LayoverSi Layover ne cherche pas à concurrencer SuperImpose, elle offre cependant tous les outils permettant de créer des photos multiexposées. Extrêmement ergonomique, elle met la fusion de 5 clichés à la portée de tous, grâce au savoir-faire des créateurs de Diptic.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

En effet, la multiexposition consiste uniquement à superposer divers clichés successifs, et non pas à effectuer des trucages avancés. Cela dit, Layover offre les outils permettant de réaliser cette superposition de façon avancée, comme nous allons le voir.

L'interface de Layover est d'une rare simplicité

L’interface de Layover est d’une rare simplicité

L’interface de Layover s’avère limpide, en empilant, sur la gauche, les clichés superposés (jusqu’à 5), et en regroupant les fonctions en bas de l’écran : recadrage et changement du format (carré, 4:3 ou 3:2), mode de fusion (15) et masque. Il est également possible de modifier l’ordre des « calques » ou d’en supprimer certain en maintenant le doigt enfoncé sur l’une des vignettes. On ne peut guère faire plus simple…

Layover rend le choix du mode de fusion enfantin

15 modes de fusion sont proposés

15 modes de fusion sont proposés

Une fois sélectionnés ses clichés, il suffit d’entrer dans le menu « Blend » pour en définir le mode de fusion de chaque calque avec celui qui se trouve dessous. On peut donc fusionner deux photos, par exemple, et ajouter une couche de texture de façon assez simple, pour peu que l’on utilise le bon mode de fusion. On se prend d’ailleurs à rêver de l’ajout d’une bibliothèque interne de textures et autres fuites de lumière…

Souvent, c’est ce choix qui pose problème, mais Layover rend le choix du mode de fusion enfantin grâce à des prévisualisations efficaces. Il est de plus possible de modifier l’opacité de chaque calque, pour régler le résultat final plus finement.

Le masque permet d'améliorer le résultat

Le masque permet d’améliorer le résultat

Mais pour aller plus loin, il faut se rendre dans le menu « Mask », qui permet d’effacer des parties de chaque calque à l’aide d’une gomme et d’un crayon. Chacun des outils dispose d’un réglage d’opacité, pour des retouches très précises.

Beaucoup d'options de sauvegarde

Beaucoup d’options de sauvegarde

Une fois le résultat recherché obtenu, il ne reste plus qu’à l’enregistrer en tapant l’icône en haut à droite. On peut placer la photo dans la Pellicule, mais aussi sur Facebook, Flickr, Tumblr, Twitter, Instagram ou l’envoyer dans une autre appli via PhotoAppLink.

La photo produite conserve la résolution originale, et l’enregistrement s’effectue plutôt vite, compte tenu de l’importance des calculs mis en œuvre ici. Du bon travail !

En quelques mots : capable de fusionner cinq clichés de façons variées et précises, Layover s’impose comme une nouvelle référence du genre.

Up On apprécie Down On regrette
  • La simplicité de prise en main
  • La résolution
  • La rapidité
  • L’absence de données EXIF
  • A quand une bibliothèque de textures ?

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3 et iPad sous iOS 5.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : Layover (0.99EUR)