iCamera HDRAccueilli avec circonspection lors de sa sortie, iCamera HDR n’en demeure pas moins, après un examen approfondi, une excellente application de photographie HDR, proposant des options inédites et des outils de retouche qu’aucun concurrent n’offre. Tout cela a certes un prix : lenteur et complexité sont au rendez-vous !

Alors que l’une de nos applis de photo HDR reste HDR Fusion, pour sa capacité à produire des clichés à la vitesse de l’éclair, il faut admettre que cette appli souffre de certaines limitations, notamment dans le traitement des clichés, totalement impossible. Or voici qu’iCamera HDR se positionne à l’exact opposé du spectre en alliant une offre d’outils à tomber à la renverse et une lenteur d’exécution inédite.

iCamera HDR

iCamera HDR bénéficie d’une interface très « pro » !

Sur la page d’accueil, l’appli propose de prendre une nouvelle photo HDR à l’aide de l’appareil intégré, ou de travailler depuis la pellicule. Première étape indispensable : se rendre dans le menu des options pour modifier la taille des photos enregistrées (Quality à régler sur High), car dans le cas contraire, on perdra une bonne partie de la résolution (par défaut, ce paramètre est défini sur « Medium »). En mode High, les photos seront enregistrées sans aucune perte de résolutio.

Sans attendre, on se lance dans la prise de photo HDR en ouvrant l’appareil. L’interface, très réussie, rappelle celle d’appareils de remplacement évolués comme Camera+ ou Camera Genius. Après un appui sur le bouton de déclenchement, l’appli analyse l’image et prend, comme TrueHDR, trois clichés de différentes expositions (dont seuls deux seront affichés), en une poignée de secondes (à peine plus, en fait, que HDR Fusion). S’ensuit un processus un peu plus long d’analyse, alignement et fusion des images.

iCamera HDR

Trois modes de Tone Mapping très différents sont proposés

L’écran suivant permet de travailler sur le paramètre primordial du Tone Mapping. Trois options nous sont offertes : Tone Enhancer, Tone Balancer et Tone Compressor. Les deux premières permettent de travailler finement cette étape (qui permet, notamment, de corriger les effets fantômes et surtout de fusionner correctement les couleurs entre elles), la première favorisant un résultat naturel, la seconde un effet plus « dramatique ». C’est un peu ce que l’on retrouve dans TrueHDR qui permet de choisir un style naturel ou accentué. La troisième option, Tone Compressor, optimise le temps de calcul au détriment de la finesse, avec un unique curseur contre deux pour les précédentes. Et il faut bien reconnaître que les trois styles sont très différents, et chaque modification de paramètre entraine un recalcul de l’image résultante, assez gourmand en termes de ressources et nécessitant de ce fait un temps loin d’être négligeable.

iCamera HDR

iCamera HDR intègre une véritable suite graphique !

Le bandeau sur la droite de l’écran permet d’appliquer d’autres effets, bandeau qui peut défiler pour révéler de nouvelles fonctions, dignes d’une vraie suite de retouche photo. Jugez-en plutôt : rotation/symétrie, lumière, contraste, réglages des zones claires/sombres, niveau de sortie des blancs et des noirs, balance des blancs (température et teinte), saturation, flou/accentuation, correction de l’objectif (avec effet de vignetage) et pour finir, effets spéciaux (24 au total, entre filtres de couleur, effets spéciaux type contour ou gaufrage, et effets vintage).

iCamera HDR

La fonction E-Lighting permet de corriger spécifiquement de simples photos

Enfin, iCamera HDR permet de travailler a posteriori, à partir de deux clichés (fournis par exemple par le TGV Bracket Mode) ou d’une seule image, qui pourra être retouchée de façon spécifique via la fonction E-Lighting, qui permet de retravailler la luminosité d’une image à l’aide d’un algorithme maison, à la façon (allégée cependant) de Perfectly Clear.

Les clichés HDR fournis par l’appli, il faut bien le reconnaître, sont tout à fait convaincants et haut dessus de toute critique qualitative. iCamera HDR s’impose de fait comme la solution la plus complète dans son domaine, ne souffrant que d’une relative lenteur et, également, de certains bugs qui, par exemple, l’empêche de sélectionner automatiquement les meilleures exposition, lorsque les contrastes sont extrêmes, et ce contrairement à la concurrence, bug qui devrait être corriger rapidement.

En quelques mots : véritable version pro de la photographie HDR sur iPhone, iCamera HDR intègre toutes les options que l’on est en droit d’attendre d’une telle appli, permettant de convenir tout autant aux débutants qu’aux plus confirmés, si tant est qu’une certaine lenteur d’exécution ne soit pas considérée comme rédhibitoire.

Mise à jour du 25 février 2011 : la version 1.1 corrige le problème de résolution et enregistre les clichés à leur pleine résolution, soit 1536 x 2048 sur 3GS.

Cette appli n’est plus disponible sur de l’App Store