PtchPtch : derrière ce nom imprononçable pour qui ne pratique pas la langue de Shakespeare se cache une appli de partage vidéo fondée par le studio d’animation hollywoodien DreamWorks, fondé entre autres par Steven Spielberg, ce qui suffit à attirer sur elle l’attention des médias généralistes. Pour l’heure, l’appli n’est disponible que sur les App Stores américains et canadiens, mais nul doute que le reste du monde devrait pouvoir en profiter dans les semaines à venir, une fois la phase de bêta test grandeur nature arrivée à son terme.

Ptch

Mais qu’est-ce que Ptch, au juste ? C’est une nouvelle appli de partage social, mais plutôt que de se limiter à des photos, comme la majorité des acteurs, elle permet de mélanger images et  séquences vidéos pour obtenir des clips d’une minute. Ces derniers seront créés et modifiés en toute simplicité sur la plateforme qui offre des cartons titres et plus de 80 chansons intégrées, avec huit styles de présentations différents. L’idée est que le temps de création ne dépasse guère la minute… Comme d’autres titres de vidéos contributives (Groovideo), Ptch permet de modifier les séquences des autres utilisateurs amis, en y ajoutant ses propres photos, prises à l’occasion d’un même événement.

Ptch

Gratuite lors du lancement, Ptch devrait proposer à terme des options payantes sous forme de nouvelles chansons ou de styles supplémentaires. Des clips seront également proposés, sans doute piochés dans le catalogue de DreamWorks, pour quelques centimes. Si Ptch rencontre son public, on voit que ces micropaiements peuvent devenir une source de profit non négligeable, même si un faible pourcentage d’utilisateurs seulement dépense quelques centimes. Cela permettrait également de rentabiliser les extraits de film par ailleurs diffusés gratuitement à l’occasion de la promotion des longs-métrages… Rien ne se perd ! S’il existe déjà de nombreuses applis de partage vidéo sur iOS (Vlix, Viddy, Vibop…), l’équipe de Ptch reste confiante, en se souvenant que lors de son lancement, Instagram a su s’imposer dans un marché déjà très occupé, grâce à un petit plus que les autres n’avaient pas…