Distressed FXLors de sa sortie, Distressed FX avait séduit par la qualité de ses filtres grunge et sa grande simplicité, assurant des résultats convaincants, mais souffrait cependant de défauts de jeunesse prononcés : format carré imposé, résolution limitée, absence de réglages et de métadonnées. Or, voici que la version 1.1 change complètement la donne ! Premier point notable : l’appli autorise la conservation du format original, loin de la tête au carré d’Instagram, et c’est une vraie liberté retrouvée (on notera que l’outil flou circulaire deviendra ovale, pour mieux correspondre à l’image originale).

Distressed FX nous a entendus, tant mieux !

Distressed FX nous a entendus, tant mieux !

On découvre ensuite que l’appli nous donne accès à différents contrôles des filtres : luminosité, contraste, saturation ainsi que l’intensité des filtres et textures appliqués. La résolution, enfin, est revue à la hausse, avec une taille maximale de 1536×2048 px, soit du 3 Mpx, ce qui n’est pas encore à la hauteur des 5 à 8 Mpx des iPhones 4 à 5, mais bien plus satisfaisant que les 1,5 Mpx de la version précédente, et permet d’imprimer avec une qualité suffisante (150 dpi) une photo de 25×34 cm. Seules les métadonnées et la géolocalisation restent aux abonnés absents, mais elles feront peut-être l’objet d’une mise à jour ultérieure.

Lien sur l'App Store : Distressed FX (0.99EUR)