iLabelerQuand MissKiwi propose une appli simulant l’étiqueteuse Dymo, on peut s’attendre à retrouver une expérience des plus réaliste, comme nous y a habitués sa gamme Classic. Et la déception n’est pas au rendez-vous !

iLabeler est un outil assez particulier, puisqu’il permet de retrouver l’expérience offerte par les étiqueteuses Dymo : imprimer sur des bandelettes de plastique des lettres sur le principe de la machine à écrire. Mais iLabeler va jusqu’au bout de son principe en adoptant même « l’interface » de l’outil original, pour le meilleur et pour le pire…

iLabeler

Comme toujours, MissKiwi nous propose une interface très esthétique

A l’ouverture, iLableler propose tout d’abord de choisir un arrière-plan, qu’il s’agisse d’une photo que l’on prendra à l’aide de l’appareil de l’iPhone (Default Camera), ou d’une version filtrée façon ToyCamera ou d’une photo chargée dans l’un de ses albums. On peut également choisir l’un des 10 arrière-plans intégrés (Template) tout en sachant par ailleurs qu’ils ont une résolution limitée à 640 x 960 pixels…

iLabeler

L'étiqueteuse d'iLabeler est plus vraie que nature et propose 8 fontes différentes

Une fois son fond sélectionné, on peut y ajouter une ou plusieurs étiquettes, en sélectionnant la fonction Label. Apparaît alors la réplique d’une étiqueteuse, permettant d’écrire les messages souhaités. Le premier bouton, en forme d’arc en ciel, permet de choisir la couleur de la bande plastique (14 nuances). On peut également choisir la police de caractère en changeant de « roue ». 8 modèles nous sont proposés : Classic Alphabet, Classic Bold, Action Adventure, Dot printer et Banana Flower proposant lettres et chiffres, et trois Iconia20 composées d’icônes diverses. On peut bien évidemment mélanger ces différentes polices dans un même message.

Pour écrire un message, il faut cependant respecter le principe de l’étiqueteuse : on doit faire tourner la roue, les caractères défilant dans la fenêtre, jusqu’à ce que celui que l’on souhaite utiliser apparaisse. Il faut alors appuyer sur la petite flèche verte pour l’imprimer et faire avancer la bande… Laborieux, mais réaliste ! On peut fort heureusement faire défiler plus rapidement les caractères à l’aide des doubles flèches d’avance et recul rapide situées de part et d’autre de la fenêtre, qui font des bonds de 5 caractères. Et les ciseaux sont également là pour corriger toute faute de frappe intempestive.

iLabeler

Des étiquettes très bien reproduites

En quelques instants, on obtient une étiquette qu’il est alors possible de modifier librement à l’aide des gestes habituels : taille, position et orientation sont définissables très facilement. Pour terminer, un appui long fait apparaître la mention « Delete » permettant d’effacer chaque étiquette individuellement.

Le rendu des bandes est très réussi, et l’on pourra ainsi décorer facilement ses photos. Connaissant la politique de MissKiwi, on peut être assuré de voir arriver dans les prochaines semaines de nouvelles polices de caractère, voire des bandelettes personnalisées. iLabeler s’impose donc comme un concurrent de Labelbox, conservant de plus une résolution des photos.

En quelques mots : D’un usage limité mais hautement ludique, iLabeler fait ce qu’on attend d’elle, voire un peu plus !

Mise à jour du 28 avril 2011 : iLabeler passe à la version 1.1.0 et s’offre l’ajout d’un clavier, permettant de simplifier l’entrée du texte.

Lien sur l’App Store : iLabeler (1,59€)

(c) icommephoto.com