Musicien au sein du groupe Tara King th., Lomostatic produit des clichés entre abstraction et cinéma, nous plongeant dans un univers visuel original et ludique. Rencontre avec un photographe mobile discret, mais bien présent dans le paysage de l’iphoneographie.

Sur votre site about.me, on apprend que vous êtes musicien, notamment avec les groupes TKth. et Cynical Cycle. Est-ce votre métier ? Pouvez-vous nous parler de vous ?

Oui, c’est mon activité principale. Tara King th. (tkth.) est le groupe qui m’occupe le plus (composition, enregistrements, vidéos, site web, etc.) Nous avons déjà sorti quelques albums; un nouvel EP sortira en Mars prochain. Cynical Cycle est un nouveau projet que je suis en train de mettre en place. J’en suis à la phase démo pour le moment.

Je suis en Rhône-Alpes, pas loin de Valence ; j’ai un home studio, ce qui me permet de faire beaucoup de choses chez moi.

Lomostatic

Comment êtes-vous devenu passionné de photographie ? Avez-vous pratiqué et pratiquez-vous encore la photo avec un appareil traditionnel ?

Je suis venu à la photographie comme simple amateur au début, puis pour les besoins de mes projets musicaux. Faire des photos pour illustrer la musique de manière générale et plus précisément faire des pochettes, livrets, site web, etc. Un ami photographe, Sébastien Tixier, a qui l’on doit beaucoup de photos de Tara King th. m’a aussi donné envie d’aller plus loin.

Depuis l’iPhone et surtout Instagram, j’ai commencé à photographier beaucoup plus souvent, de manière plus spontanée. J’ai aujourd’hui aussi un Canon EOS 550D que j’utilise encore beaucoup pour des besoins précis, que ce soit des photos liées à la musique ou des vidéos.

Vous parlez de la réalisation de vidéos pour TKth. : avez-vous utilisé votre iPhone avec 8mm Vintage Camera pour le clip Arrogant Doll ? Et pour les autres ?

Pour Arrogant Doll, on a effectivement fait des tests avec 8mm Vintage Camera. 🙂 Nous avons beaucoup aimé le résultat, bien que l’effet était assez répétitif. Le clip a été filmé par Sebastien Tixier, avec un Canon EOS 5D. Ensuite, nous avons passé un temps fou à « détruire » l’image pour lui donner cet aspect 8mm (du frame rate aux couleurs, en passant par les taches de lumière et le grain…) Tout a été fait scène par scène, ce n’est pas de l’iPhone, bien que pour un résultat rapide, le rendu iPhone était déjà vraiment très bon. En général, je n’utilise pas l’iPhone pour les clips; mais cela pourrait changer.

Lomostatic

Pratiquez-vous l’iphoneographie au quotidien ?

Presque. 🙂 C’est vrai que je dégaine souvent. Mais il y a des phases. Il faut avoir l’esprit libre pour photographier, voir les choses autour de soi…

L’abstraction me plait parce qu’elle implique plus celui qui regarde en le mettant dans une position d’acteur

Parmi les thèmes qui vous sont chers on trouve celui de l’abstraction et notamment une très intéressante de série baptisée 1×4. Pouvez-vous nous parler de cette démarche ?

Oui, l’abstract me plait parce que l’on s’attache à des formes, des couleurs et ce qu’elles peuvent évoquer. Cela implique plus celui qui regarde, ça le met dans une position d’acteur et non de simple contemplateur. Avec la série 1×4, je multiplie une même image sur 4 carrés, en modifiant simplement sa taille, son sens, etc., et l’assemblage de ces 4 images créée une forme plus abstraite.

Mais j’aime beaucoup aussi les photos « cinématographiques ». J’essaye de retranscrire des ambiances de film (dans les paysages surtout) qui posent un décor dans lequel chacun peu s’imaginer une histoire. Globalement, j’aime l’idée qu’une image, quelle qu’elle soit, puisse se laisser approprier.

Lomostatic

Contrairement à nombre de photographes mobiles, vos portraits ne sont pas faits dans le

cadre de street photography et de « clichés volés ». Comment procédez-vous ? Pouvez-vous nous parler de l’un de ces portraits en particulier (en termes d’attachement ou de technique, par exemple) ?

