CameramaticVoici venir un nouveau participant dans le concours de l’appareil photo façon vintage/lomo/toy, baptisé Cameramatic. Si cela peut sembler anecdotique, la curiosité est piquée au vif quand on apprend qu’elle est due à Yusuke Horie, développeur japonais auquel on doit les applis de traitement photo Monochromia, SkipeBleach, BinaryCamera et XProcess. Cet appareil, arrivant peu de temps après Seventy et Retro Camera Plus vaut-elle vraiment le détour ? Oui, car en dépit de quelques limitations (comme la résolution limitée à 1024×1024), elle offre de nombreux filtres et une intéressante gestion de l’album interne de l’appli.

(note mise à jour avec la version 1.1)

A priori, donc, Cameramatic ne se démarque guère de la concurrence avec son interface très classiquement inspirée des appareils vintage avec texture « cuir », bouton de déclenchement et grande fenêtre carrée de visée.

Cameramatic

Une interface classique et élégante

En bas à gauche se trouve la traditionnelle icône en forme de rouage permettant d’accéder aux réglages de l’appli et le premier réflexe consiste à s’y rendre pour vérifier si l’on peut définir la résolution des clichés durant la sauvegarde. Cela se passe dans la section « settings », qui permet effectivement de choisir des formats carrés de 650, 800 ou 1024 pixels de côté. La définition la plus importante permet ainsi d’imprimer une photo de 8,5 cm de côté à 300 dpi, ce qui est tout à fait correct et correspond parfaitement à l’esprit de l’appli. Tout en haut de l’écran, on trouve cependant trois réglages qui auraient sans doute mérité d’être mis en exergue, puisqu’ils influent directement sur l’aspect des clichés : ils permettent en effet d’activer ou non la fuite de lumière, le vignetage et l’ajout de grain en noir et blanc !

Cameramatic

C'est ici que l'on peut sélectionner le filtre, le cadre et les options

C’est également dans les réglages que l’on a accès aux filtres et aux bordures. Par filtres, comprenez bien entendu le type d’effet appliqué au cliché. Ces derniers sont regroupés en trois catégories : couleurs (7 filtres), cross-processing (4) et noir et blanc (9). Aucune prévisualisation ne permet de faire son choix, et il faudra donc s’en tenir au nom de chaque filtre (ou se reporter à notre panorama ci-dessous).
Les cadres, quant à eux, ne sont pas classés, et il faut naviguer dans la liste de 22 possibilités offertes pour trouver son bonheur, mais on pourra en revanche s’appuyer sur un aperçu du cadre…

Cameramatic

Chaque cliché montre ses réglages... qui peuvent tous être modifiés ultérieurement !

Une fois le cliché pris (et sauvegardé éventuellement, si l’on a activé l’option Auto Save dans les réglages, ce qui n’est pas le cas par défaut), on peut y avoir accès en touchant l’icône de la photo en bas à droite, ce qui ouvre l’album de l’appli. En touchant l’un des clichés, on accède à ses réglages, c’est-à-dire le filtre et le cadre qui ont été utilisés. En dessous apparaît une barre de menu : le « + » permet de sauvegarder le cliché dans la pellicule, la bulle d’accéder aux fonctions de partage (e-mail, Facebook ou Twitter) mais c’est surtout la clef à molette qui mérite toute l’attention.

En effet, cette icône de clef à molette permet de modifier a posteriori le filtre ou la bordure du cliché et de générer un nouveau cliché qui pourra remplacer le précédent ou s’ajouter à la liste. C’est une option réellement surprenante qui fait tout l’intérêt de Cameramatic, mais qui laisse une impression étrange. En effet, pourquoi autoriser de retoucher à volonté les clichés que l’on a pris avec l’appareil et interdire d’utiliser ceux des albums de l’iPhone ? Cela dit, c’est un peu considérer le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein, et mieux vaut voir cela comme une chance supplémentaire de créer des clichés réussis.

En quelques mots : Située à  mi-chemin entre l’appareil photo et l’appli de traitement d’image, Cameramatic ne peut cependant retoucher que les images qu’elle a prises. Déroutante à première vue, elle n’en demeure pas moins puissante et très souple, et l’on aimerait simplement la voir dotée d’une résolution supérieure à 1024 pixels de côté.

Mise à jour du 17/12/2010 : Cameramatic passe à la version 1.1 avec une résolution améliorée (1530 x 1530 sur 3GS et 1930 x 1930 sur iPhone 4), permet de traiter des photos importées des albums de l’iPhone, se voit ajouter 5 nouveaux filtres (Faded, LY (Lemon Yellow), XPro 1000, Black & White Vintage et Black & White Olive) et ouvre une boutique interne permettant d’acquérir de nouveaux filtres (6 dans le « Color Toning Pack » et 8 dans le « Cross Processing Pack »). Voilà une appli bien décidée à marcher dans les pas d’Hipstamatic ! Voilà en tout qui mérite d’en modifier la note, passant de 3 à 5.

Mise à jour du 23/12/2010 : La nouvelle version de Cameramatic s’offre de nouveaux filtres qui viennent enrichir une appli déjà pléthorique !

Mise à jour du 6/01/2011 : Cette mise à jour se compose de 6 nouveaux filtres et d’une nouvelle bordure.

Mise à jour du 10/02/2011 : Cette mise à jour propose 5 nouvelles pellicules (dont trois gratuites) et 2 nouvelles bordures.

Mise à jour de 22/03/2011 : Cette mise à jour propose certes 4 nouveaux filtres (dont deux gratuites) et 1 bordure,  mais ouvre surtout la voie au réglage fin de chaque filtre et à la création des siens propres, pour imposer Cameramatic comme un incontournable du genre !

Mise à jour du 31/03/2011 : La version 1.2.1 donne accès à une gestion très fine de la fuite de lumière.

Mise à jour du 29/04/2011 : La version 1.2.3 ajoute de nouveaux filtres et bordures.

Mise à jour du 31/05/2011 : La version 1.2.4 ajoute de nouveaux filtres et bordures, permet d’appliquer un filtre créé sans l’enregistrer et prend en charge le SNS Yfrog.

Mise à jour du 17/06/2011 : La version 1.2.6 ouvre l’appli à Instagram (en intégrant l’exportation directe sans passer par la sauvegarde d’une image intermédiaire) mais également celles qui sont compatibles avec cette technique (notamment Camera+ ou Magic Hour)

Lien sur l’App Store : Cameramatic (1,59€)

Télécharger l’ensemble des effets et bordures (PDF 7Mo) : Cameramatic.pdf

(c) icommephoto.com