NightCapLogov5On avait déjà vu des applis allant au-delà de la fonction « iso+ » introduite avec l’iPhone, permettant d’accéder à une valeur d’iso de 3200, au prix d’un grain marqué. Des titres comme Night Mode ou NightCap (du même éditeur, Interealtime) ont déjà montré de belles choses, mais Night Cap Pro (anciennement Light Boost) s’avère particulièrement étonnante…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalf

Avant toute chose, rappelons qu’il n’y a pas de miracle (ce serait trop beau). Ainsi, Light Boost a besoin de lumière pour fonctionner : dans le noir total, le capteur ne reçoit aucune information et l’écran restera désespérément plongé dans l’obscurité. Ensuite, ce traitement est purement numérique : le capteur de l’iPhone reste le même, et tout n’est que question d’algorithme : on produira donc du bruit numérique en accentuant l’exposition artificiellement, que l’on réduira à l’aide d’un autre algorithme, au prix d’une baisse de précision. Mais cela précisé, il faut admettre que Light Boost permet d’obtenir un cliché là où l’appareil seul en serait bien incapable.

Light Boost

Light Boost offre une interface simple et pratique

Light Boost est un appareil photo de remplacement, il n’est donc pas question ici de traitement a posteriori de photos mal exposées : on traite ici le problème à la source, dès la prise de vue. Comme toutes les applis du genre, lorsqu’elle est utilisée en mode d’accentuation de la lumière, elle impose un temps de rafraichissement très lent (de l’ordre de la seconde), ce qui se traduit par des effets de « light painting » indésirables sur l’écran. Indésirables, mais incontournable, hélas, le processeur de l’iPhone étant incapable – pour l’heure – de traiter ce genre d’image en temps réel.

L’interface de Light Boost permet de l’utiliser de façon simple ou avancée, en activant le menu d’options permettant le réglage manuel de la correction d’exposition et de grain. Cette dernière est optionnelle, et peut être (dés)activée ici, tout comme le flash, cela dit, on ne peut que conseiller son utilisation modérée, tant elle assure l’obtention de clichés débarrassés d’un bruit chromatique trop importante (bien qu’il reste cependant visible sur les photos les plus « corrigées).

On est immédiatement frappé par la qualité de la prévisualisation en temps réel : on détecte des détails à peine visibles à l’œil, prouvant que la correction est d’importance, sans que cela ne s’accompagne, comme trop souvent, d’un bruit extrêmement important. Pour s’en rendre compte, il suffit d’activer le mode nuit, puis le mode Light Boost : ce dernier illumine l’image, et réduit dans le même temps le « grain » disgracieux. Étonnant, tout simplement ! Petit reproche cependant : l’appli connaît parfois de petites instabilités, problème résolu par un redémarrage de l’appli. [Edit : A noter qu’une mise à jour a déjà été soumise à Apple qui devrait corriger cela].

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Light Boost offre différents modes de correction de l’exposition, activable à l’aide de deux boutons situés en bas à gauche. Le premier active le mode nuit (ou iso+) qui permet d’accentuer la luminosité et le second active le mode Light boost, propre à l’appli. On peut utiliser l’un ou l’autre, voire les deux en conjonction, en fonction de la luminosité ambiante. A noter qu’en mode vidéo, le traitement est moins poussé, le calcul des images en temps réel imposant un algorithme plus rapide, et de ce fait moins précis. On le voit ci-dessus, les résultats obtenus avec des photos sont impressionnants (notez l’activation ou non des deux fonctions en bas à gauche). Mais bien sûr, rien ne vaut une comparaison avec la concurrence établie, ce que nous allons faire de ce pas…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Commençons par les appareils photo spéciaux, corrigeant donc l’image dès la prise de vue, en mettant Light Boost face à trois bons titres du genre : Night Mode, NightCap et, dans pour s’intéresser à un appareil redoutable en basse luminosité, PureShot.

Pour se rendre compte du traitement, nous vous présentons, dans l’ordre, l’image obtenue sans aucun traitement (pas même d’activation de l’iso+) et l’image produite  par Light Boost. Suit la photo obtenue, dans les mêmes conditions, par Night Modes, qui ne parvient vraiment pas à se hisser au niveau de la nouvelle venue, et NightCap, qui fait mieux, mais pas aussi bien. Il est d’ailleurs intéressant de voir que PureShot reste encore la meilleure alternative ! Cependant, il reste évident que NightCap Pro offre l’image la plus lumineuse et la moins bruitée du lot.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cela dit, on peut penser qu’il est possible d’obtenir le même genre de résultat en utilisant une appli de retouche a posteriori, et l’on voit, pour l’illustrer, les images produites par l’appareil photo de l’iPhone, sans traitement particulier, l’image produite par NightCap Pro. Vient alors la retouche de la première image à l’aide de PerfectlyClear, qui ne parvient guère à corriger la luminosité sans créer beaucoup de bruit chromique, Orasis, qui fait mieux, mais souffre là encore d’un grain très prononcé, et pour finir, aux grands maux les grands remèdes, le résultat du traitement par Filterstorm Neue, bien moins bruité (grâce à l’efficace fonction de réduction de bruit et les outils de correction beaucoup plus précis), mais qui n’est pas à la hauteur, une fois encore, de NightCap Pro.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On le voit avec les deux comparatifs précédents, Light Boost offre des résultats excellents, meilleurs que les autres applis, que ce soit en termes de correction d’exposition ou de réduction de bruit. Actuellement, il n’y a guère qu’une appli de retouche aussi complète que Filterstorm qui donne des résultats approchant, ainsi qu’Instaflash, mais cette dernière nécessite de débloquer la version Pro à 4,49€ via IAP. Et de son côté, comme le montrent les quelques exemples ci-dessus, NightCap Pro fait un travail remarquable de compensation des basses luminosités…

En quelques mots : NightCap Pro parvient à trouver la lumière là où elle est quasi inexistante, produisant de surcroit des photos nettes et très peu bruitées. Un incontournable pour les amateurs d’ambiances nocturnes !

Mise à jour du 17/4/2014 : pour sa version 5, Light Boost change de nom et devient NightCap Pro, ajoutant de nombreuses fonctions et une interface revue.

UpOn apprécie DownOn regrette
  • L’impression algorithme de correction d’exposition
  • Les curseurs luminosité/bruit
  • La rapidité générale
  • La mode vidéo
  • Une stabilité perfectible

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 6.0 ou supérieur.

Lien sur l'App Store : NightCap Pro (1.99EUR)