Camera 4 HalfTonePas facile d’arriver en position de challenger quand le champion en titre semble posséder tous les atouts possibles. C’est le difficile challenge que s’est imposé l’éditeur Darjjelling avec Camera 4 HalfTone, sympathique, mais pas à la hauteur de la compétition…

L’interface de C4HT (son petit nom plus facile à écrire) se limite à un bandeau inférieur regroupant les fonctions : ouverture d’une photo, définition des paramètres, enregistrement et annulation.

Camera 4 HalfTone

Une interface aussi réduite...

Les options permettent ainsi de déterminer la taille des points, leur opacité, l’inversion ou non des couleurs, l’affiche couleur ou noir et blanc, et l’utilisation de la photo originale en fond. Si l’on peut penser aux options de Halftone, la puissance est ici bien moindre, avec des possibilités de contrôle bien inférieures. Sans parler d’incrustation de texte, on ne retrouve pas le choix de papier ou de bordure…

« 640 x 853, voilà qui est bien insuffisant pour faire bonne impression »

Camera 4 HalfTone

... que la résolution des images produites !

Mais le plus décevant de tout, en dépit d’une esthétique intéressante des photos produites (qui ne sont pas sans rappeler, de loin, certains effets promis par la prochaine version très attendue de Percolator) concerne la résolution de sauvegarde : 640 x 853, voilà qui est bien insuffisant pour faire bonne impression…

En quelques mots : le challenger n’est pas équipé pour détrôner le champion de la catégorie, et on préfèrera de loin Halftone à Camera 4 HalfTone…

Lien sur l’App Store : Camera 4 HalfTone (0,79€)

(c) icommephoto.com