La mode étant aux applis de Polaroid, nous avons décidé de comparer l’une des plus récentes et intéressantes, Instant, à celle qui fait référence dans le domaine, ShakeItPhoto. Un match en cinq manches, abordant chaque point élémentaire de l’appli.

1. Interface

ShakeItPhoto (à g.) face à Instant (à d.)

ShakeItPhoto (à g.) face à Instant (à d.)

A l’ouverture, Instant s’avère plus esthétique que ShakeItPhoto, qui fait dans l’efficacité (après avoir lancé l’appareil photo, par défaut). Cela dit, les options sont strictement identiques avec le choix d’ouvrir l’appareil, de charger une photo, d’accéder aux réglages. Instant l’emporte avec sa compatibilité avec l’iPhone 5 et un design, avouons-le, plus flatteur. Pour ce qui concerne l’importation de photo, Instant permet de choisir le recadrage, contrairement à ShakeItPhoto, qui impose un recadrage carré automatique, parfois peu convaincant…

Les deux applis se ressemblent beaucoup

Les deux applis se ressemblent beaucoup

Lorsque l’on ouvre une photo, le développement s’effectue, dans les deux cas, avec une petite animation fidèle à l’esprit Pola, jusqu’au bruitage qui l’accompagne et à la possibilité de secouer l’appareil ou de souffler pour accélérer le procédé…

Vainqueur : Instant

2. Prise en main

L'appareil d'Instant (à d.) est peu lisible...

L’appareil d’Instant (à d.) est peu lisible…

Lorsque l’on choisit d’ouvrir l’appareil photo, on découvre qu’Instant fait le choix d’une interface, une fois encore, plus esthétique, mais cette fois au prix d’une ergonomie perfectible : comment composer avec un viseur aussi petit ? Hipstamatic permet au moins de passer en grand écran ! ShakeItPhoto n’ouvre donc qu’un appareil photo classique, mais qui a l’avantage d’être parfaitement lisible… Pour le reste, le traitement est automatique, et ne diffère donc pas d’une version à l’autre.

Vainqueur : ShakeItPhoto

3. Paramétrage

Les paramètres de ShakeItPhoto (à g.) valent ceux d'Instant (à d.)

Les paramètres de ShakeItPhoto (à g.) valent ceux d’Instant (à d.)

Les options des deux applis sont assez réduites. ShakeItPhoto permet de choisir le type de bordure (simple ou avec le bandeau en bas), d’accélérer le développement et de conserver l’original. De son côté, Instant autorise le réglage du temps de développement (subtilité !) et de supprimer la bordure lors du partage sur Instagram. Bref, on joue dans la même catégorie ici. Reste que les options de partage sont également plus riches pour Instant (Facebook, Twitter, Flickr, Tumblr, Instagram Sina Weibo) que pour ShakeItPhoto (e-mail ou Facebook).

Seul Instant propose différentes pellicules et options

Seul Instant propose différentes pellicules et options

En revanche, il en va tout autrement des paramètres des photos : ShakeItPhoto reste fidèle au SX70, avec un traitement unique, quand Instant varie les plaisirs en proposant différentes pellicules plus ou moins réalistes (on apprécie en tout cas la présence des pellicules T600, déclinées en couleurs et en noir et blanc, et Time Zero). On peut aussi jouer sur l’intensité du rendu, de la vignette, du grain et du vieillissement de l’émulsion. Bref, les possibilités sont bien plus nombreuses ici, avec des options pour annoter et personnaliser la bordure (couleur, usure…).

Vainqueur : Instant

4. Qualité

ShakeItPhoto (à g.) offre une meilleure résolution qu'Instant (à d.)

ShakeItPhoto (à g.) offre une meilleure résolution qu’Instant (à d.)

On entre ici de plain-pied dans la subjectivité ! Cela dit, si le rendu est une chose, la technique est pour sa part impartiale : la résolution, pour commencer, dans le cas d’une image avec bordure complète, et de 1920x2300px pour ShakeItPhoto et de 1570×1848 pour Instant. Cela dit, les deux applis sont aussi mauvaises l’une que l’autre côté métadonnées : totalement absentes, elles ne contiennent pas non plus de géolocalisation.

Vainqueur : ShakeItPhoto

5. Rapidité

Mais qu’en est-il, finalement, de la rapidité ? En réglant la vitesse de développement sur la vitesse la plus élevée, on note qu’il faut 7 secondes à ShakeItPhoto pour développer la photo, l’enregistrement étant automatique, quand il en faut 9 à Instant, suivies de 8 supplémentaires pour la sauvegarde à proprement parler, soit deux fois plus de temps au total.

Vainqueur : ShakeItPhoto

Conclusion

Avec 3 points contre 2, c’est donc ShakeItPhoto qui gagne d’une courte tête. Cela traduit la qualité générale de cette vénérable appli, qui ne s’en laisse pas conter face à un challenger à l’esthétique plus poussée, mais qui fait passer le design et les gadgets devant les qualités techniques.

Lien sur l'App Store : ShakeItPhoto (1.99EUR)

Lien sur l'App Store : Instant: Le fabricant de Polaroïd (1.99EUR)