InstagramIl y a trois semaines environ, Instagram annonçait sur son blog que sa communauté de 150 millions d’utilisateurs avait à présent atteint une taille justifiant l’introduction de la publicité (et l’investissement d’un milliard de dollars de Facebook a dû accélérer les choses sans aucun doute), mais que « [leur] but est de faire en sorte que toutes les pubs aient l’air aussi naturelles sur Instagram que les photos et vidéos déjà postées par des marques que [nous apprécions] déjà. […] Après tout, [ils veulent] que ces pubs soient agréables et créatives que celles que l’on trouve dans les pages des magazines ». Ils promettent également, un peu plus loin, de permettre de bloquer ces pubs, en permettant d’indiquer ce qui n’a pas plu (mais cela devrait donc se faire au coup par coup, impossible de désactiver toutes les pubs une bonne fois pour toutes).

Instagram

La pub discrète selon Instagram

Voici que les choses ont avancé, puisqu’hier, l’éditeur montrait la première pub, qui sera diffusée à titre d’essai sur les comptes des utilisateurs nord-américains dans les « semaines à venir ». Seul la mention « Sponsored », affichée en haut à droite, permettra de différencier les photos des utilisateurs que l’ont suit des posts publicitaires. L’intrusion de la publicité n’était qu’une question de temps, celle-ci ayant déjà fait son apparition sur Flickr dernièrement, et sur Statigram, il y a plus longtemps encore. L’ennui est que le système d’affichage d’Instagram implique que la place occupée par ces pubs sera très envahissante… Cela risque de provoquer une vague de protestations, mais sans doute sans conséquences, encore moins que le « scandale » des conditions d’utilisation.