FilteratorSur le modèle de Monochromist, Sebastien Schenck nous propose une appli d’effets variés simple et complète. Rapide tour d’horizon.

Sortie en 2009, Filterator a en effet bénéficié de la sortie de Monochromist pour s’offrir une mise à jour complète, en en reprenant l’interface et les fonctions principales.

Filterator

Une interface décalquée de celle de Monochromist

Après avoir choisi une photo, on est en effet frappé par les similitudes entre les deux titres, qui vont jusqu’à partager certains films noir et blanc (Artsy, 70’s, Sepia, Film Noir 2). Les filtres colorés sont quant à eux réussis pour la plupart (Cross Process, Warm Memory, Bleach, Lomo), mais sans être d’une originalité folle.

Filterator permet de créer des effets ou de modifier ceux qui sont proposés

Filterator

Les paramètres permettent de personnaliser les filtres

En plus des fonctions de recadrage et de bordure, on trouve le menu « paramètres personnels » qui permet de créer des effets ou de modifier ceux qui sont proposés, à l’aide des régalges de saturation, luminosité, contraste, balance des blancs, profondeur de champ (tilt shift), vignette et grain. Là encore, les utilisateurs de Monochromist seront en terrain connu.

Filterator

La gestion du texte manque de liberté

Enfin, on retrouve « autolumière » (sorte de tone mapping) et l’insertion de texte (9 positions différentes). Dommage qu’il ne soit pas possible de choisir une police de caractère autre que celle imposée par Filterator.

En quelques mots : variation fidèle de Monochromist sur le thème de la couleur, Filterator offre quelques filtres intéressants, mais a du mal à s’imposer face à une concurrence très forte.


+ On apprécie

– On regrette
  • La possibilité de modifier les filtres
  • La simplicité de l’interface
  • L’impossibilité de régler le recadrage
  • La manque d’originalité des filtres

Configuration : iPhone, iPod Touch, iPad sous iOS 4.2 ou supérieur

Lien sur l’App Store : Filterator (0,79€)

(c) icommephoto.com