Moco Cam ProLes toy cameras forment une grande famille turbulente sur l’App Store, dynamisés par le succès international d’Hipstamatic qui ne se dément pas depuis plusieurs mois. L’un des derniers venus dans la catégorie est l’esthétique Moco Cam Pro, appareil photo et traitement photo a posteriori, qui promet de retrouver tout le charme des photos d’antan. La promesse est belle, mais il y a encore du chemin avant d’atteindre le niveau des concurrents.

La description sur l’App Store, notamment depuis la mise à jour, est pour commencer quelque peu trompeuse, puisqu’elle annonce, « Plus d’appareils et d’effets », laissant sous-entendre au client alléché, la possibilité de choisir dans l’appli divers objectifs, à l’image, par exemple, au hasard, pour n’en citer qu’un, très connu… Toy Camera (oui, et « l’Autre », aussi…). Hé bien non, en fait. Pour le coup, Moco Cam Pro se contente en réalité de nous donner le choix parmi 5 pellicules différentes : Golden Light, 3 Vintax (à dominante verte, rouge et jaune)et Trip Deluxe. Pour choisir son préréglage, il suffit de toucher la fenêtre où apparaît la pellicule, en haut à gauche de l’écran.

Moco Cam Pro

Une esthétique vintage qu'on aurait aimé voir généralisée à l'appli

On trouve enfin deux autres boutons en bas : « Take Photo » et « Choose Album » qui permettent, vous l’aurez deviné, de prendre un nouveau cliché depuis l’appli ou d’effectuer un traitement a posteriori sur un l’un des clichés se trouvant dans la pellicule de l’iPhone. Sur ce dernier point, on regrettera qu’il soit impossible de choisir une photo de l’un des albums, l’appli ne donnant accès qu’à la pellicule elle-même. Étrange limitation que nous n’avions jamais rencontrée jusqu’à présent…

Moco Cam Pro

Aucun affichage du résultat... Incompréhensible !

La partie photographie, hélas, n’est pas une bonne surprise : comme nous le craignions en découvrant l’appli, l’interface pour la prise de vue se contente de reprendre l’appareil intégré à l’iPhone. Nous n’aurons pas le droit à une jolie interface avec un viseur virtuel comme Lomora 2. Ou, vous l’aurez compris, bien sûr, « l’Autre ». Ensuite, et là nous serons beaucoup moins tendres : lorsque le cliché est pris, il est tout bonnement impossible de le voir dans l’appli elle-même ! Incroyable, tout simplement. Toutes les applis utilisant le même principe, Toy Camera, Format 126 ou l’excellente Vintage B&W, présentent après traitement le résultat obtenu. Ici, en revanche, il faudra forcément quitter l’appli et parcourir la pellicule pour voir ses nouveaux clichés. Bref, il ne faut pas s’attendre, bien évidemment, à parcourir les clichés récents accompagnés de leurs réglages propres (et vous citerez Lomora 2 et Classic Toy… et « l’Autre », bien sûr).

Moco Cam Pro

Cinq pellicules en tout et pour tout... Un peu juste !

Très bon point pour l’appli, en revanche : le temps de traitement est d’une rapidité record : 5 secondes, après avoir pris le cliché, la photo se retrouve sauvegardée et l’appli est prête à reprendre du service. Cela change de bien des toy camera que nous apprécions cependant, que ce soit ClassicToy (12 secondes) ou… Toy Camera (10 secondes environ). (Oui : au « l’Autre », également…20 secondes avant la mise à disposition du cliché, mais une dizaine pour pouvoir reprendre une photo parallèlement à la sauvegarde). Et la résolution obtenue est honnête : 1200×1600 pixels quand « l’Autre » offre 1536×1536.

Quant aux résultats obtenus, ils dépendent des aspirations de chacun : si l’on recherche des photos vintage au rendu excessif, Moco Cam Pro fait son effet. En revanche, ceux qui apprécient des effets moins prononcés (avec des réglages plus fins, à la façon de l’incontournable PictureShow) risquent de trouver l’appli décevante car dénaturant trop l’image originale. À chacun de voir ce qu’il recherche.

Moco Cam Pro

Un montage de 12 clichés à 25% utilisant les 5 pellicules proposées

L’appli est actuellement proposée à 1,59€.

En quelques mots : Toy Camera à l’interface esthétique, Moco Cam Pro nécessite cependant pas mal d’amélioration avant de pouvoir prétendre concurrencer les ténors du genre, à commencer par l’ajout de nouvelles pellicules (voire des objectifs), et l’intégration d’une galerie interne. Elle reste cependant redoutablement rapide, et propose des effets esthétiques.

Lien sur l’App Store : Moco Cam Pro

Mise à jour du 19 octobre 2010 : Moco Cam Pro ajoute deux nouveaux filtres, un sepia et un façon arc-en-ciel, et permet de voir ses clichés sans devoir quitter l’appli. Dommage que l’on ne puisse toujours pas traiter une photo provenant de l’un dossiers créés sur son iPhone, mais uniquement de la pellicule elle-même. Pas de quoi revoir la note à la hausse pour le moment, Moco Cam Pro étant toujours intéressante, mais en deça de la concurrence.

Mises à jour du 4 et 6 novembre 2010 : Deux nouveaux filtres sont ajoutés coup sur coup. Pas d’autre amélioration qui aurait pu justifier un passage à 4 étoiles.

Mise à jour du 11 janvier 2011 : De nouveaux filtres encore, rien de nouveau sous le ciel de Moco Cam Pro…

Mise à jour du 16 février 2011 : Trois nouveaux filtres viennent compléter l’offre.

(c) icommephoto.com