OrientCadrer bien droit n’est pas toujours évident avec un iPhone que l’on tient souvent d’une main ou dans une position plus ou moins acrobatique. À ceux qui n’en peuvent plus de redresser et recadrer leurs photos a posteriori, Orient propose de le faire automatiquement, dès la prise de vue…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOff

Ceux qui suivent au plus près l’actualité de l’iphoneographie (c’est-à-dire vous, chers lecteurs d’ICP !) souligneront que cette fonction fait partie intégrante de la récente mise à jour de ProCam 2. Ici, cependant, la mise en œuvre est différente et, pour tout dire, assez élégante et naturelle.

Orient

Orient redresse l’image dès la prise de vue

Au lancement d’Orient, une interface d’appareil photo des plus classiques s’affiche, à la différence près qu’un cadre de recadrage apparaît en surimpression : il indique visuellement l’image qui sera obtenue, permettant de noter immédiatement la correction à apporter pour obtenir une image parfaitement droite, et, en cas de correction logicielle, la portion d’image qui sera perdue. Le tout se fait de façon très fluide et instantanée. On trouve, par ailleurs, les options de réglage du flash, de l’appareil photo et d’accès à la pellicule. Pour la prise de vue, Orient n’offre ni séparation AE/AF, ni zoom. On trouve enfin deux boutons plus originaux, un en haut au centre, l’autre en bas à droite.

Orient

Orient propose plusieurs formats de recadrage

Commençons par le second : il permet de choisir le format de recadrage. En effet, Orient peut non seulement redresser les images, mais également les recadrer automatiquement selon un rapport choisi par l’utilisateur (2×1, 6×4, 1×1, 7×5 et 4×3,  en mode portrait ou paysage), afin, là encore, de pouvoir immédiatement cadrer selon un rapport que l’on souhaite donner à l’image. En ce sens, Orient va un peu plus loin que le simple redressement, et s’avère très pratique pour composer son image plus finement. Dommage, cependant, que l’on ne trouve pas de grille, bien pratique pour positionner les éléments dans l’image, même si cela va à l’encontre totale de la philosophie de Cartier Bresson…

Orient

Les filtres, classiques, sont affichés en temps réel

En haut, donc, se trouve également une petite flèche qui permet de faire apparaître huit filtres, qui seront appliqués en temps réel. Sans être très originaux – ils rappellent ceux de l’appareil par défaut -, ils n’en demeurent pas moins réussis (le noir et blanc, le cross process et le vintage/pola, du très classique qui reste sympathique). Ce n’est pas le cœur d’Orient, mais ce petit plus est bien venu.

Orient

Orient manque un peu d’options…

Les options, accessibles d’un glissement de doigt sur l’écran, s’avèrent assez pauvres, puisque, comme nous le notions, elles ne permettent pas d’afficher de grille de composition, et qu’elles se contentent de désactiver le redressement automatique (ce qui fait d’Orient un simple appareil avec filtres…), et l’enregistrement HD. À propose de résolution, Orient enregistre sans perte de résolution autre que celle liée au recadrage. Cela signifie qu’il n’y a aucun rééchantillonnage après coup, qui gonflerait artificiellement la résolution de l’image.

En quelques mots : parfaite pour redresser automatiquement les photos lors de la prise de vue, Orient n’a que peu de défauts.

UpOn apprécie DownOn regrette
  • La naturel de l’interface
  • La rapidité générale
  • Les filtres
  • L’absence de grille de composition
  • L’absence de zoom
  • L’absence de séparation AE/AF

Configuration : iPhone, iPod Touch ou iPad sous iOS 6.0 ou ultérieur.

Lien sur l'App Store : Orient - The Self Aligning Camera (0.99EUR)