FlareAppli d’enregistrement vidéo, Flare se distingue de la concurrence en s’annonçant comme étant la première à proposer un traitement HDR en temps réel. Si traitement en temps réel il y a, il est plus proche du Tone Mapping que d’une réelle production d’image HDR qui serait irréalisable en vidéo… Avec trois filtres intégrés, l’appli a cependant des atouts certains à faire valoir.

L’appli laisse découvrir une interface très réussie, qui parvient à apporter une touche d’originalité de bon aloi dans un marché saturé d’offres sous forme de clones déprimants de l’appli d’origine.

Flare

Flare fermée (à gauche) ou ouverte (à droite), laissant apparaitre ses "circuits" sans cesser d'enregistrer

On trouve en effet au centre de l’écran le viseur, occupant la majeure partie de l’interface, un petit bouton de verrouillage en haut à droite et au milieu à droite, le déclencheur marqué « REC ». En faisant glisser vers le bas le bouton de verrouillage, on peut faire glisser l’écran vers la gauche, révélant ainsi les « circuits intégrés » et « puces » virtuelles équipant l’appli. Il existe trois puces pour autant d’effets temps réel que l’on peut modifier à l’aide du curseur blanc.

« Le résultat est réussi, avec
un effet « tone mapping » intéressant »

L’appli permet également de déterminer le point de focus en touchant l’écran, et si l’on fait glisser le doigt depuis ce cadre, on peut modifier le point d’exposition très naturellement. Une double tape permettra de basculer à nouveau en mode autofocus complet. En cas de réglage manuel, on pourra verrouiller l’exposition à l’aide de l’icône apparaissant en bas à gauche de l’écran. De plus, à l’aide d’un mouvement de pincement, on pourra activer le zoom, jusqu’à x3.

Flare

De haut en bas, de gauche à droite : original, SVM-910, HDR-850 et SFT-734

En touchant les puces, on les retourne pour accéder à leur descriptif (ce qui a pour effet secondaire de désactiver leur circuit pour retrouver un enregistrement classique, sans effet d’amélioration vidéo). On trouve ainsi la SVM-910, pour effet HDR prononcé et une saturation moyenne, convenant aux paysages urbains. La HDR-850 est plus appropriée aux paysages naturels, avec une saturation plus prononcée et une image plus chaleureuse. Enfin, le SFT-734, plus neutre, est destiné aux portraits, avec une accentuation des blancs et une diffusion très prononcée, qui va diluer fortement les sources lumineuses…

On peut enregistrer tout en modifiant ces réglages, ce qui permet d’activer et désactiver les effets sans coupure de la vidéo, une idée sympathique. Le résultat est réussi, avec un effet « tone mapping » intéressant, car totalement paramétrable, en style comme en intensité, le tout en temps réel. Les vidéos enregistrées sont stockées dans l’appli, et l’on pourra les enregistrer dans la pellicule de l’iPhone ou les poster sur divers SNS (Twitter, Facebook, YouTube, Tumblr, Flickr, Vimeo Plus).

On regrette cependant un certain manque de variété des filtres et espérons que des mises à jour futures permettront de varier un peu les plaisirs.

En quelques mots : caméscope hors norme sur l’App Store, Flare permet d’appliquer un effet de tone mapping en temps réel sur ses vidéos, totalement paramétrable et vraiment efficace. La partie caméscope est complète (focus/exposition, verrouillage de l’exposition, zoom x3). On appréciera également son interface aussi originale qu’esthétique et ergonomique.

Lien sur l’App Store : Flare (2,39€)

(c) icommephoto.com