L’iPhone a beau être un très bon appareil photo, son principal défaut reste l’impossibilité de réellement jouer avec le profondeur, à cause d’un capteur de la taille d’un ongle, incapable de créer au niveau matériel uneffet de profondeur de champ (appelés « sahllow depth of filed » ou « shallow DOF » en anglais). Il existe donc des applis, mais il faut admettre que le résultat, s’il est simple à obtenir, est souvent décevant à y regarder de près. C’est pourquoi nous avons décidé de nous atteler à ce problème.

1. Quel est le problème ?

Les applis de création d’effet de profondeur de champ travaillent en deux temps : la définition d’un calque, permettant de séparer la zone nette et la zone floue, puis l’ajout de flou dans la zone idoine. L’exemple ci-dessous a été obtenu avec l’une des meilleures applis du genre, à savoir Big Lens.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Le souci provient des zones de transition entre sujet net et arrière-plan flou : le flou est toujours progressif, ce qui crée inévitablement une sorte de halo autour du sujet, mais pas assez progressif, ce qui crée une « marque » plus ou moins nette dans l’arrière-plan, révélant la « supercherie ». Heureusement, l’App Store dispose de tous les outils pour contourner ces problèmes…

2. La boîte à outils idéale

Avant de commencer ce tutoriel et de créer son premier effet de profondeur de champ, il convient de faire un tour d’horizon des applis nécessaires pour réaliser les différentes étapes. Il vous faudra ainsi un appareil photo, une appli permettant de supprimer le sujet de la photo, une appli créant un flou (gaussien ou avec effet bokeh si vous le souhaitez), une appli gérant les calques et les masques, et pour finir, une appli d’effets capable de générer du grain, pour uniformiser le tout.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Pour ce tutoriel, nous avons donc utilisé l’appareil intégré à l’iPhone, l’appli Touch Retouch qui est incomparablement puissante pour supprimer une zone de l’image et la remplacer par de la matière créée automatiquement, la suite de retouche Leonardo (pour la création du flou, du masque et la gestion des calques) et VSCO Cam pour la génération de grain (et l’application d’une accentuation et d’un effet supplémentaire).

3. Un arrière-plan bien dégagé

Pour commencer, il nous faut pouvoir créer un flou d’arrière-plan où le sujet ne « bave » pas sur la photo. C’est-à-dire qu’il va nous falloir éliminer le sujet de la photo principale, pour ne conserver que l’arrière-plan. La technique, à base de tampon façon Photoshop, serait fastidieuse s’il n’existait une appli dédiée à ce problème, à savoir l’extraordinaire Touch Retouch.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

On le voit sur l’image ci-dessus, la disparition est « magique », même si l’appli, en travaillant de façon automatique, a tendance à créer des zones d’aberration peu naturelles. Nous n’en aurons cure, puisque le fond se verra appliquer un filtre de flou qui gommera ces petites imperfections ! A vos lasso (1), capturez le sujet, lancez la retouche (2) et enregistrez l’image obtenue (3), qui nous servira dans l’appli suivante…

4. Une douce transition du flou au net

Une fois obtenu le « fond vierge », il faut encore créer le flou qui lui est associé. Pour cela, vous pouvez passer par une appli comme Big Lens, si vous souhaitez ajouter un effet bokeh. En tout cas, il faudra passer par une appli gérant les calques et les masques, et si notre choix se porte sur Leonardo pour son ergonomie et sa puissance, vous pouvez également opter pour Filterstorm, par exemple. Première étape, ouvrir le fond (dans sa version floue ou nette, selon que vous avez ou non choisi de traiter cette étape à l’aide d’une appli dédiée).

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Si vous avez choisi une version « nette », rendez-vous dans l’onglet « Calques » de Leonardo (1) et touchez le calque dans la colonne de droite (2) pour faire apparaître le menu contextuel en bas : touchez « Duplicate » (3) pour créer un calque identique, que vous masquerez (touchez l’icône en forme d’œil (4) en bas à droite de la vignette du calque).

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Touchez ensuite l’icône du calque inférieur (1), et rendez-vous dans les outils (icône en forme de soleil dans le ruban inférieur(2)) puis choisissez « Gaussian Blur » (icône en forme de loupe (3)). Là, choisissez un flou raisonnable (un réglage de 6 semble correct) à l’aide du curseur (4) puis validez (5). Enfin, réaffichez le calque supérieur en touchant l’icône en forme d’œil sur la vignette correspondante (le calque flou disparaitra sous le calque net).

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Si vous avez choisi une version « floue », touchez l’icône « + » (1) en bas de la colonne des calques à droite, et choisissez « Photo Library » (2) pour charger le fond « net » (non traité) qui viendra s’ajouter par dessus le calque net et le masquer intégralement.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

A présent, il faut créer un fondu vertical entre le fond net et le fond flou, pour reproduire la progressivité du flou, à mesure que l’on « s’éloigne » du point de vue. Pour cela, il faut s’assurer que l’on a bien sélectionné le calque supérieur, puis passer en mode masque (1). Dans le menu de droite, sélectionnez « Linear Gradient » (2) et faites glisser le marqueur (3) pour créer une transition (le gradient varie de transparent à opaque, et donc ici, de flou à net). Vous pouvez modifier sa taille et sa position sans problème, et une fois que vous êtes satisfait du résultat, il ne vous reste qu’à double-taper sur l’écran pour valider votre masque.

