Circular+Lorsque le spécialiste des effets spéciaux sur iPhone s’intéresse à l’effet « Tiny Planet », cela donne Circular+, la nouvelle référence du genre.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Rappelons que l’effet « Tiny Planet » consiste à prendre une photo de type panoramique, pour l’enrouler autour d’un centre pour créer une impression de petite planète sur un fond de ciel. La difficulté consiste généralement à trouver la bonne image au cadrage idéal, et le résultat que l’on avait en tête.

Circular+

Circular+ offre une fonction de recadrage bien pensée

Pour commencer, Circular+ permet de recadrer l’image, étape indispensable la plupart du temps, de façon à disposer de suffisamment de ciel dans la partie supérieure, et un sol régulier en bas. L’ergonomie de cette partie est irréprochable, à un détail près : une fois le recadrage effectué, on ne peut plus revenir, même si le résultat s’avère insatisfaisant. Il ne restera plus qu’à recharger l’image d’origine, ce qui est un peu agaçant lorsque l’on débute avec l’appli, qui nécessite malgré tout un petit apprentissage.

Circular+

L’interface est ergonomique

Une fois le recadrage effectué, on entre de plain-pied dans Circular+, qui propose de nombreux réglages pouvant sembler a priori complexes, mais qui sont en fait intuitifs et très pratiques comme nous allons le voir ci-dessous. L’appli permet en effet de modifier le zoom (curseur de gauche), l’angle pour placer le « sujet » à l’endroit voulu (curseur Rotate), le nombre de répétitions et même inverser l’angle (le ciel devenant le sol de la planète, et vice versa). Enfin, on pourra jouer sur les filtres et les effets. Petit tour d’horizon d’une boîte à outils très complète.

Circular+

Zoom, rotation et répétition permettent d’obtenir le résultat voulu

Commençons par le zoom, la rotation et la répétition. Sur l’image ci-dessus, on voit que l’on a effectivement recadré le sujet et qu’on l’a multiplié (en passant, Circular+ ne se limite pas aux photos de paysage !). Pour cela, il faut penser à la répétition avant le recadrage : dans le cas présent, il fallait recadrer serré autour du personnage pour éviter qu’il ne se retrouve filiforme. D’ailleurs, avant la répétition (image de gauche), la déformation est importante et l’homme semble trop petit. C’est dans ce cas que l’on aimerait pouvoir retravailler le recadrage… Les répétitions peuvent être nombreuses, jusqu’à 19.

Circular+

Les filtres sont nombreux

Circular+ intègre également de nombreux filtres, puisqu’on en trouve 14, alliant réglages de la luminosité et de la saturation, ainsi que de la couleur. On peut y ajouter l’une des 16 textures, dont on modifiera éventuellement l’opacité et à laquelle on pourra appliquer une symétrie horizontale ou verticale pour varier les possibilités.

Circular+

La fonction « Invert » offre un résultat original

N’oublions pas le bouton « Invert », qui offre également un effet intéressant : comme on le voit sur l’image ci-dessus, on obtient un résultat rappelant une photo prise dans une cour d’immeuble où le ciel n’apparaît qu’au centre de hautes façade.

Circular+

Les objets offrent des résultats intéressants

Les effets sont classés en trois catégories : lens flare, objets et « centres ». La première catégorie est des plus classique et contient 14 calques d’effets lumineux. Les objets sont quant à eux 17 calques avec soleil, lune, planète, étoile ou oiseaux, pour décorer le ciel. Enfin, les « centres » sont pensés pour remplacer un sol décevant et propose 24 modèles de planète ou objet plus design (globe, forme géométrique…). On choisira donc l’un de ces calques de décoration, ce qui peut sembler un peu limité… Mais c’est sans compter, justement, la gestion des calques !

Circular+

Les objets peuvent être facilement manipulés

Mais avant cela, penchons-nous sur le menu « Effet Edit ». Il permet de gérer plus finement le calque d’effet précédent : on peut lui appliquer un filtre de couleur à l’aide d’une efficace roue chromatique. Modifier sa taille sera un jeu d’enfant à l’aide du curseur « Scale », bien plus précis que le geste de pincement également disponible. Enfin, on pourra modifier son opacité avec le curseur « Brightness », et centrer cet objet avec le bouton « Center ». De la sorte, on peut créer un effet de planète très facilement, comme sur l’image ci-dessus.

Circular+

Les calques augmentent les possibilités

Enfin, passons au dernier atout de Circular+ : les calques. En sélectionnant le menu « Layer », on pourra ajouter jusqu’à six calques d’effet. Chaque calque sélectionné pourra être modifié à son tour à l’aide de « Effect Edit » que nous avons vu précédemment. Les calques pourront être affichés ou masqués, de même que l’image de fond, et l’on pourra modifier leur ordre d’empilement. Bref, Circular+ fait ici un sans-faute ! L’image ainsi créée pourra être enregistrée dans la pellicule à la résolution de 2048×2048 px, ou partagée via mail, Twitter, Facebook Flickr, Instagram, voire être transférée sur une coque d’iPhone à l’aide du service Casetify (anciennement Casetagram) ou sur toile, papier ou bois avec le service Pixuru.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En quelques mots : rapide, précise, ergonomique et puissante, Circular+ s’impose d’entrée comme la référence absolue de l’effet « planète ».

UpOn apprécie DownOn regrette
  • Les réglages précis et ergonomiques
  • Les filtres et effets spéciaux
  • La gestion des calques
  • L’impossibilité de modifier le recadrage

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 6.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : Circular Tiny Planet Editor (2.99EUR)