L’une des possibilités offertes par les applis gérant les calques est de cloner un personnage sur une photo, comme cela a pu être vu sur la photo « Me, Myself & I » postée ici même. Nous allons à présent visiter les coulisses de « Morning Ritual », photo qui nous servira d’exemple.

Avant de commencer, une petite précision, mais précision de taille cependant : pour des raisons de simplicité et de rapidité, nous avons eu recours à l’appli Superimpose pour effectuer les fusions de calques, mais il faut souligner que cette appli a pour seul défaut de réduire la résolution à une taille de 2048×1536 pixels, soit celle de l’iPhone 3GS, 3 Mpx qui feront faire grise mine aux possesseurs d’un iPhone 4 ou 4S avec leur résolution respective de 5 et 8Mpx.

1. Matériel et logiciel

Tutoriel clonage

Un pied, accessoire indispensable pour réussir l'exercice

Pour commencer, sachant que ces deux photos sont des autoportraits, il était indispensable d’utiliser un appareil photo doté de la fonction retardateur, en l’occurrence Camera+, mais vous pouvez tout aussi bien utiliser King Camera, Top Camera ou ProCamera. Pour éviter d’avoir à relancer la prise de vue (et donc des allers-retours), il est aussi possible d’avoir recours à l’appli iTimeLapse, car cette dernière peut exporter les photos en pleine résolution à la fin de la session.

Ensuite, pour s’assurer que l’arrière-plan des prises de vue sera inchangé d’une image à l’autre, on ne peut faire l’impasse sur un pied et un support pour iPhone (nous avons eu recours au Popa, mais le Glif fera pour l’occasion parfaitement l’affaire !). Sans pied, il est à peu près impossible d’effectuer ce type de photo.

Enfin, pour effectuer le montage, il faudra utiliser une appli de fusion permettant de ne sélectionner qu’une partie des calques à l’aide de masques, Superimpose, en l’occurrence, mais également des applis de retouche avancée gérant les calques, comme PhotoForge 2 ou Filterstorm.

2. Mise en place

Tutoriel clonage

Multiplier les prises évite les mauvaises surprise lors du montage

Une fois l’idée de montage envisagée et le cadre effectué (ici, le canapé dans son ensemble), il convient de prendre les clichés. N’hésitez pas à faire plusieurs « prises » par « personnage », car l’alignement des regards ou la place occupée peuvent ne pas s’avérer satisfaisants, et il vaut mieux disposer de la plus grande quantité de matériau pour travailler l’esprit serein par la suite. Enfin, si possible, faites le point sur une partie centrale de l’image (ou à l’endroit « clef » du futur montage), et verrouillez mise au point et exposition et balance des blancs pour éviter des variations de colorimétrie d’une image à l’autre.

3. Montage

Tutoriel clonage

Première étape, choisir les photos à fusionner

Une fois sélectionnées les photos que l’on souhaite monter, il suffit de lancer Superimpose et de commencer le travail de fusion. Une fois l’appli ouverte, tapez sur le bouton de chargement, en haut à gauche, et sélectionnez « Background Image » pour choisir l’image « de fond » (donc celle de notre premier clone). Tapez à nouveau sur le bouton de chargement et sélectionnez « Foreground Image » (le deuxième clone).

Tutoriel clonage

Superimpose nécessite de mettre l'image à l'échelle...

A présent, allez dans l’onglet « Transform » pour mettre cette nouvelle image à la bonne taille (par défaut, Superimpose affiche une version réduite de l’image). Pour cela, il suffit de taper sur l’icône en forme de croix fléchée, en haut à droite, à côté de l’icône en forme de roue des paramètres.

Tutoriel clonage

Pour créer le masque, il est indispensable de choisir le bon outil

L’image étant à la bonne taille, il faut à présent révéler celle qui se trouve en dessous en dessinant un masque. Après avoir choisi l’onglet « Mask », tapez sur l’icône en forme de roue en haut à droite, et choisissez l’outil « Brush ». L’icône en forme de cercle à gauche de l’icône des paramètres permet de définir un bord progressif évitant d’obtenir une transition trop franche.

Tutoriel clonage

L'absence de gomme rend la prise en main moins naturelle

Il est maintenant temps de dessiner le masque. En passant un doigt sur l’écran (après avoir zoomé sur l’image avec un geste de pincement pour travailler de façon plus précise), on fait apparaître l’image du dessous. Que l’absence de gomme ne vous inquiète pas : les flèches en haut à gauche permettent d’annuler/rétablir les dernières opérations. A droite, la croix permet d’effacer le masque, et à droite encore, le carré mi-blanc, mi-noir, permet d’inverser le masque : on utilise cette fonction comme une gomme (sauf qu’il faut inverser le masque, faire apparaître l’élément à supprimer, puis inverser le masque à nouveau, petite gymnastique qui vient cependant très vite). Attention, contrairement aux applis gérant les masques, Superimpose ne permet pas de le faire apparaître sous forme colorée : à vous de prendre garde à bien faire apparaître tous les éléments de l’image inférieure.

Tutoriel clonage

Superimpose peut corriger une éventuelle différence d'exposition

Le dernier onglet, « Color », est très pratique pour corriger les éventuelles différences d’exposition entre deux clichés (si vous avez, par exemple, omis de verrouiller ces paramètres). Exposure pourra en règle générale corriger cela.

Tutoriel clonage

Dernière étape : la fusion des calques. Avant de recommencer !

Une fois le montage terminé, revenez au menu « Transform », et tapez sur le bouton « Merge » dans le coin supérieur gauche. Les deux photos vont alors être aplaties, et formeront ainsi la « Background ». Revenez ensuite au menu « Home », chargez une image « Foreground », et recommencez le montage comme précédemment. Vous pouvez également enregistrer l’image aplatie, pour « sauvegarder » votre session de travail et éviter d’éventuels déboires toujours possibles avec la gestion de mémoire de l’iPhone…

La méthode est simple, car Superimpose répond très bien aux commandes de l’utilisateur, et bénéficie d’une interface très simple, car uniquement pensée dans l’optique de ce type de montage. Elle présente cependant le défaut de réduire la taille du cliché… Pour éviter cela, il faut passer par une appli plus « sérieuse », mais aussi plus complexe à prendre en main. Nous verrons cela avec Photoforge 2, au travers d’un tutoriel ultérieur !

4.Filtrage

Tutoriel clonage

Un passage par une appli de filtre semble incontournable (ici, PhotoToaster)

Pour terminer, il ne reste plus qu’à appliquer un filtre (si on le souhaite), en utilisant son appli favorite. En l’occurrence, nous avons fait appel à l’excellente PhotoToaster, qui donne des résultats aussi variés que réussis.

(c) icommephoto.com