Color Studio ProAlors que les deux poids lourds ColorBlast! et surtout Color Splash (dans les 20 plus grosses ventes de l’App Store) se mènent une guerre frontale, le genre qu’elles représentent (mise en avant d’un élément coloré sur un arrière-plan monochrome) semble inspirer la concurrence, 4 nouvelles applis étant apparues depuis l’été, dont la dernière en date est Color Studio Pro, de SUI Solutions, qui parvient, comme MonoColorme il y a peu, à proposer une nouvelle façon d’aborder la question…
Sans revenir sur ce qui fait la particularité des différentes applis (un article couvrant le sujet étant prévu dans ces pages), Color Studio Pro surprend donc en adoptant un angle d’attaque différent. De quoi s’agit-il ici ? Tout simplement de sélectionner une partie d’une photo et d’en modifier les couleurs.

Color Studio Pro

Au lancement, le menu nous propose de charger une photo, d'en prendre une nouvelle ou de poursuivre une session précédente.

Pour commencer, comme toujours, il s’agit de choisir si l’on veut travailler sur une photo de la pellicule, sur un nouveau cliché pris depuis l’appli, ou sur un projet précédemment enregistré. S’ouvre alors la fenêtre d’édition, habillée en haut, d’un menu  permettant de choisir le mode d’édition (zoom, sélection de la zone à colorer, effacement de la zone), d’envoyer la photo retravaillée ou d’ouvrir l’aide.
On notera que les modes de sauvegarde et d’exportation sont nombreux : copie dans le presse-papier, association à un contact, enregistrement dans la pellicule, envoi par mail, et export vers Facebook ou Twitter. Les plus pointilleux ne pourront regretter que l’absence de Flickr…
La partie inférieure de l’écran accueille les fonctions d’édition principales : choix du pinceau (forme et taille), modification des couleurs, validation des modifications et les fonctions annuler/rétablir. La modification du cliché peut commencer…

Color Studio Pro

Les icônes sont simples, mais la prise en main l'est un peu moins...

C’est à ce moment que les choses se compliquent quelque peu. En effet, ce type d’application semble d’une prise en main enfantine, à l’image de ce que peuvent proposer Color Splash, ColorBlast! ou MonoColorme. Las, la manipulation de Color Studio Pro s’avère plus problématique.
En effet, la logique du logiciel peut paraître très déroutante pour qui a goûté aux joies de Color Splash. Ici, il ne faut pas voir les modes Color et Clear comme complémentaires et permettant d’éditer un masque délimitant la zone à traiter. En fait, il faut dans un premier temps créer la zone à traiter à l’aide de Color, et lorsque l’on est satisfait du résultat, d’appliquer le traitement sur les couleurs en utilisant le menu idoine. Ensuite, et ensuite seulement, on peut passer au mode Clear pour affiner la sélection, car le passage dans ce mode « verrouille » en quelque sorte le calque de couleurs, c’est-à-dire qu’il devient alors impossible de modifier les réglages de couleur,  mais seulement le contour du masque. Ainsi, si l’on gomme trop largement en empiétant sur la zone que l’on voulait recouvrir, et que l’on corrige en rajoutant de la couleur (en repassant en mode « Color », donc), on recrée une nouvelle zone dont on pourra modifier indépendamment la colorimétrie. Dites comme ça, les choses paraissent complexes et peu naturelles. Et c’est, hélas, le cas…
L’idée de l’appli est de travailler par touches successives et l’appui sur l’icône de validation en bas permet de repartir sur une nouvelle zone de couleurs. Cela dit, le fait que le basculement d’un mode de sélection à l’autre empêche remodifier les réglages limite grandement l’intérêt de cette possibilité, à moins d’être parfaitement précis et de sélectionner sans dépasser chaque zone à modifier…
Color Studio Pro

À force de persévérance et après une période d'apprentissage, Color Studio Pro permet d'obtenir des résultats intéressants

Il aurait sans doute mieux valu utiliser un masque comme le propose Color Splash, permettant de sélectionner la zone à modifier, plutôt que cet étrange jonglage entre deux modes dont on ne comprend pas bien l’intérêt.
Quand on parvient à saisir la philosophie de l’application, on peut s’adonner aux joies de la modification des couleurs sur un cliché, d’une façon différente de ce que proposent les trois principales rivales précitées (parmi la dizaine d’applications du genre que propose l’App Store). L’exemple ci-dessus montre d’un square aux couleurs automnales dont une partie des couleurs est devenue plus printanière… Un exemple grandement simplifié par le fait que le ciel est blanc, et que les contours des arbres n’ont pas à être précis.
En quelques mots : Proposant une fonction complémentaire aux autres applications du genre, Color Studio Pro pâtit d’une prise en main peu naturelle qui la rend assez complexe à utiliser.
Lien sur l’App Store : Color Studio Pro (0,79€)