-même, on modifie l’angle de polarisation, ce qui a pour effet de réduire très nettement les reflets sur les surfaces réfléchissantes.

On le voit dans la galerie ci-dessus, les résultats obtenus sont très corrects, et permettent donc d’améliorer les prises de vue dans certaines conditions. Reflets sur une table basse, une porte vitrée, ou une vitrine, au CPL, rien d’impossible, ou presque…

L'effet sur le ciel reste assez discret...

L’effet sur le ciel reste assez discret…

En revanche, pour l’effet de contraste sur le ciel, ce filtre CPL reste d’une efficacité discutable… Comme on le voit sur l’image ci-dessus, le ciel est d’un bleu un peu plus soutenu avec le filtre, mais sans que cela apporte un véritable plus par rapport à la version sans. De plus, à ce prix-là, ce filtre est loin d’être une affaire.

En quelques mots : ne vous attendez pas à des miracles avec ce filtre polarisant qui produira des résultats satisfaisant pour un prix somme toute un peu élevé.

Up On apprécie Down On regrette
  • Compatible avec les coques à filetage
  • Bon traitement antireflets
  • Aucune protection fournie
  • Pince peu pratique et inutilisable sur iPhone 5
  • Effet sur le contraste discutable
  • Risque de démontage intempestif
  • Prix élevé

Lien : Gizmon iCA CPL Filter (env. 23€)