FX MagicS’inscrivant dans la longue lignée des appli de retouche photo basées sur un ensemble de filtres, FX Magic a fort à faire pour trouver sa place aux côtés des ténors du genre, sans même parler de s’imposer face à eux. Elle pourrait compter sur une interface simple d’utilisation et quelques réussis pour tirer son épingle du jeu, mais échoue à cause d’une résolution trop faible…

En effet, pour prétendre être pris en sérieux en matière de retouche photo sur iPhone, le minimum syndical est de proposer une résolution de sortie équivalente à celle de l’image traitée. Las, FX Magic réduit cette dernière à un petit 1024×768, ce qui fait perdre d’un côté ce qu’elle fait éventuellement gagner de l’autre.

FX Magic

Une interface ergonomique qui permet d'accéder à de nombreux filtres

Une fois cette précision primordiale faite, on peut poursuivre avec l’exploration des fonction de FX Magic, même si dans l’attente d’une sérieuse mise à jour corrigeant ce défaut, elle ne peut s’adresser qu’à ceux qui ne comptent pas imprimer leurs clichés.

L’interface s’organise selon deux menus : en haut à droite, une icône représentant trois curseurs donne accès à deux d’entre eux seulement pour régler la luminosité et le contraste (contrôles qui manquent singulièrement de précision du fait d’une réactivité perfectible), et en bas, au milieu, à une icône en forme d’entonnoir que les amateurs de PhotoForge traduiront à raison par l’accès aux filtres, qui sont nombreux, fort heureusement.

Première petite déception : on aurait aimé trouver plus que les simples réglages de luminosité et de contraste, et pouvoir également agir sur la saturation ou la colorimétrie. Deuxième déception : on ne peut pas régler finement l’effet des filtres, mais seulement choisir l’un des cinq préréglages quand cette option est offerte (sinon, le filtre s’applique « par défaut », comme c’est le cas de l’accentuation). On en trouve 17 (dont deux effets « crayonnés ») et 3 groupes d’effets supplémentaires (10 de couleurs, 3 de texture et 6 bordures).

FX Magic

Des filtres qui manquent parfois un peu de finesse

Lorsque l’on choisit un filtre, il est généralement possible de sélectionner une variation parmi les cinq proposées. Là, étrangement, on s’aperçoit que la prévisualisation de l’effet ne s’effectue par toujours la photo à traiter. Alors que Gaussian Blur, Motion Blur, Vaporize, Water Color, Sepia et Posterize affichent une prévisualisation classique, il faudra avec les effets de crayonné (Pencil Sketch 1, 2 et Chalkboard) se contenter d’un aperçu appliqué à une image (qui montre que ces effets fonctionnent surtout avec des sujets sur fond blanc, mais généralement ne donnent pas le résultat escompté, tant s’en faut). D’autres filtres, quant à eux, ne peuvent être réglés. C’est le cas d’Emboss, Sharpen, Soft Glow, Pixelate, Negative, Vignette, Black & White, Infravision. Si cela peut se comprendre sur des effets binaires (noir et blanc ou negative), ce choix est plus discutable avec les autres filtres…

Pour finir, les effets de couleur proposent toute la panoplie – monochrome coloré, arc en ciel, effets « climatiques » (pluie, nuit, coucher de soleil…) et diverses colorations -, les textures permettent de simuler trois supports (canvas, cuir, papier plié) et les 6 cadres intégrés imposent l’orientation de l’image au risque de la déformer et sont de plus d’un goût douteux. Bref, malgré un certaine bonne volonté et l’envie de proposer un ensemble d’outils plutôt complet, FX Magic pêche, comme souvent, par une résolution trop faible et une interface dont on a du mal à saisir les choix.

En quelques mots : Plutôt bien dotée côté filtres, FX Magic souffre d’une interface perfectible, d’effets qui manquent parfois de finesse et d’une résolution trop faible.

Lien sur l’App Store : FX Magic (0,79€)

(c) http://icommephoto.wordpress.com