Avec le nombre croissant d’applis permettant d’utiliser des masques, qu’il s’agisse de retouche (Touch Retouch, Photo Wizard, Filterstorm, PhotoForge 2, Photogene²), de filtres (FX Photo Studio, Photo FX), de flou (Big Lens, FingerFocus, Blur FX), voire de coloriage (ToonPAINT) l’utilisation d’un stylet tend à devenir sinon incontournable, du moins vivement recommandée. Devant l’offre pléthorique proposée aux utilisateurs, nous avons décidé d’essayer l’un des représentants de cet accessoire bien pratique, choisi pour son prix raisonnable, et les avis plutôt favorables qu’il a su recueillir. Il s’agit donc du Pogo Sketch de Ten1.

Pogo Sketch

Le stylet, léger et bien fini, a la taille d'un iPhone

L’objet se présente comme un fin stylo argenté (il se décline cependant en plusieurs coloris, rose, orange ou vert) de la taille exacte d’un iPhone 4. Très léger avec ses six petits grammes, il est équipé d’un clip pour l’attacher à une poche qui, s’il peut s’avérer utile, n’en déséquilibre pas moins l’ensemble. Cela dit, en pratique, cela n’est guère gênant. La « mine » est une boule de mousse noire, plutôt solide et souple, qui a l’avantage de glisser très facilement sur l’écran de l’iPhone, apportant une réelle précision. On s »inquiète un peu de la longévité de l’objet, cependant, qui ne semble pas taillé pour supporter des heures de crayonnage intensif (ce qui ne sera cela dit pas le cas dans le cadre de retouches photo).

Big Lens avec Pogo Sketch

La précision atteint un niveau très élevé avec le stylet comme on le voit dans le gros plan

Passons sans plus tarder à la pratique. Pour cela, nous utiliserons Big Lens, appli phare du moment qui permet d’appliquer un flou de profondeur de champ artificiel et de créer de délicieux effets bokeh. Pour corser les choses, nous choisissons une photo composée d’éléments nettement détachés (des bouteilles) et pour certains très fins (les petites fleurs séchées). Et là, on en redécouvrirait presque Big Lens ! Le dessin du masque est d’une précision inédite (même avec des doigts plutôt fins) et l’on peut, en alternant crayon et gomme, définir le masque dans ses moindres détails, comme on le voit sur l’agrandissement des fleurs.

Big Lens avec Pogo Sketch

Le résultat final méritait bien ces efforts !

Une fois en mode prévisualisation, on peut sélectionner un flou sans transition, et corriger les quelques légers défauts qui persistent. Ce qui trahit le « truc » (mais le stylet n’y est pour rien) est l’absence totale de grain entre la partie nette et la partie floue. Pour corriger cela, il faudra donc passer par une autre appli : soit en ajoutant du grain (ce que proposent nombre d’appli de noir et blanc, qu’il s’agisse de Simply B&W ou Monochromia) ou lissant l’image avec un effet de diffusion (Photo FX). Mais nous sommes un peu hors sujet ! L’impression générale laissée par ce Pogo Sketch est donc très positive, le prix plus que raisonnable pour la qualité de l’ensemble semblant tout à fait justifié.

+ On apprécie – On regrette
  • La précision
  • La solidité du corps
  • L’esthétique
  • Le prix
  • La fragilité de la partie souple qui n’est pas protégée
  • L’équilibre perfectible

Lien : Pogo Sketch de Ten1 sur Amazon.fr (12,50€)

(c) icommephoto.com