Eric Chauvet, photographe professionnel qui avait déjà exposé une série de photos iPhone pris dans sa ville de Niort, et dont on a pu admirer les beaux tirages dans le cadre de l’expo Mobile Photo Paris a eu les honneurs d’une interview pour le journal de France 3, pour l’édition Poitou-Charente.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=C0YlIPUUi7I]

 

Allant au-delà de la simple présentation de l’iphoneographie, qui était d’usage l’année dernière encore, le reportage s’intéresse réellement à ces démarches allant vers cette nouvelle pratique photo, ou qui au contraire s’appuie sur cette première expérience pour tenter « l’aventure » du reflex. Preuve, s’il en était besoin, que l’iPhone est un outil photographique supplémentaire qui ne remplacera jamais les autres, tout comme le Polaroid n’a pas tué l’argentique en son temps, mais s’est imposé avec le temps comme un courant avec lequel compter.

i-Day in London Eric Chauvet

Pour preuve l’expo qu’il a organisé autour d’un week-end à Londres, existant non pas parce qu’il est basé sur le fait d’utiliser l’iPhone, mais parce qu’il adopte un regard (celui de l’omniprésence du marketing). Oublier la forme pour s’intéresser au fond, voilà la preuve que l’iphonegraphie est entrée en maturité, non ? On sourit d’ailleurs en entendant Eric dire que, selon les réseaux sociaux, « la tendance 2013 est de ne plus utiliser de filtre », pour aller vers plus d’épure, sans doute, avec Snapseed et des appareils plus simples qu’Hipstamatic, comme 6×6 (que le photographe utilise ici à l’image pour tirer une magnifique série). Ce qui prouve peut-être une salutaire prise de conscience de la part des utilisateurs…

Photos tirées du blog d’Eric Chauvet