FX Photo StudioSortie sur l’App Store au début de l’année 2009 (le 28 avril pour ceux qui aiment la précision), FX Photo Studio a bénéficié d’un réel soutien de son développeur qui a proposé pas moins de 15 mises à jour depuis son lancement et lancé de nombreuses promotions au cours des mois. Régulièrement classée dans le top 100 de l’App Store, elle mérite que l’on s’y attarde de façon plus approfondie, tant FX Photo Studio a de quoi intéresser les nombreux amateurs de filtres et de lomographie.

Après un temps de chargement un peu plus long qu’à l’accoutumée, traduisant l’importance du contenu proposé, FX Photo Studio affiche un bel écran d’accueil, proposant de régler les paramètres ou de commencer à travailler. Les options permettent de définir la taille des photos (1600 pixels maximum par défaut, mais 2048 sont également possibles), la qualité des prévisualisations, la gestion des effets masqués (nous reviendrons sur cette option), l’affichage de faits amusants (qui permettent de passer le temps agréablement durant le calcul de chaque effet !) et la génération aléatoire d’effets en secouant son iPhone (ce qui peut s’obtenir de façon plus classique en touchant l’icône en forme de dé s’affichant en haut de l’écran. On peut charger une photo venant soit de ses différents albums soit du dossier propre à l’application, auquel on accède via iTunes.

FX Photo Studio

Un modèle d’accueil chaleureux et clair

On notera le goût du détail dans le fait que l’objectif occupant le centre de la fleur de l’écran d’accueil affiche en temps réel l’image captée par l’appareil photo de l’iPhone… Toucher cette partie de l’écran permet d’activer la prise de vue (à l’aide de l’une ou l’autre des caméras de l’iPhone 4, également).

FX Photo Studio

FX Photo Studio intègre un excellent outil de recadrage

Une fois sa photo sélectionnée, elle s’affiche au milieu de l’écran, avec deux bandeaux de commandes. En haut, le retour au menu, l’annulation/rétablissement des modifications, l’accès aux effets et la sauvegarde. En bas, les options de recadrage, rotation et correction du gamma. Le recadrage peut s’effectuer librement où à l’aide de formats prédéterminés (1:1, 2:3, 3:2, 3:4, 4:3, 9:16 et 16:9) et s’accompagner d’une rotation par pas de 5°, la résolution finale apparaissant en haut à gauche du rectangle de sélection, alors qu’un guide aide à recadrer la photo selon la règle des tiers. La correction du gamma permet de modifier le facteur de contraste (autre nom du gamma, un peu explicite) et permet de jouer assez simplement sur l’habituelle balance contraste/luminosité, à l’aide d’un unique curseur (des effets spécifiques au contraste et autres paramètres spécifiques à la correction chromique sont proposés sous forme de filtres spécifiques). Une fois ces légères retouches préliminaires effectuées, on entre dans le vif du sujet… Pour cela, il suffit de taper l’icône « fx ».

FX Photo Studio

171 filtres, classés de façon à toujours trouver ce que l’on cherche

S’ouvre alors l’impressionnant écran de sélection des filtres. En bas, s’affichent quatre icônes, permettant de naviguer de différentes façons parmi l’offre pléthorique (adjectif que l’on peut utiliser quand, comme ici, on a accès à 171 filtres et effets !). L’affichage par catégorie classe, comme on s’en doute, les filtres selon 19 dossiers, de Art (façon peinture, crayonné, postérisation, mosaïque, contours, emboss…) à Vintage (sépia, noir et blanc ou vintage à dominante rouge, verte ou bleue), en passant par des effets de flou ou de couleur, le cross-processing, le vignetage ou diverses textures. Comme si cela ne suffisait pas, il est également possible de modifier en général les paramètres des effets à l’aide d’un ou deux curseurs, de façon aussi fine que l’excellente appli Photo fx à laquelle elle n’a rien à envier.

L’onglet suivant permet d’afficher l’intégralité des filtres, selon le numéro qu’ils portent, accompagné de leur catégorie. Mais comme il peut être difficile de naviguer de cette façon il est également possible de marquer ses filtres comme favori en touchant l’étoile qui accompagne leur nom, de façon à les faire apparaître dans l’onglet idoine.

Une fois le filtre de ses rêves trouvé, il suffit de taper «  »Apply », d’attendre une petite vingtaine de secondes (sur un 3GS) et le résultat s’affiche en pleine résolution, et l’on peut zoomer dans l’image pour vérifier de plus près la qualité. On peut alors enregistrer le cliché ou appliquer un ou plusieurs autres filtres de la même façon.

FX Photo Studio

On obtient facilement des résultats très esthétiques et finement paramétrés

On accède dans ce cas à l’une des excellentes fonctions de FX Photo Studio : la prise en charge des preset (ou préréglages en français, voire scripts en Photoshop dans le texte) pour mémoriser un ensemble de filtres, appliqués selon une séquence précise. A cette fin, on se rend dans l’onglet Presets, et on tape « Add New » tout simplement : après avoir donné un nom à son preset, il apparaît dans la liste. Une façon très efficace de multiplier le nombre d’effets ou de corriger certains filtres dont les réglages par défaut ne sont pas forcément satisfaisants. D’ailleurs, à propose de filtres peu convaincants, on pourra trouver certains effets d’un goût douteux (notamment certains cadres), et pour les « supprimer », il suffit de les balayer de droite à gauche pour faire apparaître le bouton rouge « Hide ». Une fois masqués, ils n’apparaissent plus dans les listes, allégeant d’autant plus l’interface de l’appli. On pourra, en cas d’erreur, retrouver ces effets ostracisés dans le menu des options.

FX Photo Studio

Si l’on a appliqué plusieurs filtres pour un résultat intéressant, on peut les enregistrer sous forme de preset

Pour finir, l’enregistrement des clichés s’effectue dans la pellicule, dans les documents de l’appli (accessibles par la suite via iTunes) ou dans le presse-papier. Il est également possible de les partager sur Facebook, Twitter, Flickr et par mail.

Si FX Photo Studio propose l’une des offres de filtres les plus complètes qui soient, elle peut encore s’agrandir en acquérant, à l’aide d’achats intégrés, trois packs d’effets supplémentaires (0,79€ chacun) : Color Lenses (20 filtres de couleur), Color Stroke (des effets « color splash » automatiques) et Hollywood FX (7 effets graphiques assez marqués).

En quelques mots : Complète, esthétique et ergonomique, FX Photo Studio est une excellente boîte à outils capable de transformer ses clichés selon un grand nombre de genres, de façon plus ou moins drastique, grâce aux réglages précis. Un must have pour qui aime ce genre d’appli !

[appstore id= »312506856″]