Dramatic Black&WhiteCréateur des applis de Grungetastic, de la série PhotoArtista et de VintageScene, JixiPix abandonne pour un temps la peinture et le vieillissement et s’essaie aujourd’hui au noir et blanc intense avec une appli directement inspirée par Noir Photo. Las, le résultat n’est pas aussi convaincant qu’à l’accoutumée.

Pour mémoire, Noir Photo de Red Giant est une appli de traitement noir et blanc permettant d »isoler une partie du cliché dans une ellipse qui sera surexposée, le reste étant plongé dans l’obscurité, afin de créer un effet dramatique…

Dramatic Black & White

L’accueil est fidèle aux applis de JixiPix

L’accueil de l’appli ne déroutera pas les habitués des productions JixiPix, avec un menu regroupé en bas de l’écran. On remarque les fonctions « Style », qui correspond à des presets, et « Adjust », qui donne accès aux réglages précis. Enfin, « Reset » applique l’effet N&B par défaut, quand « Original » permet d’afficher l’image non traitée, en guise de comparatif.

Dramatic Black & White

Les presets, nombreux, manquent parfois de caractère

L’outil Style donne donc accès à quantité de presets, classés en trois catégories : Black & White, Infrared Photo et Dramatic B&W. Les premiers (au nombre de 12) appliquent des effets assez sages et romantiques, les seconds (14) accentuent nettement les zones sombres et les derniers (10) renforcent les contrastes de façon très nette. Quel que soit le preset choisi, on sera tenté de le modifier, ne serait-ce que la forme de la « vignette », par défaut assez large et souvent centrée sur l’image.

Le moindre changement nécessite une attente de 2 secondes
imposée à chaque fois que l’on touche un curseur
ou que l’on déplace l’ellipse
et l’on perd vite patience !

Dramatic Black & White

Les réglages permettent de jouer avec les contrastes, au prix d’une lenteur pénible à l’usage

Le menu « Adjust » se compose de trois onglets. Le premier (Adjust, encore), permet d’ajouter un filtre de couleur, d’accentuer ou d’adoucir l’image (en ajoutant un halo brumeux du plus bel effet), de jouer sur le contraste et l’intensité du vignettage (bizarrement étiqueté « Spotlight » alors que la luminosité centrale reste quant à elle inchangée). On découvre que le moindre changement nécessite le calcul d’une prévisualisation prenant environ 2 secondes. Cela peut sembler rapide, mais quand cette attente est imposée à chaque fois que l’on touche un curseur ou que l’on déplace l’ellipse, on perd vite patience !

L’onglet suivant, « Filter », permet de jouer sur la couche RVB servant de base à la conversion noir et blanc. On peut assez finement jouer sur la transparence de chaque couche avec trois curseurs liés : pousser le rouge à fond réduira à zéro le vert et le bleu, par exemple. On trouve enfin en dessous un curseur « B&W Strength » qui permet, lorsqu’il est réglé sur une valeur faible, de laisser apparaître quelques couleurs pales, mais le résultat n’a rien de spectaculaire, tant s’en faut.

On trouve enfin 9 types de texture dans l’onglet « Grain », reproduisant assez finement cet effet.

Dramatic Black & White s’avère aussi lourde
que l’éléphant qui illustre son icône

Dramatic Black & White

On peut partager sa photo et enregistrer ses préréglages

Lorsqu’on souhaite enregistrer son travail, on s’aperçoit qu’il est également possible de mémoriser ses réglages actuels sous forme d’un preset auquel on donnera librement un nom. Il est également possible de partager son image sur Facebook ou par mail, voir de l’imprimer. Il ne faudra pas non plus oublier de se rendre dans le menu « Settings » accessible ici pour choisir une résolution maximale (attention, il faut modifier ce paramètre avant de charger une image pour qu’il prenne effet). Et l’on découvre la vraie lenteur de Dramatic Black & White : il faudra attendre plus d’une minute, sur iPhone 4, pour que la photo soit enregistrée. A titre de comparaison, Noir Photo rend la main en moins de dix secondes ! Bref, si elle bénéficie de paramètres avancés, Dramatic Black & White s’avère aussi lourde que l’éléphant qui illustre son icône, et ne conviendra qu’aux amateurs de lenteur et de précision… Et avec une résolution réduite à 1875x1400px qui plus est !

En quelques mots : l’interface habituelle de l’éditeur s’applique moins bien au noir et blanc à cause de sa lourdeur et le résultat s’avère moins instinctif que celui obtenu par sa concurrente directe, Noir Photo, la faute à un manque certain de réactivité.

Mise à jour du 07/09/2012 : La version 2.01 améliore quelque peu les performances générales, mais sans pour autant pouvoir rivaliser avec la concurrence en termes de rapidité et d’ergonomie.

Lien sur l'App Store : Dramatic Black & White (1.99EUR)