Dotti Disposable CameraOn a déjà noté l’envie du retour à « l’analogique » comme summum de la nostalgie, puisque c’est le slogan d’Hipstamatic, mais également le fond de commerce de FiniteCal, Hipstamatic Disposable et plus récemment encore RollFilmTimes. La version d’Hipstamatic jouant de plus avec l’idée de vendre des « pellicules virtuelles » dont le nombre de poses est limité. La dernière née des applis surfant sur ce mouvement est Dotti Disposable Camera qui propose, carrément, d’utiliser l’iPhone comme un appareil contenant une pellicule 12 poses, que l’on devra commander en ligne et que l’on recevra par la Poste (compter 6$).

Dotti Disposable Camera

Impossible, sans cela, de profiter de ses clichés (autrement que dans une version de prévisualisation de résolution fortement réduite). L’appli développée par Sincerely va donc encore plus loin qu’Hipstamatic, qui propose d’imprimer les photos produites par l’appli, puisqu’elle impose, carrément, le passage à la caisse. L’analogie qui vient à l’esprit, serait celle de chansons vendues sur iTunes et qui renoueraient avec l’époque du vinyle en se rayant en cours d’écoute, imposant qu’on les rachète régulièrement… Et vous me direz qu’entre les passages du vinyle au CD, puis du CD au MP3, on a déjà eu l’occasion de s’acquitter des droits d’écoute. Mais c’est un autre débat !

Lien sur l’App Store : Dotti Disposable Camera (gratuite)

(c) icommephoto.com