AutoPainterOn ne compte plus les applis promettant de transformer ses photos en tableaux de maître, « à la manière de », mais combien sont-elles à tenir réellement cette promesse ? C’est le défi que relève haut la main AutoPainter, alliant ergonomie et puissance à une petite touche magique, pour nous offrir un outil étonnant dans son genre

L’idée est donc, comme souvent, de traiter une photo pour en faire une sorte de tableau, en analysant l’image originale pour extraire les couleurs et les reproduire à l’aide de « pinceaux virtuels ». La différence, ici, est que le résultat est réellement impressionnant (malgré l’absence d’impressionnistes, tellement à la mode ces derniers mois !).

AutoPainter

Une interface très réussie à tout point de vue

L’appli s’ouvre une interface aussi esthétique qu’ergonomique, rappelant celle de la récente Segmentix du même éditeur d’ailleurs. On est invité à prendre ou à charger une photo. S’il est donc possible d’utiliser l’appareil intégré pour « peindre » en direct, nous vous conseillons vivement d’opter pour une photo préalablement traitée pour accentuer les contrastes, le recours, par exemple, à Dynamic Light étant vivement conseillé, l’option « Clarity » de Camera+ étant une possibilité tout aussi valable. En effet, cela rendra les couleurs plus vives et aidera l’appli à fournir un résultat réellement étonnant.

AutoPainter

4 styles remarquables sont proposés

Après avoir déterminé l’image à traiter (les meilleurs « clients » étant les paysages, natures mortes et portraits), on est amené à choisir le style qui sera appliqué à l’image. Là, le menu nous propose quatre possibilités : aquarelle, à la façon de Benson, de Cézanne ou de Van Gogh. On pourrait penser que l’appli fanfaronne en avançant des noms aussi mondialement célèbres, et pourtant, la magie est sur le point d’opérer…

AutoPainter

Lappli détaille clairement les étapes et permet de zoomer en cours de traitement

« l’appli se lance, en temps réel, dans la peinture proprement dite pour un effet réellement saisissant »

Une fois que l’on a fait le choix du style à appliquer, l’appli se lance, en temps réel, dans la peinture proprement dite. Après la création de la toile de fond, elle applique différentes étapes,  à commencer par la sous-couche, la création des détails… Chacune est détaillée dans une case affichant les « outils » utilisés, et il est possible, tout comme dans Segmentix, de zoomer sur des détails pour voir l’artiste à l’œuvre de plus près. L’effet est réellement saisissant. Ne reste plus alors qu’à enregistrer son chef-d’œuvre, ce qui s’effectue en un clin d’œil. Si l’on s’aperçoit que le style ne convient, il est possible d’annuler en cours de calcul, ce qui est toujours appréciable.

Dommage que la résolution finale ne soit pas maximale, mais limitée à 1280 pixels sur le côté le plus grand (soit 1280 x 1280 pour une photo carrée, mais seulement 960 x 1280 pour un format rectangulaire classique…). Que ce détail soit corrigé, et AutoPainter deviendrait un incontournable ! L’obtention du résultat, sur un 3GS, ne nécessite guère plus d’une à deux minutes.

Et pour preuve des capacités de l’appli, retrouvez une galerie d’images créées avec AutoPainter :

AutoPainter

Quelques exemples de rendus

En quelques mots : AutoPainter promet et tient, ce qui n’est pas si courant ! Alliant la simplicité de l’interface à l’efficacité absolue du résultat, elle devrait ravir les amateurs de peinture virtuelle sur iPhone !

Mise à jour du 26 avril 2011 : AutoPainter version 1.1 ajoute un outil de masque qui permet de délimiter une zone où la précision est importante, notamment des visages pour un résultat nettement amélioré !

Lien sur l'App Store : AutoPainter (0.99EUR)