AmoveoAussitôt fait, aussitôt vu : c’est l’idée d’Amoveo qui impose malheureusement de suivre une charte extrêmement précise, pour ne pas dire rigide, lorsque l’on crée son slideshow vidéo, composé de 7 photos, pas une de plus. La liberté n’est donc pas pour tout de suite…

Pour commencer, Amoveo est une grosse appli : 388 Mo sur la balance ! Une belle « performance » quand on considère que foteo plafonne à135 Mo, mais c’est le prix à payer pour bénéficier d’un grand nombre de modèles d’animation et de sons.

Amoveo

6 thèmes, 30 sujets, mais une liberté trop bridée...

L’appli nous propose tout d’abord de choisir un thème pour son slideshow parmi les 6 proposés : les fêtes (Noël, Nouvel An, Halloween…), les événements (anniversaire, fête des Mères, promotion…), les événements romantiques (l’amour, les fiançailles, les noces…), les voyages (au bord de la mer, en voiture…), les histoires de vie (enfants, famille, amitié…), et les autres sujets (glamour, vie nocturne…). Une fois son thème choisi, on accède à une galerie de 5 sujets plus précis (soit 30 au total) : en touchant l’icône du sujet, on voit l’animation du fond d’écran telle qu’elle apparaîtra dans le montage final. Dommage, en revanche, qu’il ne soit pas sonorisé.

Amoveo

Une sélection fastidieuse à partir de l'intégralité de la photothèque !

Vient alors le choix des photos, et là, on ne peut que pester devant le fait de devoir choisir absolument 7 photos, et que le choix s’effectue uniquement dans la photothèque : adieu le classement par album et, pire encore, il faut naviguer du plus ancien au plus récent cliché. Infernal quand on a tendance à charger son appareil : il n’est alors pas rare de devoir attendre une trentaine de secondes pour que s’affiche, enfin, la dernière image en bas de la liste ! Pire, sur notre iPhone, les cinq photos composant la dernière ligne sont impossibles à sélectionner. Seul bon point : on peut sélectionner et désélectionner une photo en la touchant, sans devoir annuler toute la sélection en cas d’erreur.

Amoveo

Un résultat qui laisse mitigé...

Une fois sélectionnés ses sept clichés, l’appli lance le calcul, et au bout de quelques minutes, on peut enfin voir son slideshow avec force effets dynamiques de transition, les photos volant et dansant à travers l’écran. En moins une quarantaine de secondes, illustrées par une musique liée au thème choisi (d’où l’inconvénient de ne pas pouvoir l’écoutant lors du choix du thème !), on voit défiler ses sept photos, les 5 à 6 secondes de présence à l’écran paraissant bien plus courtes du fait du mouvement perpétuel, voire trop courtes, même. On peut alors l’enregistrer dans le pellicule ou la partager par mail, sur YouTube ou Facebook.

L’animation générale sera perçue selon le goût de chacun, mais il aurait vraiment été intéressant de pouvoir choisir un thème « minimaliste », fait d’un fond noir ou gris (monochrome et non « flashy », donc), de sélectionner sa musique librement dans l’iPod et de définir librement le nombre de photos choisies, quitte à ce que cela génère une boucle des effets qui leur sont appliqués. Là, c’est à l’évidence le choix musical qui impose la durée du montage, alors qu’il aurait été plus efficace d’ajouter un fondu en fin de morceau… Les amateurs de slideshow ne voulant pas se voir imposé un format aussi rigide devront donc continuer à utiliser Splice, gratuite, puissante, efficace et diablement ergonomique. Quant à ceux qui cherchent un outil simple et grand public, même rigide, ils auront sans doute plus intérêt à se tourner vers foteo, bien moins chère…

En quelques mots : raconter un événement en sept photos chrono, voilà le défi qu’invite à relever Amoveo. Trop rigide, jusque dans le choix de la musique, l’appli s’adresse pour de bon au grand public, et souffre d’un prix trop élevé.

Lien sur l’App Store : Amoveo (2,39€)

(c) icommephoto.com