L’appli addLib, récemment mise à jour, permet de créer des posters graphiques générés aléatoirement à partir des paramètres choisis par l’utilisateur. Ludique et esthétique, addLib risque cependant de décevoir les plus exigeants…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

L’interface d’addLib est aussi bien designée que pensée. Organisée à partir d’un bandeau unique situé en bas de l’écran, elle permet de choisir une photo (ou de la prendre depuis l’appli), de générer des modèles, d’enregistrer le modèle et de définir les paramètres.

addLib

L'interface d'addLib est une indéniable réussite

Comme on le voit sur l’image ci-dessus, une fois la photo sélectionnée, trois modèles sont générés parallèlement, et l’on peut passer de l’un à l’autre d’un simple geste sur l’écran. En appuyant sur la touche fléchée, on force l’appli à recréer un nouveau modèle pour l’image affichée. Cela permet de mettre de côté un modèle avant d’essayer d’autres possibilités. En effet, addLib génère ses mises en page de façon aléatoires, à la façon d’un Plastic Bullet, sans que l’on puisse choisir un gabarit, contrairement à ce que peut proposer Phoster.

addLib

Dommage qu'on ne puisse modifier que peu de paramètres...

Mais addLib autorise cependant la définition des paramètres les plus fondamentaux. On peut, pour commencer, choisir le texte qui sera (éventuellement) ajouté à la mise en page : aléatoire, défini par l’utilisateur (avec un texte principal et un « sous-titre ») ou aucun texte. Il est ensuite possible de définir le centre d’intérêt de l’image : cette dernière étant souvent recadrée ou isolée dans un cercle, ce paramètre est primordial ! On a ainsi vite fait le tour des rouages d’addLib, comme on le constate !

Si addLib offre une interface simple,
elle peut générer un grand nombre
de modèles différents.

addLib

Quelques exemples (cliquez pour agrandir puis enregistrez l'image)

Mais si addLib offre une interface simple, elle peut générer un grand nombre de modèles différents. On le voit sur le montage ci-dessus (obtenu à partir d’une même image et avec les mêmes paramètres) qu’entre le format de recadrage, la texture du papier, le style de texte et les divers éléments graphiques, addLib propose des mises en page séduisantes, qui permettront de disposer très facilement de flyers et autres posters. La définition de 1920×2568 est suffisante pour un tirage A4 de bonne qualité, et l’on pourra même atteindre le 30x40cm à 150dpi, ce qui suffira la plupart du temps. Dommage, cela dit, que l’on ne puisse pas choisir le type de mise en page ni modifier l’emplacement des éléments graphiques : si ce choix du tout aléatoire peut séduire à juste titre le grand public, des utilisateurs plus avertis pourront se sentir un peu trop limités…

En quelques mots : très simple d’utilisation avec son interface intuitive, addLib souffre de son choix de la génération aléatoire, fastidieuse et peu pratique à la longue. Reste que les résultats obtenus sont souvent convaincants !


Up On apprécie

Down On regrette
  • L’interface intuitive
  • Les modèles réussis
  • La résolution
  • L’impossibilité de choisir les gabarits
  • Un prix un peu élevé

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 3.1 ou supérieur.

Lien sur l’App Store : addLib (2,39€)

(c) icommephoto.com