Quand nous avions découvert le projet Olloclip sur le site KickStarter, nous avions craint qu’il ne s’agisse que d’un gadget superflu, complexe à mettre en place et vendu à prix d’or. Mais une fois l’objet, enfin, entre nos mains, tous nos doutes se sont envolés. Alliant un grand angle, un macro et un fisheye dans un objet de quelques centimètres, Olloclip s’avère très utile et ludique !

Premier point : le prix. Certes, l’Olloclip est vendu plus de 50€, ce qui représente une somme non négligeable, mais rappelons tout de même, à titre de comparaison, qu’un accessoire comme l’iPhone Dial Lens coûte près 200€, tout comme la solution iPro Lens de Schneider Optics (ce dernier ne propose qu’un grand angle et un fisheye, mais pas de macro). Bref, le prix est des plus raisonnable, comme on peut le constater !

L’Olloclip, bien que de qualité, ne craint pas les mauvaises manipulations

Olloclip

Un packaging élégant et efficace, ou quand le contenant est à la hauteur du contenu

Le produit nous est parvenu par la Poste, expédié dans une enveloppe à bulles, ce qui pourrait sembler un peu « léger », mais l’objet, bien que de qualité, ne craint pas les mauvaises manipulations. Son emballage permet de protéger efficacement les lentilles, seuls points faibles de l’ensemble. L’objectif est en effet bien maintenu dans un plastique épais, et le tout s’ouvre sans difficulté.

Olloclip

L’Olloclip et ses petits accessoires de protection

La boîte contient donc l’Olloclip et un petit sac de tissus noir, permettant de transporter ses objectifs en toute sécurité. Cela dit, on peut tout à fait laisser l’Olloclip dans la poche de son manteau ou dans un sac, puisque deux capuchons protègent la lentille du grand angle et du fisheye.

Olloclip

Une fois dévissé, le grand-angle laisse apparaitre le macro

Pour sa part, l’objectif macro est protégé par l’objectif grand-angle qui est vissé par-dessus. Il faut donc dévisser le grand angle pour utiliser cette dernière option, mais comme la photo macroscopique est un exercice en soi, qui n’est généralement pas pratiqué dans l’urgence, cette manipulation supplémentaire n’a rien de handicapant. Et permet, surtout, de profiter sans encombrement superflu d’un troisième objectif !

L’Olloclip ne nécessite aucune transformation de l’iPhone

Olloclip

L’installation ne pose aucun problème

Intéressons-nous à présent à l’ergonomie. Contrairement à tous les concurrents, l’Olloclip ne nécessite aucune transformation de l’iPhone (comme le collage d’une bague métallique, sur laquelle viendrait s’aimanter l’objectif) ni l’utilisation d’une coque spéciale pour visser les optiques. L’Olloclip est en effet un simple cavalier qui vient se positionner sur l’objectif de l’iPhone. On pourra lui reprocher de masquer de la sorte le bouton de verrouillage, et surtout d’empêcher l’utilisation du flash intégré. Cela dit, ce problème est récurrent, quelle que soit la technique retenue, et tient à la position elle-même de l’objectif, du flash et du bouton…

Olloclip

Le fisheye fait apparaître une impressionnante quantité d’image supplémentaire

Commençons nos tests avec la lentille fisheye. On le voit, le gain est important, avec l’apparition d’une grande partie de l’image qui n’était pas visible avec l’objectif de l’iPhone 4 des arbres font leur apparition à droite à gauche, et surtout, le grand immeuble à l’arrière-plan est capturé dans son ensemble. L’effet est saisissant, et comme on le comprend, totalement à obtenir à l’aide d’une appli ! Utilisée en vidéo, elle s’avère également impressionnante, produisant un effet très marqué, mais également dynamique.

La lentille grand-angle nous fait entrer de plain-pied dans un monde cinématographique

Olloclip

Le grand angle fait des merveilles quand on manque un peu de recul

La lentille grand-angle, qui n’était pas une priorité des créateurs et qui n’a fait son apparition que plus tard durant le stade de conception, est à notre avis la véritable perle de l’ensemble. Avec elle, on se sent dans la peau de John Ford et de ses disciples, John Carpenter ayant nos faveurs, il faut bien l’admettre. On entre en effet de plain-pied dans un monde cinématographique. Certes, la déformation peut se faire sentir lorsque l’on manque un peu de recul, mais le wide angle apporte une largeur d’image des plus appréciables. On le voit dans l’image ci-dessus : alors que l’on cadre à grand-peine le banc et l’Arc de triomphe, une fois le grand angle chaussé, on ne sait plus où porter le regard ! Et, comme il se doit, en vidéo, l’effet est tout simplement spectaculaire, avec un peu de recul, là encore, on obtient une image d’une très grande largeur, et si l’on utilise une appli vidéo dédiée pour recadrer son image à un format cinémascope (par exemple FiLMiC Pro), on a l’impression de diriger une production hollywoodienne.

Olloclip

Le macro permet de se montrer très créatif !

Nous terminerons ce tour d’horizon des lentilles avec le macro. Cet objectif ne peut être utilisé que dans des conditions très précises, mais lorsqu’elles sont réunies, là encore, on ne peut qu’applaudir la qualité du résultat produit. L’image est d’une netteté parfaite, et l’on peut même voir apparaître un effet bokeh dans les bonnes conditions, comme le prouve le cliché de la montre !

Olloclip

A quand un « défisheur » comme Fisheye-Hemi sur l’App Store ?

Une petite parenthèse technique à présent. Pour l’heure, il n’existe aucune appli de correction des déformations du grand angle et du fisheye sur l’App Store (défaut corrigé avec l’appli dédié : olloclip (gratuite)). Si l’Olloclip devait connaître le succès qu’il mérite, nul doute que les choses changeraient. Il reste donc la solution Photoshop et autres logiciels de retouche sur Mac et PC. Pour les plus chanceux possédant le logiciel d’Adobe, il existe des plug-ins dédiés à la correction des déformations de l’effet fisheye, comme PTLens ou Fisheye-Hemi, mais également un filtre intégré, « Correction de l’objectif », qui peut donner des résultats intéressants comme le montrent les photos ci-dessus.

En quelques mots : l’Olloclip s’installe très facilement et donne des résultats spectaculaires en regard de la petitesse de l’accessoire. Nous ne saurions donc trop conseiller l’acquisition de cet objet à tous les férus de techniques, toujours à la recherche de solutions élégantes.


+ On apprécie

– On regrette
  • La qualité des objectifs
  • Le design et l’ergonomie
  • A quand un zoom à visser à la place du grand-angle ? (jamais ! il existe à présent le Telephoto + Polarizing Lens…)
  • Un prix un peu élevé

Lien : Olloclip (53,75€)

(c) icommephoto.com