HDRLogoLes appareils photo HDR ont un défaut commun incontournable : ils sont plus lents que la moyenne, car ils ont besoin de plusieurs clichés pour travailler. Mais HDR a peut-être la solution, avec un délai aussi court que son nom…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

HDR est donc avant tout un appareil photo HDR, ce qui impose qu’il travaille en mode « bracketing », en analysant l’exposition générale avant de prendre deux clichés, l’un surexposé, l’autre sous-exposé. On peut également importer deux clichés pris à l’aide d’une autre appli, mais cette fonction est moins intéressante, puisque HDR est l’une des plus rapides du marché : on aura du mal à trouver plus efficace dans le domaine, sauf à utiliser un appareil photo « pro ».

Les deux modes de HDR, auto et manuel

Les deux modes de HDR, auto et manuel

HDR propose, comme toujours, deux modes de travail : automatique et manuel. Le premier lance une analyse avant de capturer l’image, soit en tout, deux petites secondes ! HDR Fusion, la référence jusqu’alors, nécessite environ une demi-seconde de plus. Le second mode, manuel, s’active simplement en faisant glisser le doigt sur l’écran : apparaissent deux icônes, l’une indiquant la zone la plus sombre, l’autre la plus claire. A noter que le petit bouton, en bas à droite, affiche les options, réduites au déclenchement du flash et à l’affichage de la grille. Celui de gauche permet de sélectionner deux clichés à fusionner.

Les 4 filtres ne remplacent pas les réglages

Les 4 filtres ne remplacent pas les réglages

La fusion s’effectue tout aussi rapidement : il faut moins de trois secondes entre le déclenchement des prises de vue et l’affichage du résultat ! Bluffant, surtout comparé à la douzaine de secondes nécessaires pour obtenir le même résultat avec TrueHDR, par exemple. D’autant plus que le délai entre les deux photos est très réduit, inférieur à une seconde…

HDR supporte bien la comparaison avec des applis plus complètes

HDR supporte bien la comparaison avec des applis plus complètes

Ci-dessus, on peut comparer le résultat obtenu, de gauche à droite, par HDR, TrueHDR et Pro HDR, en mode automatique, ces deux dernières étant les plus solides représentantes de l’App Store. Sans grande surprise, l’appli la plus lente, Pro HDR, est aussi celle qui offre le meilleur résultat, exposant le mieux la zone la plus claire (la fenêtre), sans boucher les zones sombres, ni créer d’effet fantôme trop marqué. Cela dit, la plus rapide, et de loin, HDR, offre un résultat tout à fait satisfaisant, avec un bel équilibre des couleurs et des contrastes, en dépit, effectivement, d’une perte d’informations sur la fenêtre.

L'algorithme d'alignement favorise la vitesse plus que la précision

L’algorithme d’alignement favorise la vitesse plus que la précision

Mais HDR est également capable de travailler avec des photos issues de la Pellicule, comme Pro HDR et TrueHDR. En comparant les trois images, on remarque les limites de la rapidité dans le traitement. En effet, la correction des zones intermédiaires, qui créent un « effet fantôme », n’est pas aussi performante avec HDR, du même que le traitement des contrastes, moins équilibrés. L’alignement des images n’est pas parfait, non plus, comme on le voit dans l’agrandissement de l’image. Mais cela n’a vraiment rien de rédhibitoire, et en pratique, HDR s’avère très agréable à utiliser.

En quelques mots : d’une rapidité foudroyante, HDR produit des clichés de qualité en un clin d’œil.

Up On apprécie Down On regrette
  • La vitesse étonnante de l’appli
  • L’interface ergonomique
  • Les réglages précis
  • Des filtres aux effets trop prononcés
  • Pas de métadonnées

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 4 ou iPad 2 sous iOS 5.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : HDR (1.99EUR)