Photographe aux images oniriques, simples et poétiques comme des haïkus visuels, Souichi Furusho nous propose une vision très personnelle et immédiatement reconnaissable, où des personnages évoluent dans des décors très graphiques. Rencontre avec un esthète très réfléchi.

01SouichiFurusho ImagePic#47

Image pic #47

Pouvez-vous nous parler de vous ? Où vivez-vous et quel métier exercez-vous ?

Je vis au Japon et je travaille comme designer graphique dans la publicité.

02SouichiFurusho ImagePic#42

Image pic #42

Quand et comment avez-vous découvert l’iphoneographie ? Aviez-vous une expérience en tant que photographe auparavant ?

J’ai découvert l’iphoneographie sur Facebook et Flickr à peu près au même moment où j’ai acheté mon iPhone. Il s’en est ensuivi de nombreuses rencontres en ligne avec des personnes pratiquant ce type de photographie. C’était très agréable. Je n’avais aucune expérience préalable en tant que photographe, mais j’avais cependant une certaine pratique de la retouche photo du fait de mon métier de graphiste. Cela m’a rendu très naturelle l’utilisation d’un iPhone comme outil de création d’images.

03SouichiFurusho Shadowpic#15

Shadow pic #15

J’ai volontairement simplifié les titres de mes œuvres parce que je voulais qu’ainsi elles soient immédiatement identifiables comme étant de moi

Vous avez un univers très personnel, fait de séries de photos très précises – enfants, arbres, ombres, lumière – qui donnent leur nom à vos clichés. Pouvez-vous expliciter votre démarche artistique ?

Les titres de mes photos suivent un schéma précis. On peut le comprendre en regardant mon flux de photos sur Flickr. Certains autres ont tendance à utiliser des titres jouant plus avec les émotions. Pour ma part, j’ai volontairement simplifié les titres de mes œuvres parce que je voulais qu’ainsi elles soient immédiatement identifiables comme étant de moi. Mon concept est celui de la liberté et je la traite sous différents angles. On voit ainsi le résultat de ma propre vision représentée dans mon travail photographique. L’effet de mon imagination s’accentue notamment durant le traitement de l’image. Cela dit, de nombreux événements aléatoires interviennent à ce stage. De ce fait, le résultat ne me convient pas toujours et ces photos ne quittent alors pas mon iPhone.

04SouichiFurusho Imagepic#31

Image pic #31

Vous classez vos clichés non pas par série, mais plus par couleur. Attachez-vous à la couleur une importance primordiale pour le message à délivrer ?

Quand j’ai commencé à poster des photos sur Flickr, j’ai mis en place un classement par couleur, pensant que je pourrais ainsi présenter mes photos en fonction de ces critères. La raison en était que je voulais établir quelle serait la couleur la plus représentative dans mes créations. J’imaginais alors que l’une d’entre elles finirait naturellement par prendre l’avantage sur les autres. Enfin, ce tri m’était plus destiné qu’aux autres, en vue d’analyser me démarche. Mais, à mesure que je produisais des photos, j’ai remarqué que je me dirigeais vers la monochromie, et le noir et blanc est devenu ma technique préférée, car elle m’offre une simplicité qui me permet de mieux explorer ma vision. En fin de compte, je me dis que c’était une bonne idée d’essayer cette classification par couleur.

05SouichiFurusho Imagepic#50

Image pic #50

Comment procédez-vous ? Avez-vous une idée précise de l’image que vous souhaitez produire, ou vous laissez-vous guider par l’inspiration et les applications ?

J’ai souvent une idée précise du résultat final au début du traitement. Le défi devient alors de parvenir à réaliser l’image que j’avais en tête à l’aide des applications dont je dispose J’utilise alors ces différentes applis. Parfois, des formes surprenantes apparaissent durant le traitement et peuvent affecter le résultat final. Je trouve tout cela très intéressant. Mes applis favorites sont Iris Photo Suite, Filterstorm, FX Photo Studio, Photo FX et PhotoClip. Et je suis bien évidemment influencé et stimulé par le travail des autres.

Je combine des photos prises dans des situations tout à fait ordinaires avec des scènes imaginaires et des moments que j’ai imaginés

06SouichiFurusho Childpic#7

Child pic #7

Prenez-vous des photos tous les jours, dans la rue, de façon opportuniste, ou avez-vous une méthode plus rigoureuse ?

Je prends des photos dans des situations très variées, le plus souvent à l’occasion d’événements quotidiens. Je ne pars pas en balade dans le but de trouver des endroits convenant à la photographie contrairement à ce que font de nombreux photographes. De ce fait, je combine des photos prises dans des situations tout à fait ordinaires avec des scènes imaginaires et des moments que j’ai imaginés. C’est ce qui donne naissance à « mon monde » comme on peut le voir à travers mes images. Cela dit, je trouve que c’est une excellente chose que de sortir pour prendre un maximum de photos.

07SouichiFurusho Childpic#11

Child pic #11

Vous avez été de nombreuses fois sélectionné sur des sites reconnus, comme Eye’em ou Pixels at an exhibition : avez-vous déjà eu l’occasion d’exposer vos clichés dans une galerie ?

J’aimerais pouvoir participer à une exposition et notamment ici, au Japon. Cependant, je n’y suis pas encore parvenu. Pourtant, j’aimerais pouvoir profiter de cette opportunité pour partager mes images avec ceux qui aiment mon travail, et pour mon propre plaisir.

08SouichiFurusho Walkpic#13

Walk pic #13

Imprimez-vous parfois vos photos ou vous contentez-vous de leur forme numérique ?

Les deux méthodes ont leurs avantages et leurs inconvénients. La forme numérique est plus facile à utiliser et est une méthode idéale pour le partage de photos au quotidien. D’un autre côté, je trouve que le tirage papier est un médium bien plus puissant. Bien que je n’aie pour l’heure jamais imprimé mes photos, je pense que je vais bientôt franchir le pas.

09SouichiFurusho Walkpic#11

Walk pic #11

Comment voyez-vous l’avenir de l’iphoneographie ? Qu’en attendez-vous d’un point de vue personnel ?

L’iphoneographie et la photo mobile en général en sont encore à  leurs balbutiements, de mon point de vue. Les smartphones vont continuer à évoluer et devenir sans cesse plus puissants. Cela changera de fait la nature des photos que nous prenons avec eux. En même temps, la puissance de l’imagination et la technique des utilisateurs vont également s’accentuer. Je trouve que ces changements et le lien entre cette évolution incessante et le matériel sont extrêmement intéressants.

Lien : Souichi Furusho sur Flickr

Toutes les photos (c) Souichi Furusho

(c) icommephoto.com