Analog CameraNé de la volonté de proposer une ergonomie différente, Analog Camera est un appareil photo offrant deux services : l’application de filtres vintage et le partage sur les réseaux sociaux. Son ergonomie bien pensée n’est cependant pas exempte de défauts, et sa gestion des filtres manque de finesse, ce qui en fait un excellent compagnon pour les photographes débutants ou ceux qui veulent varier l’offre de filtres d’Instagram, cible de choix pour cette appli qui impose un format carré aux photos.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

Analog Camera

Analog Camera propose 3 modes de prise de vue

Au lancement, Analog Camera ouvre l’appareil photo, affichant un viseur carré (format imposé par l’appli) au centre duquel se trouve un horizon artificiel permettant de mieux aligner son cadrage. On aurait aimé trouver une grille de composition plus complète, mais c’est un bon début. L’appareil permet de prendre des photos en mode autofocus (double tape), en mode « touch to focus » (simple tape), ou en réglage séparé de la mise au point et de l’exposition (tape avec deux doigts). Tout cela est très pratique et rappelle énormément l’ergonomie de Camera+… Au-dessus apparaît un aperçu des photos de la Pellicule.

Analog Camera

Il faut toujours passer par la pellicule et le recadrage

En faisant glisser le viseur de l’appareil vers le bas, on accède à la Pellicule, d’où l’on peut charger une photo prise avec Analog Camera ou un autre appareil. En faisant glisser cette page vers la droite, on accède au Flux de photo de l’iPhone. C’est un choix étrange, puisque ce dernier est généralement une copie de la Pellicule, à moins que l’on ait utilisé ce service pour envoyer une photo depuis son ordinateur. Quoi qu’il en soit, il aurait été plus judicieux de donner accès aux différents albums de la Pellicule, même si cela aurait nécessité de modifier la philosophie de l’ergonomie, tout en glissés…

Analog Camera

8 filtres sont proposés

Pour appliquer un filtre à une photo, il faut de toute façon passer par la Pellicule : les filtres ne s’affichent en effet pas en temps réel (ce qui est bien dommage), et l’esprit de l’appli est de travailler en deux temps. On prend ses photos d’abord, puis on leur applique un filtre. Cela pose de fait la question de l’intérêt d’intégrer un appareil photo à Analog Camera, puisqu’il est plus limité que l’appareil intégré (pas de mode panoramique, HDR, de grille de composition, de choix de l’appareil frontal/dorsal, ni de verrouillage AE/AF) et que bien des appareils concurrents (pas de stabilisateur ou de retardateur)… La photo originale trône au centre de la fenêtre, entourée de huit versions filtrées.

Analog Camera

La navigation, plaisante, ferait presque gadget…

On peut taper l’une de ces vignettes pour la faire apparaître en « plein écran », puis retaper dessus pour la réduire, ou maintenir le doigt appuyé sur l’écran et le faire glisser pour agrandir légèrement chaque vignette : quand on relâche le doigt, la dernière vignette sélectionnée s’affiche en grand. Tout cela relève donc plus du gadget que de la fonction vraiment pratique. En ce qui concerne les filtres, leur rendu est très classique, entre vintage à aberrations chromatiques (dominante rouge orangé pour Camden et cyan pour Superior), désaturé (Marble Arch, Brunswick, Pavilion et Honeycomb), traitement croisé (1978) et un noir et blanc intense mais qui a tendance à boucher nettement les noirs (Inky). Les noms de ces filtres rappellent parfois ceux d’Instagram, et appliquent de plus un traitement similaire (1978 est proche de 1977, par exemple, tout comme Inky et Inkwell…). Impossible de jouer sur l’intensité des filtres ou de retoucher la photo (pas de modification de la luminosité, du contraste, de la saturation, de l’accentuation…). On a l’impression que la version iPhone est un portage très allégé d’Analog pour Mac et ses 27 filtres ajustables.

Analog Camera

Les options de partage sont nombreuses…

Les options de partage sont plutôt nombreuses, et accessibles via les très gros boutons en bas de l’écran : envoi vers la Pellicule (résolution 2289 px, pas de données exif ou de géolocalisation), partage vers Twitter ou Facebook (pensez à vous connecter en passant par l’appli Réglages de l’iPhone), par e-mail ou vers une autre appli.

En quelques mots : jouant sur une prise en main originale, Analog Camera offre des filtres de bonne qualité et une grande simplicité qui ne font pas oublier qu’il s’agit surtout d’un appareil grand public.

Mise à jour du 2/07/2013 : La version 1.1 permet d’enregistrer l’image originale en pleine résolution, mais impose toujours le recadrage pour l’application des filtres et le partage.

Up On apprécie Down On regrette
  • L’appareil intégré complet
  • L’ergonomie bien pensée
  • 8 filtres non paramétrables
  • Pas de données exif ou de géolocalisation
  • Pas d’accès aux albums
  • Format carré imposé pour les filtres

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3 ou iPad sous iOS 6.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : ()