BananaCamAlors que l’iPhone dispose de toute une batterie d’applis permettant d’appliquer des filtres à ses photos, plus ou moins complexes et puissantes, voici que l’éditeur de la valeur sure qu’est ShakeItPhoto nous propose un nouveau titre, BananaCam. N’offrant que dix filtres et aucun réglage, l’appli saura-t-elle séduire un public devenu sans doute plus exigeant ?

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOffNoteOff

Quand BananaCo lance une nouvelle appli, c’est forcément un petit évènement dans le monde de l’iphoneographie, tant ses deux précédentes productions, ShakeItPhoto et CrossProcess ont marqué l’esprit des pionniers de la discipline. On est donc évidemment pressé de découvrir ce qu’elle a sous le capot…

BananaCam

BananaCam fait dans la plus grande simplicité

L’interface de BananaCam est, comme celle de ses grandes sœurs, d’une grande simplicité : La photo originale se trouve dans la partie haute de l’écran, le bas accueillant l’ensemble des dix filtres et le menu principal permettant d’enregistrer ou partager la photo, d’en importer ou d’en prendre une nouvelle, et d’accéder aux paramètres.

BananaCam

La fonction MakeSquare est intéressante pour le partage sur Instagram

Lesdits paramètres sont, comme pour les autres applis de l’éditeur, assez réduits : choix d’un calcul en HD ou non, enregistrement de la photo originale dans le cas où l’on utiliserait l’appareil photo interne, lancement de l’appareil photo à l’ouverture de l’appli, ajout de bordures blanches pour respecter le format d’Instagram (fonction dite « MakeSquare »), et accès à un succinct tutoriel en langue anglaise.

BananaCam

Les 10 filtres de BananaCam

Le plus important concerne donc les filtres qui, comme nous l’avons dit, ne proposent strictement aucun réglage. On peut seulement revenir à l’image originale en touchant la photo… Les rendus – inspirés des pellicules argentiques – sont plutôt bons. Cela dit, on est loin de la qualité, de la variété et de la précision d’un VSCO Cam, ces dix filtres (5 couleurs, 5 n&b) offrant certes un choix assez large, mais loin d’être suffisant. De plus, chaque photo étant unique, on ne peut se satisfaire d’un effet appliqué « par défaut », sans corriger le résultat en termes de luminosité et contraste.

BananaCam

Quelques variations…

Si l’enregistrement s’effectue en pleine résolution, il faudra cependant accepter la perte de toutes les données exif et de géolocalisation, ce qui n’est jamais très pratique pour l’archivage de ses clichés. Bref, BananaCo semble ignorer les progrès effectués par les applis de retouche ces dernières années et nous offre un titre qui aurait fait sensation il y a deux ans.

En quelques mots : petit ensemble de filtres réussis, BananaCam ne parvient pas à convaincre totalement du fait de son absence de tout contrôle sur le résultat final.

Up On apprécie Down On regrette
  • La simplicité et l’élégance des filtres
  • Le partage simplifié vers Instagram
  • Le prix un peu élevé
  • L’absence de tout réglage
  • La suppression des données exif

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3 ou iPad sous iOS 6.0 ou supérieur

Lien sur l'App Store : ()