BrushstrokeAprès Glaze, AutoPainter et autre CleverPaint, voici une nouvelle appli promettant de transformer nos clichés en tableaux de maître. Le principe n’est pas neuf, mais la mise en (chef d’)œuvre est efficace et rapide.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

L’appli offre une belle interface flat, et, précisons-le d’entrée, permet d’enregistrer les photos sans perte de définition, au format original ou carré. Enfin, si le prix peut sembler de prime abord élevé, soulignons que, contrairement à Glaze, Brushstroke ne propose aucun achat intégré.

Brushstroke

Brushstroke offre un rendu des plus réussi.

Dès que l’on a choisi sa photo, éventuellement recadrée, on entre de plain-pied dans le cœur de l’appli. On peut ainsi choisir parmi 38 effets de peinture, classés en 7 catégories : medium, hatched, frayed, simple, bold, abstract et washed. Les résultats sont très variés – y compris au sein d’un même thème – et la palette s’accorde aux différents sujets possibles, du portrait au paysage, d’un style évoquant Edward Hopper à des traitements plus proches de l’abstraction. On apprécie notamment l’instantanéité de la prévisualisation, qui permet de naviguer très rapidement d’un style à l’autre. On peut également zoomer dans l’image, afin de voir les détails plus précisément.

Brushstroke

Le traitement des couleurs offrent de nouvelles possibilités.

On trouve ensuite le menu « couleur » (symbolisé par l’icône en forme de palette) qui offre 35 filtres colorés pour modifier encore le résultat en appliquant un traitement supplémentaire. Ces derniers sont une fois encore classés de façon plus ou moins précise : Tone (modification de la saturation), Heavy (fort changement de la teinte), Shades (monochrome), Saturation (modification de la teinte et de la saturation), Varied (teinte), Threes (trois couleurs), Twos (deux couleurs) et Ones (monochrome jaune ou vert).

Brushstroke

Les textures restent assez classiques

Brushstroke propose ensuite de modifier l’effet de texture avec, une fois encore, un choix assez large et catégorisé : Canvas (5 effets de toile), Paper (6 effets de papier, dont certains colorés) et Surface (toile de jute ou bois). On peut – et c’est un vrai plus – modifier l’intensité de l’effet de texture en promenant le doigt sur l’écran, afin d’obtenir un effet plus ou moins marqué.

Brushstroke

Les outils de retouche sont d’une rare puissance dans ce type d’appli

Pour terminer, Brushstroke offre une boîte à outils de retouche complète, digne d’une véritable suite graphique, et permettant de jouer sur les détails. On y trouve ainsi des fonctions de retouche de la luminosité, du contraste, de la saturation, de la densité (outil densité+ de Photoshop qui réduit obscurcit l’image), de l’exposition, des zones sombres et claires et de la température. On modifie l’intensité de chaque fonction en déplaçant simplement son doigt sur l’écran, et l’on trouve même un bouton de réinitialisation.

Brushstroke

La petite touche finale avec la signature

Enfin, dernière petite touche, Brushstroke permet de signer son « chef-d’œuvre », en dessinant dans une zone en bas de l’écran. La bonne idée est que cette signature est conservée en mémoire, ce qui évite d’avoir à la refaire à chaque fois. De plus, on peut modifier l’emplacement et la taille de la signature sur l’image. Ne reste alors plus qu’à sauvegarder l’image finale (en pleine résolution), ou à la partager sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram) ou par message (mail ou sms).

Brushstroke

Canvas Pop se charge d’imprimer et d’expédier la toile chez soi

On peut également, depuis l’appli, faire appel au service Canvas Pop. On pourra choisir le type de cadre (pas de cadre et bords noirs ou blancs, en épaisseur 2 ou 4cm, ou cadre en bois noir ou blanc), taille d’impression (de 20×27,5 cm à 52,5x70cm) pour un prix variant de 45 à 122$. Vous trouverez enfin ci-dessous quelques exemples de rendus obtenus très rapidement avec l’appli.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En quelques mots : Offrant des résultats très naturels et variés, Brushstroke convaincra sans doute les amateurs d’effets de peinture, certes particuliers, mais ici très bien reproduits.

UpOn apprécie DownOn regrette
  • La variété des techniques et textures proposées
  • La qualité du résultat
  • La rapidité de traitement
  • La gestion de la signature
  • Le prix

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 7.0 ou ultérieur.

Lien sur l'App Store : Brushstroke (4.99EUR)