GlazeDéveloppée par d’anciens du service recherche et développement de DreamWorks, le Français Gilles Dezeustre et Dan Wexler, Glaze est une appli hors norme capable de générer des images imitant l’effet de la peinture à l’huile d’une qualité rare, idéale pour produire des illustrations visant à décorer son intérieur ou, plus modestement, une carte postale de vacances…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Avant toute chose, précisons que Glaze, aussi enthousiasmante soit-elle, ne produit des clichés que d’une taille relativement modeste, limitée à 2048 pixels sur le plus grand côté, ce qui ne permettra pas de dépasser, raisonnablement, une taille d’impression de 34 cm (150 dpi). Ce n’est pas si mal, et cela autorise de plus l’appli à travailler plus vite, l’effet peinture généré autorisant un certain manque de piqué contrairement à la photographie. De plus, une impression sur toile finira de masquer les petites imperfections.

Simple de prise en main, Glaze n'en est pas moins puissante

Simple de prise en main, Glaze n’en est pas moins puissante

Après avoir choisi une image dans sa Pellicule, il suffit d’appuyer sur l’un des 30 styles présentés en bas de l’écran : en moins de cinq secondes, le résultat s’affiche, fidèle à l’idée que l’on se fait d’une peinture à l’huile, et fonctionnant parfaitement avec les photos de paysage ou de portrait. Immédiatement, l’icône d’enregistrement clignote, nous invitant à immortaliser l’œuvre générée par Glaze. On peut cependant tenter d’autres essais, l’image générée étant conservée dans un historique et restant accessible d’un simple appui sur l’icône de l’effet utilisé (chaque icône utilisée est marquée d’un petit point gris). L’enregistrement propose l’échange sur Facebook ou l’envoi par mail, et offre également trois tailles d’enregistrement : faible, normale et impression, à traduire par 512, 1024 et 2048 pixels pour le plus grand côté. On n’atteint donc pas la taille maximale d’une photo iPhone, tant s’en faut, mais, comme nous l’avons dit, cela ne devrait pas être rédhibitoire.

L’atelier permet de créer ses propres variations. Les possibilités deviennent virtuellement infinies.

L'atelier permet de créer et combiner des styles aléatoires

L’atelier permet de créer et combiner des styles aléatoires

Mais si cette utilisation en une touche est intéressante, elle ne dévoile que la partie émergée de l’iceberg qu’est Glaze. En effet, d’un simple appui sur l’icône en bas à droite, on entre dans « l’atelier » qui permet d’obtenir des effets plus variés et surtout de créer ses propres variations en mélangeant les styles. Les possibilités deviennent virtuellement infinies…

L’interface, cependant, peut être déroutante puisque l’on peut naviguer dans l’historique en faisant défiler les images vers la droite et la gauche, et que la gestion des favoris est quelque peu « originale » : pour enregistrer un préréglage, il faut maintenir le doigt enfoncé sur l’image et le faire glisser vers l’une des cases en haut de l’écran. Pour appliquer un favori, il suffit de le toucher, mais le toucher en maintenant le doigt sur l’écran lance un nouveau calcul de l’effet, pour un résultat légèrement différent. On peut aussi taper plusieurs presets pour les cumuler. Et pour obtenir l’effet de base, il faut tirer la dernière photo vers la gauche pour lancer un effet totalement aléatoire. Si cela peut sembler complexe, le tutoriel vidéo proposé par l’appli dissipe tout malentendu et permet, en deux minutes et demie, de comprendre la philosophie de l’atelier pour s’amuser sans entrave.

 Les peintures s’avèrent réussies et étonnamment réalistes, nettement meilleures que tout ce que l’on a pu voir jusqu’ici, de par leur qualité et leur variété.

En combinant tout cela, on obtient souvent des résultats intéressants, à l’image des exemples ci-dessus. On apprécie deux choses : la vitesse de calcul grâce à un algorithme étonnant, la simplicité (pas de curseurs et de paramètres incompréhensibles) et le naturel du procédé (on mélange deux styles pour en obtenir un nouveau, à la croisée des deux). On s’amuse donc très vite avec Glaze, et les peintures s’avèrent réussies et étonnamment réalistes, nettement meilleures que tout ce que l’on a pu voir jusqu’ici, de par leur qualité et leur variété. Espérons qu’une mise à jour permette d’enregistrer des images à une résolution plus imposante, ce qui fera de Glaze la référence absolue de l’App Store [Voeu exaucé avec la version 1.4].

En quelques mots : c’est avec une simplicité déconcertante que Glaze produit de simili peintures plus vraies que nature, véritable jouet que l’on n’a pas fini de manipuler !

Mise à jour du 21/11/12 : La version 1.4 permet de travailler à une résolution atteignant 21 Mpx, et ajoute 30 nouveaux styles via des achats intégrés.

Up On apprécie Down On regrette
  • La qualité et l’originalité des peintures
  • La simplicité de l’interface
  • La rapidité de traitement
  • La résolution jusqu’à 21 Mpx
  • Le prix un peu élevé

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3, iPad sous iOS 5 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : Glaze (gratuite)