Qu'y a-t-il dans mon iPhone ?

Lorsque l’on se lance – souvent à corps perdu – dans l’iphoneographie, vient fatablement un moment où l’on se pose la question de savoir quelle est la meilleure boîte à outils, quel est l’ensemble d’appli, qui permettra de faire les meilleurs clichés. S’il n’y a pas de réponse absolue, il n’en demeure pas moins qu’il existe des applis incontournables que l’on peut installer sur son iPhone sans risque de déception.
Icône de l'appareil photo de l'iPhone1. La première appli sera naturellement l’appareil fourni avec l’iPhone : rapide, efficace, terriblement rapide (notamment sur l’iPhone 4), il permet de prendre de nombreux clichés de qualité (à condition de disposer d’un bon éclairage) qui serviront de base de travail pour les – nombreuses – applications de traitement de l’image. C’est le choix idéal quand on n’a pas encore une idée précise du rendu que l’on souhaite pour le cliché, ou que l’on n’a pas le temps de lancer un appareil de remplacement (Hisptamatic, ClassicInsta, etc.).
icône de l'appli PerfectlyClear

2. Perfectly Clear vient redonner des couleurs et du contraste aux clichés souvent un peu trop pâles fournis par l’iPhone. Fonctionnant à partir d’un algorithme puissant et étonnant, elle peut également être réglée finement pour aboutir à des photos dont les couleurs seront plus vives, mieux « exposées ». De plus, sa récente mise à jour lui permet d’offrir, en option, un outil de nettoyage de l’image compensant très efficacement sa tendance à ajouter beaucoup de grain aux photos traitées.
icône de l'appli ProHDR

3. ProHDR se doit également de figurer dans l’applithèque, car elle est capable de fournir des clichés au rendu étonnant et unique. Pour rappel, le HDR, ou High Dynamic Range, est une technique qui consiste à fusionner plusieurs clichés de différentes expositions (ici, deux), pour obtenir plus de précision dans les zones d’ombre et de lumière. Typiquement, cela permet de prendre la photo d’un ciel nuageux très lumineux sans que le décor en-dessous ne soit totalement sous-exposé. Cette technique est si efficace et spectaculaire que l’iPhone 4 l’intègre depuis la mise à jour de l’iOS dans sa version 4.1. Il existe une application alternative, baptisé TruHDR, dont les clichés sont moins contrastés et plus naturels.
icône de l'appli TiltShift Generator

4. TiltShift Generator permettra de palier une autre limitation de l’appareil de l’iPhone : sa profondeur de champ fixe, qui l’empêche de rendre volontairement floue une partie de l’image. TiltShift Generator est censée reproduire l’effet des photos miniatures, mais elle va bien plus loin, en permettant de créer des flous très esthétiques et précis (deux styles de flous sont proposés, circulaires pour isoler par exemple un visage dans une photo et linaire, pour flouter plus facilement l’horizon), et de jouer sur le vignettage et la colorimétrie de façon très fine. Là encore, impossible de s’en passer après quelque temps.
icône de l'appli FilmLab

5. Film Lab est une petite merveille simulant un nombre astronomique de pellicules, classées par nom, année, genre ou mot clef. Elle fournit une prévisualisation en un temps record et gère les listes de favoris. Elle intègre enfin des fonctions de traitement de l’image, comme le réglage du contraste et de la luminosité, les courbes RVB, la saturation, et le flou et la netteté. Grâce à elle, on peut obtenir des clichés, notamment en noir et blanc ou sépia, impressionnants, au prix d’une navigation parfois fastidieuse dans ces linéaires de pellicule (le revers de la médaille d’une richesse de contenu incomparable).
icône de l'appli Monochromia

6. Mais souvent, on se contente d’une photo noir et blanc fortement contrastée, avec un peu de grain, voire un voile de couleur sépia ou vert : Monochromia est alors l’outil idéal, qui gère ses paramètres avec précision et rapidité, pour des résultats tout à fait satisfaisants.
icône de l'appli Crop Suey

7. Crop Suey permettra quant à elle de recadrer, faire tourner ou redresser ses clichés avec un avantage sur bien des applis : elle ne réduit pas la taille du cliché redressé mais utilise l’extrapolation – comme Photoshop – pour conserver ses dimensions au cliché traité. Simple d’utilisation et rapide d’exécution, elle devient vite une référence.
icône de l'appli PictureShow

8. Si l’on aime donner un air « vintage » à ses photos, les habiller d’un cadre, leur apporter un effet de vieillissement, on ne peut rapidement plus se passer de l’excellente PictureShow, qui intègre un appareil mais peut tout aussi bien utiliser une photo de la pellicule. Bénéficiant d’une interface intuitive et d’une rapidité de traitement impressionnante, elle peut donner des résultats spectaculaires (grâce à ses 27 préréglages, de lomographie, noir et blanc, instamatic ou pop art) ou bien plus fins, si l’on se contente d’ajouter un cadre, une note ou de régler la luminosité ou le contraste.
icône de l'appli Mill Colour

9. Mill Colour se situe dans cette et si elle bénéficie certes d’une richesse de réglage moins impressionnante, elle peut en revanche mettre en avant sa gratuité. Basée sur des préréglages souvent utilisés en publicité, elle permet d’obtenir très rapidement des résultats intéressants.
icône de l'appli PhotoForge

10. Et l’on pourra conclure ce top 10 par un « Photoshop », non pas le Photoshop Express, un peu pauvre, mais bien PhotoForge ou Photogene,  ma préférence allant au premier, qui bénéficie d’une interface plus esthétique et pratique, à mon sens. Les résultats sont cependant comparables, avec un nombre de réglages très importants mais qui nécessitent une certaine connaissance du traitement de l’image, contrairement aux autres applis de ce top 10.

D’autres applis à mon sens incontournables n’ont pas été citées ici, mais feront l’objet d’articles plus approfondis, notamment l’excellente usine à effets PhotoFX, l’étonnant Touch Retouch qui permet d’effacer automatiquement des détails de l’image de façon proprement spectaculaire, Shakeit Photo, CrossProcess ou XProcess, qui excellent dans l’art de reproduire l’effet d’un cliché polaroïd, ColorBlast!, capable de ne conserver qu’une couleur à l’image (et de la modifier par la suite), sans parler des applis qui ne sont que des appareils et n’offrent pas de traitement a posteriori, à l’image du célébrissime Hipstamatic ou des moins connus (mais pourtant tout aussi bons) ClassicInsta ou ClassicToy
La liste semble infinie, et c’est justement cette richesse qui permet d’obtenir des clichés très personnels, des effets uniques, pour que l’iphoneographie devienne un art à part entière, ou du moins un hobby très créatif et tout simplement passionnant.

Liens vers l’App Store :

Perfectly Clear (2,39€)

ProHDR (1,59€)

TiltShift Generator (0,79€)

Film Lab (0,79€)

Monochromia (1,59€)

Crop Suey (1,59€)

PictureShow (0,79€)

Mill Colour (gratuit)

PhotoForge (2,39€)