Blur FXNous avons abordé les applications permettant de créer un flou de type Tilt-shift dans la première partie de ce long dossier, et nous nous penchons ici sur les applis permettant de simuler une modification de la profondeur de champ. Quatre applications dédiées à la génération de flou sont donc mises au banc d’essai et comparées pour savoir laquelle est réellement incontournable dans ce domaine.

Sommaire

1. Les applis de flou traditionnel

2. Les forces en présence

3. Conclusion

1. Les applis de flou traditionnel

Si l’effet Tilt Shift est intéressant (voir la première partie de ce comparatif), il ne peut cependant pas répondre à toutes les attentes, dont l’une consiste à rendre flou toute une partie d’un cliché, pour isoler un seul élément. C’est le rôle des applis suivantes, souvent basées sur un principe identique : l’isolation d’une partie à l’aide d’un outil de type pinceau, avant l’application d’un filtre de flou, gaussien ou autre…

2. Les forces en présence

Avant toute chose, voici une rapide présentation des applications dédiées à la création de flou sur l’App Store, par ordre alphabétique : Art of Blur, Blur Fx, Focal Lab, Focusoid et iDOF. Tout comme pour les applis de type Tilt shift, nous présenterons ici les titres par ordre chronologique de publication sur l’App Store. Ici, les applis ont des différences marquées : interface, types de flou proposés, traitement sur les couleurs… Autant de points à prendre en compte pour faire le bon choix, en fonction de ses attentes.

2.1 Focal Lab : du flou sans chichi

Focal LabCette première appli, la plus ancienne de ce comparatif, n’utilise pas d’outil pinceau et offre une interface plus proche de tTiltShift, par exemple. L’interface, épurée, s’organise autour de deux bandeaux. En bas se trouvent les boutons permettant de charger ou prendre une photo et d’annuler les modifications. Le bandeau supérieur, quant à lui, intègre les fonctions de sauvegarde, de zoom et, surtout, de flou et de traitement d’image.
Les types de flous sont au nombre de quatre : deux gaussiens radiaux (dreamy et soft focus), un de zoom et un de mouvement. Si les effets sont plutôt réussis dans l’ensemble, on regrette cependant de ne pas pouvoir en déplacer le centre (qui vise donc toujours le centre du cliché), ni, en ce qui concerne le zoom de mouvement, sa direction.
Focal Lab

Incomplète et rigide, Focal Lab n'en dégage pas moins une ambiance unique

Trois autres effets supplémentaires sont proposés : le vignetage (qui manque un peu de progressivité), le noir et blanc (on aurait préféré une gestion de la saturation) et le rééchantillonnage (de la taille de l’écran, 480×320 à la taille originale). Enfin, l’annulation ne mémorise pas l’historique mais permet simplement de retrouver la photo dans son état originale, et de ce fait se trouve être l’équivalent d’un nouveau chargement…
Les atouts :
Des effets à l’esthétique réussie
Les défauts :
Manque de souplesse général
Pas de correction chromique ou de filtre

2.2 Blux FX : effets spectaculaires garantis

Blur FXCette appli est donc l’une des premières du genre apparues sur l’App Store permettant de délimiter flou et net à l’aide d’un masque : une fois l’image chargée, on sélectionne l’un des trois types de flou (mouvement, gaussien et médian, qui donne un effet « peinture »), puis on « gomme » ce flou à l’aide du doigt. On peut, pour plus de précision, faire apparaître le masque en rouge, et il est également possible de modifier la taille de la brosse. Grâce à une gestion de l’historique, chaque coup de pinceau pourra être annulé comme dans Photoshop. La brosse ayant de plus un contour progressif, le travail est rapide et précis.
Proposant tous les outils nécessaires, Blur FX est un incontournable
Les effets obtenus varient du réalisme (en réduisant de façon assez naturelle la profondeur de champ) à très « artistique » (si l’on choisit d’isoler une personnage avec le flou médian qui donne l’impression de le plaquer devant une toile peinte). Il est également possible d’appliquer un vignetage assez doux et l’un des huit effets intégrés (vintage, polaroïd, inverse…) tout comme on peut effectuer des corrections chromiques fines de la partie floue (saturation) indépendamment de la partie nette (saturation, teinte, luminosité). Une vraie réussite !
Les atouts :
Bonne ergonomie
Gestion de sessions
Corrections chromiques complètes
Effets et vignetage
Les handicaps :
Pas de mode paysage
Impossible de modifier l’angle du flou de mouvement