5. Un sujet bien défini

Comme nous disposons enfin d’un fond reproduisant l’effet de profondeur de champ, il nous reste encore à y intégrer notre sujet principal. Pour cela, il vous faut ajouter un calque contenant l’image originale non retouchée.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Choisissez le menu calques dans le bandeau inférieur (1), à gauche, puis touchez le « + » (2) en bas de la colonne de droite, et enfin « Photo Library » pour charger l’image voulue. Ensuite, pour simplifier le travail de sélection, sélectionnez l’option d’affichage « Layer view » (3) à l’aide du bouton idoine, au centre du bandeau supérieur.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

A présent, sélectionnez le menu masque à droite dans le bandeau inférieur (1), et choisissez l’outil « Lasso » (2) dans la colonne de droite. Entourez grossièrement le sujet à isoler puis touchez le bouton central (3) pour ouvrir le menu masque et sélectionnez « Invert mask »(4). Enfin, touchez la flèche (5) pour valider le masque et revenir au menu masque.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Là, sélectionnez l’outil « Brush » (1) puis zoomez à l’aide d’un geste de pincement pour travailler de façon plus précise. L’utilisation d’un stylet pourra vous aider à être plus précis encore, mais ce n’est pas indispensable. Assurez-vous que le bouton « Add to mask » (2) est activé et enlevez de la matière en dessinant sur l’écran. Vous pouvez accéder aux options du pinceau en touchant l’icône paramètres (3) : déplacez le bouton rouge horizontalement pour modifier la taille du pinceau, et verticalement pour modifier sa progressivité. Vous pouvez aussi jouer sur le curseur de paramètre « Brush pressure » (4) pour que le pinceau soit plus ou moins transparent. Cela dit, notre but étant d’obtenir une découpe nette du sujet, mieux vaut choisir un pinceau assez peu progressif (point rouge placé assez haut dans le repère) et bien opaque (curseur « pressure » à fond à droite). Pour corriger les erreurs, passez en mode « Remove from mask » (2) avec le bouton de droite. En passant d’un mode à l’autre, et en zoomant le plus possible, vous serez en mesure d’obtenir un détourage parfait. Enfin, quand vous êtes satisfait du détourage, touchez la flèche en bas à gauche (5) pour le valider.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Vous avez à présent mérité une récompense : voir le résultat de vos efforts ! Pour cela, passez en mode « Flatten view » en allant dans le menu calques (1) et en touchant l’icône en haut au centre (2). L’utilisation d’un fond gris pour le mode « Layer view » a pu vous faire manquer quelques détails : n’hésitez pas à retoucher l’image (en restant en mode « flatten view ») à l’aide de l’outil brosse comme nous l’avons vu dans le paragraphe précédent. Vous pourrez alors zoomer dans l’image, et voir que le flou est parfaitement progressif, et les contours très nets. Enregistrez l’image (en repassant en mode calques (1) et en touchant l’icône d’exportation (3)). Cela dit, le travail n’est pas – totalement – terminé.

6. Un grain de folie

Si vous regardez votre photo, vous remarquerez en effet un problème résiduel : aussi précis avez-vous été, le flou paraît encore quelque peu artificiel. Cela s’explique par la nature du filtre de flou gaussien : il a tendance à lisser l’image, ce qui ne correspond pas au grain naturel de l’image originale, qui est de fait totalement effacé. Il faut donc rajouter du grain artificiellement.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Pour y parvenir, lancez VSCO Cam (ou une autre appli dotée d’un filtre d’ajout de grain). Passez en mode bibliothèque en touchant l’icône de prévisualisation en bas à droite. Là, tirez les images vers le bas pour faire apparaître l’icône « + » (1) en haut et choisissez l’image à retoucher puis, une fois cela fait, sélectionnez-la (2) et entrez en mode retouche (3).

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)

Ensuite, les filtres n’étant pas à proprement parler indispensables (mais recommandés, pour ajouter du caractère à votre image), touchez la petite flèche en bas de l’écran (1), et sélectionnez les outils (2). Enfin, choisissez le grain (3) et après avoir zoomé dans l’image, faites glisser le curseur (4) pour augmenter la valeur jusqu’à obtenir un résultat à la fois naturel et harmonieux. Validez votre choix (5). Pour renforcer le résultat, vous pouvez aussi jouer avec l’outil renforcement (6), sans forcer le trait (une valeur de 3 ou 4 au maximum est recommandée). Ajoutez éventuellement un filtre, et quand le résultat vous satisfait, touchez à nouveau la flèche en bas de l’écran et validez votre choix (7). Il ne vous restera plus qu’à exporter votre résultat !

7. Et voilà le résultat !

Vous pouvez voir ci-dessous l’image finale en pleine résolution, avec son effet de profondeur de champ, prouvant l’intérêt de cette méthode certes longue, mais bien plus naturelle que le résultat obtenu à l’aide d’une simple appli d’effet de flou, aussi évoluée soit-elle.

Tuto Profondeur de champ

(cliquez pour agrandir)