iOS 7Après un lancement chaotique de bon aloi – puisque preuve, s’il en était besoin, de la popularité de la marque à travers le monde – Apple est donc parvenu à fournir iOS 7 en téléchargement à des millions d’utilisateurs, au prix, parfois, d’une attente de plusieurs heures. Mis à jour pendant la nuit, notre iPhone s’est donc réveillé ce matin avec une tête toute différente et vraiment séduisante, il faut bien l’admettre.

L’appareil photo revu et corrigé

En ce qui nous concerne, la principale nouveauté d’iOS 7 est bien évidemment la refonte complète de l’appareil photo. On peut donc dire adieu à l’ancienne interface que l’on avait appris à connaitre et à aimer depuis de si longues années, et accueillir l’appareil de la version 7, au design flat(teur) en diable, à la fois esthétique et ergonomique.

iOS 7

Et voici le nouvel appareil photo

L’interface supprimer donc le menu « Option » en haut de l’écran, pour un accès plus rapide au paramétrage. L’activation du flash, du mode HDR et de la caméra frontale s’effectue donc d’un simple toucher sur les icônes du bandeau supérieur, sans plus avoir à ouvrir un menu. En bas, on accède comme avant à la bibliothèque et au bouton déclencheur, mais aussi – grande nouveauté ! – aux filtres en temps réel. le zoom s’active toujours d’un geste de pincement, et la mise au point d’un simple toucher, et l’on pourra regretter le choix de ne pas proposer de séparation AE/AF, contrairement à bon nombre des applis tierces. Ce sera peut-être pour iOS 8…

iOS 7

Le mode carré activé

En revanche, on apprécie la fonction permettant de choisir le mode de prise de vue : vidéo, photo 4/3, photo carrée ou panoramique, le choix s’effectue d’un simple geste de glissement horizontal, avec une transition en mode flou, comme il est désormais classique dans cette nouvelle mouture d’iOS. On apprécie cette polyvalence, notamment pour le format carré, son mode « natif » permettant d’effectuer un composition plus précise qu’un recadrage ultérieur. L’accès à la Pellicule permet d’effectuer nombre d’opérations que nous détaillerons un peu plus bas dans l’article…

iOS 7

Les filtres de l’appareil sous iOS 7

Intéressons-nous  à présent aux filtres (cliquez sur l’image ci-dessus pour lancer l’animation), tellement mis à la mode par Instagram. Ici, point de paramétrage, de curseur ou d’options quelconques : on est plus proche de l’option de l’appli Flickr avec huit filtres proposant divers effets classiques. On y trouve ainsi trois filtres noir et blanc – qui ont tendance à très nettement renforcer le bruit en cas de basse luminosité, qui devient un grain trop prononcé -, deux variations sur la saturation, et trois filtres « lomo » (on apprécie personnellement Processus et Instantané, qui rappellent les traitements proposés par les classiques CrossProcess et ShakeItPhoto de BananaCam). La fonction panoramique reste fidèle à elle-même, c’est-à-dire élégante et efficace, mais sans nouveauté. Attention, cependant, comme le recadrage, ces effets sont « lossless », ce qui signifie… qu’ils n’existent pas ! En effet, vous pouvez tout à fait modifier le filtre sélectionné après coup (voire le supprimer) sans aucun problème, car la photo originale est conservée. Pour vous en convaincre, il vous suffit d’exporter les photos via iCloud ou Dropbox : vous n’ouvrirez que des photos non filtrées. La version filtrée n’existera que lors du partage depuis l’iPhone vers, par exemple, un réseau social ou par l’envoi d’un e-mail ou d’un message. C’est une approche que l’on peut trouver étrange (surtout quand on partage son flux de travail entre iPhone et ordinateur, par exemple). Ces filtres ne sont donc que virtuels et n’existent que dans l’iPhone, un point important à ne pas oublier !

