Logo iOS 6L’annonce de la future version de l’OS mobile d’Apple lors de la WWDC précise que la plupart des nouvelles fonctions ne seront pas disponibles pour tous les appareils de la marque. Ainsi, les cartes 3D en temps réel et le guidage par GPS ne seront-ils disponibles que sur l’iPhone 4S et l’iPad 2, et que SIRI ne sera disponible que sur la troisième génération des tablettes. Or, rien ne justifie de telles décisions, si ce n’est le consumérisme qui s’accentue d’année en année. On se souvient que chaque modèle a apporté son lot de nouveautés : la vidéo et le touch to focus pour le 3GS, l’appareil frontal, le flash et la vidéo 720p pour le 4, et la vidéo HD pour le 4S, chaque version améliorant la définition des photos. Et les développeurs ont toujours fait en sorte de s’adapter aux possibilités matérielles de chaque modèle, proposant des résolutions et des fonctionnalités différentes tenant compte des particularités. Or, les navigateurs GPS et Dragon Dictation fonctionnent parfaitement sur un 3GS… Lequel, d’ailleurs, est compatible avec l’iOS 5 (ce qui n’est pas le cas du 3).

Des iPhones décrétés inégaux devant l'OS par Apple...

Des iPhones décrétés inégaux devant l'OS par Apple...

Qu’on abandonne petit à petit les anciens modèles semble logique, mais que l’on rende obsolète un appareil qui peut avoir à peine plus d’un an, comme l’iPhone 4 blanc sorti en avril 2011, soit six mois avant le 4S, voilà qui est un peu excessif ! Déjà, le fait de désactiver les fonctions de retouche et la photo HDR intégrées dans iOS 5 sur le 3GS relevait de l’arnaque pure et simple. Et voilà que le mal semble se répandre… Quelle image Apple donnera-t-il de ses produits à ceux qui découvriront l’iPhone 4 grâce à une offre promotionnelle et que les fonctions mises en avant, et disponibles sur la plupart des appareils sous Android comme la dictée vocale, ne sont pas disponibles sur leur modèle, qui en serait tout à fait capable… Proposer de véritables avancées technologiques devrait être le seul moteur, convaincre de passer à un modèle plus puissant proposant d’effectuer les mêmes opérations avec une plus grande efficacité, voilà ce que demandent les consommateurs. Pas qu’on les force à changer d’appareil en bloquant leurs performances artificiellement.

(c) icommephoto.com