FilterloopProposer aujourd’hui une appli de filtres vintage n’a rien d’évident, tant il existe une offre généreuse et des applis d’une rare puissance, souvent gratuites comme Snapseed et VSCO Cam. C’est pourtant le pari qui relève Ultralab avec Filterloop, outil simple et grand public, avec un petit « plus ».

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOffNoteOff

Filterloop

Filterloop intègre un appareil simple mais efficace

L’ouverture de Filterloop dévoile un appareil photo assez rudimentaire équipé du touch to focus (sans séparation AE/AF), du choix de l’appareil, du flash et du zoom par pincement. Pas de mode de prise de vue avancé (retardateur, stabilisateur) ou d’affichage avancé (grille de composition, horizon, valeur iso…) ici. En revanche, l’appareil dispose de la détection des visages, pour une mise au point intelligente, et permet de passer au cadrage carré d’un simple glissement de doigt. Enfin, en bas de l’écran se trouvent les boutons déclencheur, d’accès aux autres applis de l’éditeur(icône « diamant ») et à la Pellicule pour filtrer ses photos a posteriori.

Filterloop

18 filtres, bien choisis, mais 18 filtres seulement…

Une fois la photo prise ou chargée, Filterloop nous invite à choisir l’un des 18 filtres intégrés, faisant comme souvent la part belle aux effets vintage, cross process et noir et blanc (mais quoi de plus logique). Mais là où l’on découvre le petit plus de Filterloop, c’est lorsque l’on passe à l’étape suivante… qui est la même ! Filterloop nous propose en effet d’ajouter un autre filtre au précédent, pour créer une nouvelle édition. On pourra ainsi obtenir de beaux traitements monochromes ou des filtres vintage complexes. Cependant, quel dommage que les développeurs aient sacrifié les options sur l’autel de la simplicité : aucun curseur de réglage d’intensité des filtres, et pas de fonctions de retouche de base (luminosité, contraste, saturation, zones sombres et claires…).

Filterloop

Les options de partage sont très complètes en revanche

On peut revenir à l’étape précédente si l’on s’aperçoit que le filtre de plus est en fait le filtre de trop, et il ne reste plus qu’à valider pour exporter l’image. On pourra ainsi l’envoyer vers Facebook, Facebook, mais aussi Twitter, e-mail, Flickr, d’autres applis compatibles, ou encore via AirDrop. L’enregistrement dans la Pellicule est également au rendez-vous et en pleine résolution.

En quelques mots : simple d’utilisation et offrant des traitements riches, Filterloop est intéressante, mais souffre de la concurrence plus que rude sur le marché.

UpOn apprécie DownOn regrette
  • La possibilité d’associer les filtres entre eux
  • L’enregistrement HD
  • Le manque d’originalité
  • Le nombre réduit de filtres
  • L’absence de réglages et d’outils de retouche
  • L’absence de données exif

 

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 7.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : Filterloop - Camera And Photo Editor For Mixing Filters, Textures and Light Leaks (gratuite)