CameleonCeux qui aiment prendre des photos filtrés en temps réel font parfois face à un problème : choisir suffisamment vite le bon filtre pour une situation donnée. Parcourir des listes de noms, visionner des vignettes ou jongler avec des ensembles objectif/pellicule n’est pas toujours évident. Cameleon va au plus simple et offre une interface ludique et incroyablement ergonomique pour s’amuser avec sa quarantaine d’effets.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Précisons-le d’emblée, Cameleon est un appareil photo pur et dur. Pas question ici de retoucher des photos a posteriori pour affiner un réglage ou importer un cliché pris par une appli tierce [MAJ : la version 2.0 permet de traiter des photos a posteriori]. L’avantage en revanche est que le choix des filtres s’effectue en temps réel.

Cameleon

L’interface de Cameleon rappelle celle de l’appareil par défaut

L’appareil photo se présente de façon absolument similaire à celle de l’appareil par défaut, avec un peu moins d’otpions (pas de mode HDR ni de grille de composition). Son maniement est très proche également : d’un glissement de doigt horizontal sur l’écran, on choisit le mode de prise de vue : vidéo, photo, carré ou double-exposition. Ce dernier est plus original, mais souffre d’un défaut rédhibitoire : sa résolution est réduite à 640×930 px [MAJ : la version 2.0 corrige ce défaut]… Il n’en est rien des deux autres modes photo, heureusement. Mais, comme nous le disions, ce sont les filtres qui font tout le sel de Cameleon.

Cameleon

Le passage d’un filtre ou d’un ensemble à l’autre se fait de façon fluide

Pour y accéder, il suffit de toucher l’icône situé dans le coin inférieur droit de l’écran. On découvre alors l’ensemble « Pop » présenté de façon originale : il affiche en effet en parallèle quatre bandes d’exemple, et en glissant le doigt verticalement, on parcourt l’ensemble des dix filtres en temps réel. Ce choix est excellent pour effectuer la meilleure sélection de filtre en fonction des couleurs et de la lumière ambiante. En glissant le doigt horizontalement, on bascule au set suivant (Retro, Lomo ou Monochrome), avec une animation façon cube 3D du meilleur effet. La qualité des filtres et leur variété étant excellentes, on se retrouve ainsi en présence d’un très bon titre, pour qui cherche des effets marqués.

Cameleon

La multiexposition est bien pensée

Comme nous le disions, l’une des fonctions originales de Cameleon est gâchée par une résolution ridiculement basse – équivalente à une capture d’écran ! C’est d’autant plus dommage que cette fonction est très bien pensée et, une fois encore, affichée en temps réel. Une fois la première photo prise, elle reste en surimpression sur l’écran, et un curseur, en bas à gauche, permet de modifier l’intensité de la luminosité de ce premier cliché, pour des effets plus ou moins intenses, et différents d’une simple transparence. Bref, croisons les doigts pour que les développeurs nous entendent et offrent à la multiexpo la HD nécessaire à sa pleine exploitation ! [Nous avons été entendus ! :)]

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En quelques mots : appareil photo à filtres en temps réel doté d’une ergonomie sans faille, Cameleon a tout pour séduire les amateurs d’effets vintage !

MAJ du 29/05/2014 : La version 2.0 corrige le défaut de résolution de double exposition et permet le traitement aposteriori.

UpOn apprécie DownOn regrette
  • L’ergonomie exemplaire
  • La quantité de filtres
  • Les modes de prise de vue
  • L’absence de séparation AE/AF
  • La résolution réduite du mode double-expo

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 7.0 ou ultérieur

Lien sur l'App Store : Cameleon - Live Filters (1.99EUR)