BoothClubLes applis de cabine photo tirant profit de la caméra faciale de l’iPhone 4 sont nombreuses, et il devient difficile de se démarquer de la concurrence. Le choix de BoothClub consiste à proposer des effets qui, sans s’éloigner de l’inévitable nostalgie vintage, lorgnent du côté de la féérie…

Qu’on se rassure, cependant, BoothClub propose trois types de cabines : standard, avec trois effets classiques (couleurs, sépia et noir et blanc), Fantasy, avec ses petites fées qui appliquent des sept filtres colorés avec vignettage à l’appui et pour finir la cabine « Memory », qui propose via un achat intégré de 0,79€ six effets réellement vintage.

BoothClub

L'interface, classique, s'avère très efficace et complète

Après avoir choisi sa cabine et le filtre, on peut lancer la prise de photos et l’on découvre que l’appli fait tout ce qu’elle peut pour ressembler à une véritable cabine, animations et sons à l’appui, même si le son de « coucou » entre chaque prise est vite agaçant. On peut cependant désactiver ces sons dans les options, tout comme l’animation façon flash. L’appli offre aussi la possibilité d’utiliser l’appareil classique (pour les 3GS, par exemple), sans augmenter la résolution de l’image finale, cela dit.

BoothClub

Les possibilités de partage sont nombreuses

Une fois les quatre photos prises, on est libre de les enregistrer dans la pellicule de l’iPhone, de les imprimer via AirPrint, de les partager via Facebook, Twitter, e-mail ou de les copier dans le presse-papier, voire de les supprimer si l’on n’est pas satisfait du résultat.

Comparé à l’une des références du genre, IncrediBooth,
les options sont plus riches

BoothClub

Chaque photo peut être décrite avec précision, mais sans grande utilité...

On peut également accéder ultérieurement à la galerie des photo d’identité produites, en tapant sur l’icône en forme de cadre. Là, on peut donner un titre, une description et un « tag » à son image, autant d’infos intéressantes qui, malheureusement, ne seront pas reprises dans le sujet ni le contenu du mail généré par l’appli, ni les publications sur Facebook et Twitter… Et l’on finit par se demander à quoi elles peuvent bien servir, notamment le tag, qui n’est utilisé par aucun moteur de recherche interne…

Tout cela est bien, mais qu’en est-il comparé avec l’une des références du genre, IncrediBooth de Synthetic Infatuation ? La résolution proposée est la même (520×2692 pour BoothClub contre 520×2720 pour Incredibooth), mais les options sont plus riches : description des photos à base de titres et mots-clefs, grand nombre d’effets (17 contre 4 !), le tout se traduisant par un prix moins compétitif (ce qui étonne face aux créateurs de la machine à sous qu’est devenue Hipstamatic !). Incredibooth n’offre, en plus, que la possibilité de ne partager qu’une photo de la bande…

En quelques mots : Proposant des effets réussis et une résolution de sortie tout à fait satisfaisante, BoothClub ne pèche que par gourmandise en faisant payer 79 centimes supplémentaires les 7 filtres les plus intéressants.

Lien sur l’App Store : BoothClub (1,59€, pack « Memory » 0,79€)

(c) icommephoto.com