Halftone

Alors que l’on avait salué dans ces pages l’arrivée de NewsFlash!, appli gratuite qui nous permettait d’obtenir un effet s’approchant de l’impression offset, il faut admettre que Halftone mettra tout le monde d’accord tant les résultats obtenus sont réussis, en dépit d’une résolution limitée, qu’il faudra améliorer pour rendre l’appli totalement convaincante.

Comme la plupart des applis proposant d’appliquer un effet à ses clichés, l’interface de Halftone est simple et ergonomique, mais s’accompagne ici d’une esthétique discrète, mais néanmoins de bon goût.

Halftone

La page d’accueil donne le ton

Ainsi, au lancement, une aide des plus efficaces s’affiche sous forme de bulles de comics, dans l’esprit même de l’appli, permettant de saisir immédiatement de quoi il retourne. Le bandeau inférieur, accueillant l’ensemble des fonctions d’édition, donne accès à l’importation ou la prise d’une photo, au choix du papier, au style de légende et à la taille du texte. En haut à droite se trouve le bouton de sauvegarde et partage (par mail ou via Facebook). On choisit donc une photo sans hésiter, pour voir ce que Halftone a dans le ventre…

Halftone

L’interface, ergonomique, se décline en pages simples d’utilisation

Une fois la photo chargée (ou prise à l’aide de l’appareil intégré), on peut en choisir l’habillage, à savoir le style de papier parmi neuf possibles (du simple carré blanc au papier jauni et craquelé) et la mise en page des légendes. Deux sont légendes peuvent être superposées à l’image, une première en haut, une seconde en bas. Si la légende inférieure se compose d’un texte simplement encadré, celle du haut peut s’habiller d’une capitale rouge et d’un fond dégradé de l’orangé au jaune. On a donc de quoi s’amuser ! Il aurait cependant été agréable de pouvoir déplacer librement ces cadres de texte, pour éviter la répétition (l’un des seuls défauts de Phoster, soit dit en passant). De même, l’ajout d’un phylactère aurait également été parfaitement cohérent avec l’effet appliqué… Cela sera peut-être pour une mise à jour ultérieure ?

L’utilisation de Halftone est donc d’une simplicité enfantine, et l’appli fonctionne aussi bien avec des photos couleur ou noir et blanc, même si ces dernières génèrent malheureusement la même trame en couleurs. Là encore, une fonction permettant d’appliquer un effet noir et blanc aurait été bienvenue, mais son absence n’a rien de rédhibitoire. La seule véritable critique que l’on adressera donc aux développeurs de Halftone concerne donc la résolution limitée des clichés sauvegardés, limitée à 768 x 1024 (sans cadre) ou 868 x 1124 (avec cadre), ou 1024 x 1024 et 1124 x 1124 pour une photo originale au format carré d’une taille de 1486 pixels de côté… [défaut corrigé dans la mise à jour du 07/03/2001]

En quelques mots : Halftone fait ce qu’on attend d’elle sans erreur, mais devra assouplir sa gestion des légendes pour donner pleine satisfaction.

Mise à jour du 03/03/2011 : Halftone corrige quelques défauts de l’appareil photo, en ajoutant notamment le zoom, la mise au point et l’utilisation du flash. L’algorithme gagne en efficacité.

Mise à jour du 08/03/2011 : Halftone a l’excellente idée d’intégrer la haute résolution, et de permettre de régler la taille des points ainsi que la gestion de l’image originale.

Mise à jour du 14/04/2011 : La version 1.4 ajoute les phylactères et offre à présent 21 types de papier différents.

Mise à jour du 13/05/2011 : La version 1.5 ajoute 2 nouvelles fontes et 21 tampons, et améliore la gestion des points.

Mise à jour du 12/10/2011 : La version 1.6.4 ouvre l’appli au partage entre applis.

[appstore id= »419957803″]