iOS 7

Le mode rafale plafonne à 2 fps sur iPhone 5…

L’une des questions restées en suspens avec cette mise à jour concernait le mode rafale : on le confirme, il est bien disponible sur les anciens modèles, mais sans la fonction de sélection du meilleur cliché ou la fusion d’images pour réduire le bruit, comme le proposera l’iPhone 5S grâce à son nouveau circuit de traitement de l’image intégré au processeur A7. Reste que sur ces modèles, on peut maintenir le doigt sur le bouton pour déclencher des prises de vue en rafale. On est très loin du rythme de SnappyCam Pro, bien entendu, mais cela permet malgré tout de saisir plus facilement un instant à la volée, avec une fréquence  d’un peu plus de deux images par seconde sur iPhone 5 (et donc 5C).

Un accès plus rapide à la photo

Quand on prend des photos, l’une des fonctions principales est l’accès rapide à l’appareil photo, et sur ce point, Apple a encore fait quelques progrès. Outre le classique accès par l’écran de verrouillage, sur lequel il suffit de faire glisser l’icône de l’appareil vers le haut, on retrouve un accès dans le centre de contrôle.

iOS 7

Le centre de contrôle tient toutes ses promesses

Il s’agit de l’autre grande nouveauté – très attendue – d’iOS 7 : l’accès aux fonctions centrales sans passer par les Réglages. D’un simple geste de glissement de bas en haut, on fait apparaître ce centre de contrôle qui permet entre autres d’activer le mode avion, d’activer et désactiver le wifi, le Bluetooth, le mode « nuit »  ainsi que la luminosité de l’écran. On y retrouve les fonctions qui se trouvaient à l’extrême gauche du dock multitâche : airplay, commandes de l’iPod et verrouillage de l’orientation de l’écran. La nouveauté est l’ajout de raccourcis vers la lampe torche, l’horloge et la calculatrice aux côtés, donc, de l’appareil photo. Enfin, la fonction AirDrop permet de partager, notamment, ses photos avec ceux qui se trouvent à proximité, sans passer par une appli tierce comme Bump, par exemple, en utilisant le WiFi et le Bluetooth. Et notons que l’écran de notification est toujours accessible d’un geste vertical de bas en haut, mais que ce même geste, effectué à partir du centre de l’écran, ouvre la fonction de recherche, qui n’est plus cantonnée dans un écran à gauche du bureau.

Un album très organisé

A présent, arrêtons-nous sur l’appli Photos, qui permet de visionner ses photos d’une façon plus pratique qu’auparavant, grâce à une organisation automatique par date et lieu qui s’avère, avec un peu d’entrainement, très simple et efficace.

iOS 7

Le nouveau tri automatique s’avère très pratique

En effet, lorsqu’on ouvre l’appli Photo nouvelle génération, on n’arrive plus sur la page des albums, mais sur celle, générale, des « Photos ». Là, on découvre que les clichés sont regroupés par journée, avec une indication du ou des lieux de prise de vue. Il s’agit de l’écran des « Moments », qui permet d’accéder simplement à une photo dont on connait la date de prise de vue. On pourra ici toucher le bouton « Partager' » pour sélectionner des photos ou l’ensemble d’un « Moment » pour les envoyer via AirDrop, Message, e-Mail, iCloud, Facebook ou Flickr (les options disponibles variant en fonction du nombre de photos sélectionnées). C’est simple et pratique, là encore.

iOS 7

Le classement, en mode zoom chronologique arrière

En touchant l’option « Collections », en haut de l’écran, on accèdera à des regroupements plus larges, effectués par périodes et par lieux. On pourra ainsi accéder à ses photos de vacances de l’été 2013 sans problème. Et sur cet écran, on verra en haut de l’écran apparaître l’option « Années », qui comme son nom l’indique, donne accès à un classement annuel. Là, en revanche, on ne trouvera plus de fonction de partage, ce qui est logique tant le nombre de photos concernées est important. En bas de l’écran se trouvent les icônes « Partagé » et « Albums » qui donnent accès respectivement aux flux de photos sur iCloud et aux différents albums que l’on aura créés.

iOS 7

L’album autorise les retouches… virtuelles !

