FiltersLogoProposer le plus grand nombre de filtres au sein d’un appareil photo, voilà qui peut être intéressant, mais qui risque vite de tourner à l’exercice de style peu ergonomique, comme le prouve cette appli.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOffNoteOff

Annonçant plus de cent filtres en temps réel, un partage sur les réseaux sociaux et un appareil photo complet, Filters! cherche à impressionner, et, de prime abord, parvient à convaincre. Cependant, à mesure que l’on creuse, on découvre quelques défauts agaçants…

Filters!

L’interface n’est pas des plus ergonomique…

Certes, l’appareil photo intégré (l’appli ne traite pas les photos a posteriori) semble pouvoir rivaliser avec la concurrence, en proposant l’ensemble de fonctions attendues : verrouillage du point et de l’exposition, affichage de la grille de composition, antitremblement et balance des blancs, ainsi que mode couleur ou N&B. La maitrise n’est pas évidente : pour faire le point, il faut taper sur l’écran, mais pour régler l’exposition, il faut laisser le doigt sur l’écran jusqu’à l’apparition de l’icône idoine, qu’il faut alors déplacer. Ce n’est pas la méthode la plus ergonomique qui soit…

Filters!

Les nombreux filtres souffrent parfois d’une résolution trop faible

Heureusement, si l’on s’en tient à la mise au point autofocus, Filters! s’avère stable, et donne accès à sa centaine de filtres classés en 9 catégories : les filtres dégradés (neutre, dégradé progressif/softedge, séparation franche/hardedge), noir et blanc, effets spéciaux, popart, spécialités, retro et portrait. Certains sont configurables (position, par exemple pour les ND, intensité, voire calque d’effet pour la fumée ou les nuages). Mais, là encore, quelques mauvaises surprises sont à attendre. Pour commencer, les filtres popart limitent la taille d’enregistrement à un ridicule 640×480 px, alors que les autres filtres conservent la résolution originale. Autant dire que cette catégorie, offrant pourtant des résultats sympathiques, est à proscrire en l’état. Selon le développeur, cela serait dû à des problèmes sur iPhone 4.

Autre défaut : les filtres noir et blanc. En effet, ces derniers permettent d’appliquer un filtre rouge, orange, vert, ou encore jaune sur l’image, mais l’effet est erroné : alors que les teintes rouges devraient virer au blanc avec un filtre rouge, elles tendent à foncer, de quoi laisser perplexe… Cette fois-ci, une mise à jour pourrait venir corriger le défaut.

 

Filters!

Le photothèque est inutile et inutilisable…

Dernier point : alors que l’on peut accéder à la photothèque (pur gadget puisque, rappelons-le, l’appli ne permet pas d’appliquer de filtre a posteriori), il faut attendre de longues secondes avant de voir apparaître les images, l’appli reconstruisant cet album à chaque accès… Là encore, on s’étonne que le développeur n’ait pas mieux travaillé sa copie.

Filters!

Des exemples, qui manquent un peu de contraste…

Reste, cependant, certains filtres très réussis, on pense notamment aux ND softedge, aux Retro 60’s, 70’s et 80’s et à certains filtres portraits. Mais comment oublier tous ces défauts, pour certains franchement handicapants, surtout quand la concurrence dans le domaine est impitoyable ?

En quelques mots : souffrant d’une interface très nettement perfectible, Filters! ne parviendra pas à convaincre les photographes exigeants auxquels elle semble pourtant vouloir s’adresser.

Up On apprécie Down On regrette
  • Les filtres nombreux et variés
  • L’affichage en temps réel
  • Une certaine lenteur de l’interface
  • Des filtres « popart » réduits à 640x480px
  • Des filtres noir et blanc au comportement étrange

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3 et iPad sous iOS 5.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : FormattPhoto 8 (2.99EUR)