2.3 iDOF : la profondeur de champ en un tournemain

iDOFSortie début 2010, iDOF a pour seul et unique but de recréer une faible profondeur de champ en isolant, comme Blur FX, un sujet à l’aide d’un masque. Son interface rappelle dans son organisation celle de Tilt Shift Generator : chaque icône, rangée dans le bandeau inférieur, représente une étape : configuration, gestion du masque, prévisualisation de l’effet, enregistrement. On regrette cependant que l’étape de configuration, où l’on règle l’intensité du flou, nécessite de « sauter » à l’étape de prévisualisation pour juger du résultat, ce qui nécessite d’incessants allers-retours entre ces deux onglets et fait perdre de son intérêt le placement des icônes…
iDOF

Sans doute un peu limitée, iDOF est la plus simple à utiliser pour des effets très réussis

Pour le reste, le fonctionnement est pratiquement identique à celui de Blur FX, sauf qu’ici, seul un flou gaussien est appliqué. Mais la grande force d’iDOF est de permettre de gérer d’une part la taille de la brosse, mais également la taille de « la mise au point » : en augmentant sa valeur, on adoucit les contours, ce qui réduit les besoins de précisions et donne un résultat rapidement très naturel et impose iDOF comme une valeur sure et incontournable pour cet effet-là. C’est tant mieux, car pour le reste, elle s’avère bien dénuée de fonction : pas de correction chromique, pas de filtre ni de vignetage… Il faudra faire appel à une autre appli spécialisée dans ces traitements pour aller plus loin.
Les atouts :
Gestion rapide, précise, flexible et naturelle de la profondeur de champ
Les handicaps :
Aucune fonction supplémentaire
Ergonomie perfectible

2.4 Art of Blur : mouvement brouillon

Art of BlurFaisant partie des dernières arrivées sur l’App Store, Art of Blur ne propose qu’une fonction : la création d’un flou de mouvement. L’avantage d’Art of Blur est de permettre de régler finement l’effet de flou en déterminant sa direction et son intensité, ce qui manque à Blur FX. Quant à la prise en main, elle est tout à fait simple et rappelle fortement les deux précédentes applis. Pour le reste, Art of Blur s’avère assez pauvre : pas de vignetage, pas de correction chromique.
Art of Blur

Un bel effet de mouvement mais une résolution trop réduite

On pourra adjoindre à l’appli un module supplémentaire permettant d’appliquer un effet « ColorSplash » en plus du flou, pour le même prix que l’appli Color Magic Deluxe du même éditeur… Et le pire reste la résolution de sauvegarde : 800×600 pixels.
Les atouts :
Gestion précise du flou de mouvement (direction et intensité)
Gestion des sessions
Les handicaps :
Pas de flou radial
Résolution trop faible
Effet de couleur en option (0,79€)

3. Conclusion

Une application se détache donc nettement du lot, Blur FX, pour sa puissance et sa flexibilité qui lui permettent de répondre à pratiquement toutes les situations. Les deux autres applis à saluer sont donc la petite iDOF qui souffre d’une ergonomie perfectible et d’un manque de richesse (mais son développeur nous promet une mise à jour prochaine) mais qui offre le meilleur rapport qualité/temps pour l’effet de profondeur de champ et FocalLab, grâce à la simplicité de son interface et aux ambiances qu’elle crée.
Vous trouverez ci-dessous le tableau récapitulatif de quatre applis.
Tableau comparatif

Cliquez sur l'image pour accéder au tableau comparatif

Les abréviations du tableau sont les suivantes :
Types flous : Gaus(sien), Mouv(ementà, Méd(ian), Rad(ial), Lin(éaire)
Effets couleurs : Sat(uration), Teint(e), Lum(inosité), Cont(raste)
Réseaux soc : Fb (Facebook), Fk (Flickr), Tw (Twitter)
Liens sur l’App Store : Art of Blur (0,79€), Blur FX (0,79€), Focal Lab (0,79€), iDOF (0,79€)