Tout comme la version précédente, iOS 7 autorise la modification après coup des photos: on pourra appliquer une rotation de 90°, un filtre d’amélioration automatique, de correction des yeux rouges, mais aussi choisir l’un des neuf filtres ou un recadrage selon différents formats (original, carré, 3×2, 3×5, 4×3, 4×6, 5×7, 8×10 ou 16×9). Et bien sûr, le redressement est de la partie, à l’aide d’un geste de pincement, avec l’affichage d’une grille supplémentaire (en jaune), permettant d’aligner correctement les verticales et horizontales. Là encore, ces modification restent « virtuelles » et seront perdues lors des transferts vers l’ordinateur.

Les autres nouveautés

Mais iOS 7 n’est pas uniquement tourné vers la photographie, bien entendu, et voici un rapide tour d’horizon des autres nouveautés bien pratiques pour l’utilisation quotidienne des différentes applis.

iOS 7

Le multitâche est bien plus pratique qu’auparavant

Commençons par la modification du multitâche. Si l’on y accède toujours d’un simple double clic sur le bouton « Home », on découvre en revanche qu’il a été totalement modifié. On accède désormais à des aperçus de chaque appli, que l’on peut faire défiler pour sélectionner celle que l’on veut, le tout étant simplifié par la présence sous chaque miniature de l’icône de l’appli correspondante. De plus, pour quitter l’une d’elle, plus besoin d’appuyer pendant quelques secondes sur l’icône, il suffit désormais de faire glisser la miniature vers le haut de l’écran.

iOS 7

9 icônes par page de dossier…

Les dossiers ont également été modifiés et acceptent désormais de contenir plus d’applis qu’auparavant. L’écran de l’iPhone 5 ne profite plus de sa taille supérieure pour afficher plus d’icônes : on n’en trouve plus que neuf par écran – ce qui est vraiment dommage comparé aux 16 qu’affichait l’iPhone 5 ! -, mais on peut en revanche ajouter autant de pages que nécessaires. Cela dit, cette limitation qui peut paraître étrange (surtout sur un écran d’iPad !) suit une logique certaine. Pour commencer, la version miniature de chaque dossier n’affiche que neuf icônes, ce qui assure une transition naturelle lors de l’affichage du contenu, qui s’effectue via un zoom continu du plus bel effet. Ensuite, on admettra qu’il est plus facile de repérer son appli parmi neuf choix que parmi seize. Ne reste plus qu’à trouver un système de tri dans chaque dossier, qu’il soit basé sur l’alphabet ou la fréquence d’utilisation. Sans parler du fait qu’un bug permet (mais pour combien de temps encore ?) d’ajouter un dossier à l’intérieur même d’un dossier… Mais cela peut rendre le tout encore plus confus !

iOS 7

La mise à jour automatique des applis est un vrai plus.

Enfin, l’App Store permet désormais d’activer la mise à jour automatique des applis. Ainsi, on n’aura plus à s’inquiéter des correctifs, qui seront ajoutés sans que l’on s’en préoccupe, dès que l’on sera dans des conditions idéales pour cela. Attention, cependant, à votre consommation 3G : si le téléchargement wifi est illimité, il n’en va pas de même avec le réseau cellulaire, or Apple a augmenté le seuil de téléchargement des applis par réseau cellulaire à 100 Mo au lieu de 50, autant dire que l’on peut de la sorte faire exploser son forfait. Pour éviter toute mauvaise surprise sur ce point, il faut vous rendre les Réglages, et dans la rubrique « iTunes Store et App Store », décocher soit « Mises à jour », soit « Données cellulaires ».