OsmoLeakerProLogoSi les fuites de lumière doivent évoquer des appareils de mauvaise qualité, à la simplicité rustique, alors nul doute qu’Osmo Leaker Pro s’inscrit dans cette optique. Mais à trop vouloir respecter l’original, on n’en prend aussi les défauts…

NoteHalfNoteHalfNoteHalfNoteOffNoteOff

Osmo Leaker Pro propose en effet de reproduire le défaut des boîtiers laissant filtrer de la lumière.

Osmo Leaker Pro, et son interface "lomo"

Osmo Leaker Pro, et son interface « lomo »

L’interface s’avère donc fidèle aux appareils bas de gamme des années 70 : la seule action possible pour générer un effet de fuite de lumière est l’appui sur l’icône principale trônant au bas de l’écran. Un effet aléatoire est alors produit, et si l’on est satisfait, il suffit de toucher l’image pour l’enregistrer dans la Pellicule (en pleine résolution, mais sans données exif).

Osmo Leaker Pro est moins ergonomique que LightLeaker

On le voit dans le diaporama ci-dessus, les effets produits sont intéressants, mais on s’aperçoit, en générant de nouvelles fuites pendant un certain temps, que ces effets sont limités (une trentaine) et n’offrent aucune variation (ni en orientation, ni en intensité). De plus, un filtre de « texture » (imitant la pellicule) est parfois présent, sans que l’on puisse jouer sur ce paramètre-là. Osmo Leaker Pro ressemble donc à une version moins ergonomique du récent LightLeaker.

En quelques mots : reproduisant fidèlement les fuites de lumière, Osmo Leaker Pro souffre d’une interface bien trop réduite en termes de contrôles.

Up On apprécie Down On regrette
  • Le réalisme des fuites de lumières
  • L’absence de tout réglage
  • Le petit nombre d’effets
  • La suppression des métadonnées

Configuration : iPhone 3GS, iPod Touch 3, iPad sous iOS 6.0 ou supérieur

Lien sur l'App Store : Osmo Leaker Pro (0.99EUR)