Non, c’est vrai que je fais peu de street photography. J’ai l’impression de voler un peu l’intimité des gens. 🙂 Les portraits sont souvent ceux de gens que j’aime. J’essaye de faire en sorte que ces photos retranscrivent au mieux la manière dont je perçois ces personnes. Il y a aussi beaucoup de portraits de Béatrice, chanteuse de Tara King th. Il y a là un propos qui va au-delà de la photographie en elle-même. C’est un peu de « l’illustration ». Ces photos collent à l’image de Tara King th. Elles peuvent servir et prolonger le propos musical. J’aime beaucoup la photo ci-dessus par exemple. Les couleurs d’une autre époque, la légèreté de l’été, le flou qui ne dévoile pas tout, qui laisse un peu de place à l’imagination…

Lomostatic

Quelles sont vos applis favorites et quelle est votre démarche en termes

de retouche ? Passez-vous beaucoup de temps pour obtenir l’effet recherché ? Avez-vous une idée précise en vous lançant ou essayez-vous parfois différents filtres jusqu’à trouver un résultat plaisant ?

Mon trio d’appli : Snapspeed (si je ne devais en garder qu’une ce serait celle-là), Analog color ou Cameramatic et bien entendu Instagram (dont les effets sont vraiment très bons). Cela dépend des photos. Je sais globalement ce que jeu veux obtenir au moment ou je prends une photo et je ne passe pas énormément de temps à obtenir un résultat. Si le résultat n’apparaît pas, c’est que la photo ne fonctionne pas. Par contre, je peux passer beaucoup de temps pour finaliser. J’applique plusieurs filtres à la suite et souvent le dernier passage est difficile, je pinaille sur des détails 🙂

Pour la série 1×4, j’utilise Diptic. Et je commence à utiliser Blender, pour les mélanges.

Lomostatic

La photo ci-dessus a été sélectionnée dans le cadre de l’International iPhoneography Show, organisé par McPhun. Quel souvenir gardez-vous de cette expérience ?

C’était sympa de toucher un plus large public et surtout de se dire qu’une photo était exposée dans une galerie new-yorkaise. Après je suis un peu déçu de ne pas avoir vu quelques photos de l’exposition en elle-même, de ne pas avoir eu plus de retours sur cette expo. Enfin, cela servait aussi McPhun.

J’ai trouvé dans l’iphoneographie une forme plus spontanée et rapide d’expression, que je ne trouvais pas dans la musique

En dehors de cet événement, avez-vous eu l’occasion d’exposer dans une galerie ? Est-ce quelque chose que vous recherchez ?

Non, jamais. Et je ne cherche pas du tout cela. Je fais des photos par plaisir et comme je le disais, aussi pour servir et prolonger mon activité principale qu’est la musique. Je ne serais pas contre, bien entendu, mais je n’ai aucune prétention…

J’ai trouvé dans l’iphoneographie une forme plus spontanée et rapide d’expression, que je ne trouvais pas dans la musique, pour laquelle le processus avant diffusion est beaucoup plus long et parfois frustrant.

Lomostatic

Conservez-vous vos clichés sous forme numérique ou en imprimez-vous certains ?

J’imprime certains clichés, de temps en temps, mais c’est plus pour pouvoir les donner que pour moi.

Lomostatic

Qu’est-ce qu’Instagram vous a apporté ? Quels photographes vous inspirent éventuellement ou vous touchent plus particulièrement ?

Instagram m’a apporté l’instantanéité. Pouvoir créer rapidement et le diffuser immédiatement. En cela, cette application est une réussite.

Je ne suis pas très calé en photographie et je n’ai pas une grande connaissance des « pointures ». Je suis tombé (grâce à Hipstamatic) sur des photos de Guy Aroch, et j’ai beaucoup aimé certains portraits et le traitement de la couleur.

La photographie mobile, c’est une définition technique. Qu’elle soit mise en scène ou volée, qu’elle soit mobile ou traditionnelle, cela reste une photo, avec une intention et un propos.

Quel est votre sentiment au regard de la photographie mobile qui se développe de plus en plus ? Quel pourrait être son avenir à vos yeux ?

Pour moi, la photographie mobile, c’est une définition technique. La photo est d’abord une fixation d’un instant, puis le prolongement d’une vision des choses par le traitement que le photographe y apporte. Qu’elle soit mise en scène ou volée, qu’elle soit mobile ou traditionnelle, cela reste une photo, avec une intention et un propos. Et puisqu’elle facilite les choses, son avenir est radieux.

Lomostatic

Quel serait votre souhait personnel en tant que photographe mobile ?

Je n’ai pas d’attentes particulières. Je fais cela par hasard, et je compte bien continuer. 🙂

Liens : Site de Lomostatic

Toutes les photos © Lomostatic

(c) icommephoto.com