ColorFaderIsoler une partie d’un cliché en en conservant la couleur quand on passe le reste en monochromie est une technique bien rodée sur l’iPhone, avec un grand nombre d’applis dédiées ayant suivi le mouvement imprimé à l’origine par Color Splash et redynamisé par l’excellent ColorBlast!. Qu’a donc à proposer ColorFader pour se démarquer de la concurrence ? Hélas pas grand-chose, même si elle n’a pas à rougir de ses fonctions.

On connaît parfaitement ce type de technique à présent, tant sont nombreuses les applis du genre à être passées entre nos mains. L’ouverture affiche un classique menu permettant de lancer une nouvelle session en chargeant une photo, en prenant un cliché, en copiant le contenu du presse-papier ou enfin en reprenant une session précédemment sauvegardée.

ColorFader

Une interface qui en dépaysera personne...

L’image importée est immédiatement convertie en niveaux de gris et l’on peut commencer le travail de mise en évidence d’une partie du cliché. La philosophie est strictement identique à celle de ColorSplash : isoler non pas une teinte mais une zone de couleurs, en peignant du bout du doigt sur l’écran. Pour cela, il est possible de régler la taille du pinceau, et déterminer s’il détermine une zone de couleurs ou de gris. Avec deux doigts, il est comme de coutume possible de zoomer ou se déplacer dans l’image. S’il est indéniable que la possibilité de choisir la taille de la brosse facilite la tâche dans les zones les plus complexes – comme le propose d’ailleurs Color Splash – il n’en reste pas moins vrai que pour isoler une seule couleur, ColorBlast! est infiniment plus rapide et efficace.

ColorFader

La modification des teintes est de la partie

Se rapprochant d’applis plus récentes, ColorFader reprend l’idée principale de ColorBlast! en permettant de modifier la teinte de la zone sélectionnée. Il suffit en effet, tout comme sa concurrente, de jouer sur les paramètres de teinte et de luminosité à l’aide de deux curseurs pour modifier la zone. Cela dit, le fait que plusieurs couleurs puissent être sélectionnées en même temps complique un peu la tâche, car il est quasiment impossible de modifier deux voire trois teintes en parallèle et d’obtenir un résultat réaliste.

ColorFader

8 modes de monochromie sont proposés

L’autre fonction de ColorBlast! qui trouve ici sa place est celle qui consiste à choisir le mode de monochromie en ouvrant le menu « Filtres » en haut de l’écran. On a accès à 9 modes : deux noir et blanc (plus ou moins contrastés) et 7 couleurs (sépia, bleu, rose…). Difficile de s’imposer face à la concurrence nombreuse dans le domaine ! Personnellement, je préfère de très loin le mode de sélection de couleur de ColorBlast! qui permet d’obtenir des effets spectaculaires en quelques secondes, tout en offrant la possibilité de choisir l’intensité de désaturation de la zone monochrome. Les effets photographiques de MonoColorme sont également plus intenses que ceux de la concurrence et donnent accès à des retouches très intéressantes (notamment grâce à sa gestion du contraste général et du vignetage). Et que toutes les applis du genre sont proposées au prix de 0,79€, il ne reste rien à ColorFader pour faire la différence qui ne séduira sans doute que ceux qui apprécient le fonctionnement de Color Splash (sélection d’une zone de couleurs) et veulent y ajouter les effets de ColorBlast! (au risque de peiner avec la coloration).

En quelques mots : Nouvelle appli correspondant aux canons du genre, elle n’offre ni plus ni moins que ce que proposent les autres applis du genre, jusqu’au prix plancher.

Lien sur l’App Store : ColorFader (0,79€)

(c) http://icommephoto.wordpress.com