InstagramLes utilisateurs d’Instagram sentaient l’angoisse monter à mesure qu’approchait le jour J, celui où leur réseau social allait s’ouvrir à « l’ennemi » Android. C’est chose depuis hier, et déjà, les premiers grincements de dents se font entendre dans les deux camps. Les fanboys d’Apple regrettent, pêle-mêle, la fin de l’entre-soi, l’arrivée de nouvelles photos inintéressantes – il faut bien tester l’appli, mais attention aux foudres du Cliché Police Department (@cliche_police) qui veille ! – et la surcharge du réseau. Les partisans d’Android, quant à eux, crient à l’ostracisme et au snobisme. Sans compter les victimes de la « fragmentation », c’est-à-dire le fait qu’Android a beau tourner sur des centaines de modèles de smartphones, l’appli rencontre des bugs lié à la spécificité de chacun (et l’on renoue avec les comparaisons Mac/PC !).

cliche_police

Le Cliche Police Department veille !

Mais il faut dire qu’avec plus d’un million de téléchargements en une journée, Instagram sur Android a fait la preuve de l’attente qu’il entretenait, et comme tout changement, il s’accompagne par des réactions de conservatisme. Est-on défini par son smartphone ? Une photo l’est-elle seulement ? Certes non, l’appareil n’étant qu’un outil comme un autre. Mais la marque, elle, reste un marqueur social fort, et d’aucuns tentent de se rassurer quant au fait d’avoir « fait le bon choix ». Android ou iPhone ? Mac ou PC ? Nikon ou Canon ? Numérique ou argentique ? Y a-t-il seulement une réponse ?…

(c) icommephoto.com