HuelessCet appareil photo blanc nous propose l’alliance inédite d’effets en temps réels, de filtres de couleur et de jeu sur l’exposition pour offrir une nouvelle façon d’aborder la photo noir et blanc.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Si nous avons déjà une prédilection pour l’excellent appareil photo 6×6 et son effet noir et blanc en temps réel, ainsi qu’un avis très favorable pour Simply Black & White et ses filtres de couleur jouant sur les contrastes de l’image, retrouver les deux fonctions réunies dans la même appli a de quoi attirer notre attention.

Hueless permet de masquer ses options pour offrir une vue plus large

Hueless permet de masquer ses options pour offrir une vue plus large

De prime abord un peu complexe, l’interface de Hueless est en réalité très ergonomique une fois appris l’ensemble des fonctions. Les commandes sont ainsi réparties tout autour de l’écran : sur la gauche, on accède aux choix du mode de flash, de l’appareil frontal/dorsal, de la grille de composition et du filtre de couleur. En haut, un curseur détermine l’intensité du filtre coloré si ce dernier est activé, et en bas, un autre curseur modifie le contraste de l’image (une double tape le réinitialise au neutre). A droite, enfin, se trouvent le bouton déclencheur, l’accès à la bibliothèque et l’icône de l’appli. Toucher l’icône masque tous les outils à l’exception du bandeau de droite pour obtenir une meilleure visibilité et un appui prolongé affiche l’aide intégrée, très claire bien qu’en anglais.

L’interface de l’appareil proprement dite est parfaite : on peut accéder au touch-to-focus (sans séparation, malheureusement, de l’exposition et de la mise au point), un appui long verrouillant ce paramètre, et une double-tape réactivant l’autofocus. A noter qu’un appui long sur le bouton de déclenchement fait basculer l’appli en mode « big button », où toucher l’écran permet de prendre une photo. On regrette l’absence du volume shutter, mais l’autorisation de cette dernière fonction par Apple étant parfaitement mystérieuse, on comprend l’hésitation des développeurs à l’intégrer…

Les filtres de couleur apportent un vrai  plus au noir et blanc en modifiant drastiquement les contrastes

Hueless sans filtre de couleur

Hueless sans filtre de couleur. Cliquez sur l’image pour voir d’autres réglages

Hueless avec un filtre rouge

Hueless avec un filtre rouge

Hueless avec un filtre vert

Hueless avec un filtre vert

Hueless avec un filtre bleu

Hueless avec un filtre bleu

Hueless avec un filtre jaune

Hueless avec un filtre jaune

On ne va pas s’étendre trop longuement sur les fonctions de l’appli, qui est un appareil photo classique et efficace, pour signaler simplement que  le temps d’enregistrement d’un cliché est logiquement plus long que la normale, le traitement des différents filtres imposant une attente de trois ou quatre secondes entre deux clichés dont il faudra tenir compte dans le feu de l’action.

Le plus important concerne donc les filtres de couleur qui apportent un vrai plus à la photo noir et blanc en modifiant drastiquement les contrastes et les variations de gris. On peut le voir dans la galerie accessible en cliquant sur l’image ci-dessus et en utilisant les boutons de navigation pour faire défiler les exemples. On voit ainsi clairement que la version « normale », sans filtre, peut être visiblement transformée selon que l’on choisisse un filtre rouge, vert, jaune ou bleu. De plus, la possibilité de modifier l’opacité du filtre permet de régler cet effet très finement.

Un exemple de photo obtenue avec Hueless

Un exemple de photo obtenue avec Hueless. Cliquez sur l’image pour voir d’autres photos

Un exemple de photo obtenue avec Hueless

Un exemple de photo obtenue avec Hueless

Un exemple de photo obtenue avec Hueless

Un exemple de photo obtenue avec Hueless

L’image produite est bien évidemment enregistrée à la résolution maximale, et si l’appli ne contient à l’heure actuelle aucune fonction de partage vers des tiers, elle offre cependant la possibilité, depuis la bibliothèque, d’envoyer ses photos par mail ou de les tweeter directement. Cliquez sur l’image ci-dessus pour accéder à un petit diaporama montrant quelques exemples de clichés obtenus grâce à Hueless.

Etrangement, si l’appli enregistre dans la photo l’ensemble des données EXIF, elle n’y intègre pas la géolocalisation [corrigé dans la version 1.1]. Un dernier mot : pour que l’appli devienne muette, il suffit d’activer la fonction idoine dans les Réglages de l’iPhone.

En quelques mots : Simple, complète, efficace et élégante, Hueless est sans aucun doute l’une des meilleures applis dans sa catégorie !


Up On apprécie

Down On regrette
  • Les réglages en temps réel
  • Les filtres colorés jouant sur les contrastes
  • L’interface ergonomique
  • Les différents formats
  • Une lenteur inhérente au genre

Mise à jour du 29 juin 2012 : La version 1.1 ajoute un filtre de couleur orange, optimise le code pour accélérer le temps de traitement (avec enregistrement en tâche de fond) et ajoute la géolocalisation. Enfin, Hueless s’ouvre au réseaux sociaux avec le partage vers Instagram et Pudding.to.

Mise à jour du 247/07/2012 : La version 1.2 ajoute le format carré et la possibilité de déclencher la prise de vue en relâchant le bouton.

Mise à jour du 16/08/2012 : La version 1.5 modifie l’interface en ajoutant un nouveau format 3:2 et de nouveaux curseurs.

Mise à jour du 1/11/2012 : La version 2 modifie l’interface de fond en comble, ajoute le format 2.39 et autorise le partage des presets.

Mise à jour du 20/08/2013 : La version 2.6 permet de séparer mise au point et exposition, et ajoute le format 5:4.

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 4, iPad 2 sous iOS 5.0 ou supérieur

Lien sur l'App Store : Hueless (1.99EUR)