LetterGlowDans un marché saturé d’appli, celui des légendes et décorations photo, LetterGlow tire son épingle du jeu en offrant une interface parfaitement bien pensée qui devrait combler les amateurs de mise en page « allégée », avec l’atout d’un enregistrement HD, d’un partage très complet et d’une importation de polices simple et efficace.

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Après avoir choisi une photo dans la Pellicule ou en avoir pris une à l’aide de l’appareil intégré, on peut choisir de la recadrer au format carré ou non avant de se lancer dans la mise en page proprement dite.

LetterGlow

LetterGlow allie puissance et simplicité comme rarement

Comme dans la plupart des applis du genre, un texte par défaut s’affiche au centre de l’image, invitant à double-taper dessus pour en modifier le contenu. Le bandeau inférieur permet quant à lui de modifier le texte (ajout d’un bloc, choix de la fonte, de la couleur, de la taille, de la transparence, de l’angle, de la position, de l’alignement, de l’approche, de l’interligne), d’ajouter un bloc décoratif, de modifier l’image (obscurcissement, recadrage, remplacement) et d’accéder aux modèles préenregistrés. La poignée en bas d’écran donne pour sa part accès à l’enregistrement ou à l’ouverture d’un nouveau projet.

LetterGlow

La gestion du texte est irréprochable

Comme on l’a vu précédemment, les outils permettant de définir le texte sont au complet, et cela n’est pas pour déplaire. On pourra ainsi choisir l’une des 75 polices de caractères intégrées, plutôt bien choisies et variées, et couvre tous les domaines des plus classiques aux plus décoratives en passant bien entendu par les manuscrites.

LetterGlow

Grâce à Dropbox, l’ajout de fontes est d’une grande simplicité

Cela dit, si le choix proposé vous semble trop limité, il ne tient qu’à vous de l’étoffer en installant vos propres polices au format TrueType (.ttf) ou OpenType (.otf). Pour cela, il n’est même pas nécessaire de passer par iTunes : en passant par les options de l’appli, il suffit de sélectionner « Install Fonts » et de choisir une police compatible que l’on aura pris soin de placer sur son compte Dropbox. L’opération ne prend que quelques secondes et s’avère la méthode la plus efficace, simple et rapide de ce genre d’appli.

LetterGlow

L’outil de saisie est réussi et permet d’insérer des symboles

La saisie de texte est très simple elle aussi : on peut déterminer la police (et même choisir d’insérer différents symboles) et la taille du texte, ainsi que son alignement. Si l’on ne peut mélanger les types de police dans un même bloc, il est en revanche possible d’ajouter autant de blocs de texte que nécessaire.

LetterGlow

Les décorations, pictos et phrases sont de la partie

LetterGlow inclut également un modèle de décoration, composé d’une quarantaine de phrases toutes faites et génériques (en anglais), d’autant de cadres et formes (que l’on pourra modifier comme les blocs de texte), d’une petite vingtaine de lignes et flèches variées et d’une quarantaine de formes diverses (encadrés stylisés, bulles de bd et pictos).

LetterGlow

L’enregistrement est l’autre gros point fort de LetterGlow

Les options d’enregistrement sont au complet : partage sur Facebook, Twitter, Instagram, Flickr, e-mail, enregistrement dans la Pellicule ou dans Dropbox (sans perte de résolution et conservation des données exif !), publication sur WordPress et même partage avec une appli compatible. Enfin, LetterGlow permet d’enregistrer le travail effectué (sans la photographie) sous forme de modèle (Template) que l’on pourra appliquer, tel quel, sur une autre image, ce qui permet de composer des logos ou des signatures complexes très simplement.

En quelques mots : LetterGlow est un outil de mise en page aussi bien pensé que flexible

UpOn apprécie DownOn regrette
  • L’ergonomie générale
  • Les possibilités d’importation de polices
  • L’enregistrement HD

Configuration : iPhone 4, iPod Touch ou iPad sous iOS 6.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : LetterGlow - Graphisme et édition de photo créative (2.99EUR)